Avertir le modérateur

Loisirs

  • DIX VIGNERONS DE REFERENCE DANS LA LOIRE

    Pin it!

     

    Cave REALCÔTES DU FOREZ Cave REAL

    Cave REAL 

    (CÔTES DU FOREZ)
    Stéphane Réal
    Fontvial - 534, chemin des Pics
    42560 Boisset Saint Priest
    Téléphone :06 67 48 04 63 
    Email : cavereal@sfr.fr 
    Site : www.cavereal.com 

    Le vignoble s’étend sur 5 ha de vignes Gamay, principalement, mais également de Viognier et de Syrah. La propriété pratique une culture raisonnée, dans un souci de respect du terroir et des traditions qui y sont rattachées. Les vendanges sont manuelles.
    Excellent Côtes du Forez cuvée Perrières 2015, cépage Gamay, de couleur rubis sombre, au nez de fruits surmûris (framboisecassis) et d’humus, un vincomme nous les aimons, de bonne structure, de bouche puissante et parfumée. 
    L’IGP Urfé cuvée Aldebertus 2015, cépage Viognier, où s’entremêlent des notes persistantes de fruits mûrs et de chèvrefeuille, est tout en rondeur, bien élevé comme cet autre IGP Urfé cuvée Coquelicot 2015, cépage Syrah, fleure bon les fruits cuits (cassis, griotte...), à la fois riche et soyeux, un vin intense et charmeur en bouche.

    Domaine de l'ERMITAGEMENETOU-SALON Domaine de l'ERMITAGE

    Domaine de l'ERMITAGE 

    (MENETOU-SALON)
    Laurence et Géraud de la Farge
    L'Ermitage
    18500 Berry-Bouy
    Téléphone :02 48 26 87 46 
    Email : info@domaine-ermitage.com 
    Site : www.domaine-ermitage.com 

    Le domaine compte 9 ha en production dont environ 7 ha en Sauvignon et 2 ha en Pinot Noir. Laurence de la Farge est la fille de l'un des fondateurs de l'appellation Menetou-Salon. En 2003, avec Géraud de la Farge, elle crée le domaine de l'Ermitage.
    Voici le meilleur Menetou-Salon rouge Première Cuvée 2016, sol argilo-calcaire (calcaires kimméridgiens), élevage de huit mois en cuves très expressif de son Pinot Noir, de belle charpente, alliant finesse et concentration, parfumé (cassis, poivre), de bouche soyeuse, parfait avec une rouelle de veau à l'ancienne aux carottes ou un saucisson brioché.
     Le Menetou-Salon rouge Grand Vin 2015, élevé en fûts de chêne, de belle teinte grenat, aux tanins amples, est un Vin qui dégage des nuances de framboise et de prune bien mûres, savoureux et riche en bouche, d’excellente évolution, et demande, lui, une cuisine plus épicée, comme, par exemple, un curry de mouton ou un carré de porc en croûte aux pruneaux.
    Quand à leur Menetou-Salon blanc 2016, pur Sauvignon, de couleur jaune d’or, au nez d’agrumes, il développe au palais des connotations subtiles où s'entremêlent les fruits blancs mûrs et les fleurs fraîches, un bien joli Vin, de bouche intense, suave et franche à la fois.
    BARILLOT Père et FilsPOUILLY-FUMÉ BARILLOT Père et Fils

    BARILLOT Père et Fils 

    (POUILLY-FUMÉ)
    Frédéric et Elisabeth Barillot
    36, rue Louis-Joseph-Gousse - Le Bouchot
    58150 Pouilly-sur-Loire
    Téléphone :03 86 39 15 29 
    Email : barillotpouilly@wanadoo.fr 
    Site : www.domaine-barillot.com 

    Né aux environs de 1770, le domaine familial est situé au coeur du vignoble, sur 11 ha (95% en Sauvignon duquel est issu le Pouilly-Fumé et 5 % en Chasselas, qui produit le Pouilly-sur-Loire, terrains argilo-calcaires, élevage en cuves Inox thermo-régulées).
    Remarquable Pouilly-Fumé Camillium 2015, issu de vieilles vignes de Sauvignon, de robe dorée, d’une grande finesse, au nez de fleurs et de petits fruits secsharmonieux en bouche, est un vin particulièrement séduisant par sa distinction d’arômesvif et persistant, parfait sur un poisson froid aux champignons à la crème ou des escalopines tièdes de saumon fumé.
    Le Pouilly-Fumé 2016, franc et frais, avec des notes d’agrumes et de fleurs, très persistant, est un vin fruité, d’une jolie finale ronde.
    Très joli Pouilly-sur-Loire 2016, qui sent toujours bon son Chasselas, de bouche florale et d’une très jolie finale, harmonieux, à dominante d’abricot et de lis.

     

     

    Domaine LANDRAT-GUYOLLOTPOUILLY-FUMÉ Domaine LANDRAT-GUYOLLOT

    Domaine LANDRAT-GUYOLLOT 

    (POUILLY-FUMÉ)

    Les Berthiers - 16, rue du Mont Beauvois
    58150 Saint-Andelain
    Téléphone :03 86 39 11 83 
    Email : landrat-guyollot@wanadoo.fr 
    Site : www.landrat-guyollot.com 

    Le domaine de 16,50 ha, constitué de parcelles situées dans des lieux-dits réputés, a été patiemment réuni par dix générations de vignerons, sur un terroir typique de marnes kimméridgiennes et de silex, de sols argilo-calcaires et siliceux. Et la charte éthique du Domaine a de quoi séduire :
    - Garantir des vins naturels et authentiques : en respectant le patrimoine exceptionnel que constituent nos terroirs, par le choix d’une viticulture raisonnée, en perpétuant un savoir-faire vieux de plusieurs générations, en mettant en place la traçabilité de chaque phase de l’élaboration de nos vins.
    - Minimiser notre impact sur l’environnement: en ajustant la fertilisation aux besoins de chaque vigne et en limitant les traitements phytosanitaires à leur juste nécessaire, en renforçant l’éco-conception de nos packagings, en triant nos déchets pour leur recyclage.
    - Etablir un lien privilégié avec nos clients en leur offrant : des vins d’artisans vignerons, issus à 100 % de notre domaine familial, une gamme structurée et attractive de vins du Vignoble de Pouilly/Loire, une garantie de qualité à travers nos nombreuses référence, un accueil chaleureux pour tous nos visiteurs.
    Voilà un très beau Pouilly-Fumé La Rambarde 2015, sol argilo-calcaire, élevage sur lies fines, au nez intense, tout en puissance et finesse, très fin, à la robeintense, est un vin ample au nez, qui allie structure et distinction, avec ces notes de fumé et d’agrumes mûrs spécifiques. Le Pouilly-Fumé les Binerelles 2016, de robe limpide, ferme et suave en bouche, très persistant, d’une jolie finesse au palais. Le Pouilly-Fumé Gemme Océane 2015, dont la forme de la bouteille est très originale, richement bouqueté, est un vin complexe et très persistant, qui demande une cuisine élaborée comme un rôti de lieu noir ou un croustillant de tartare au saumon. Nouveau caveau tout neuf pour recevoir les clients.
    Domaine TROTEREAUQUINCY Domaine TROTEREAU

    Domaine TROTEREAU 

    (QUINCY)
    Pierre Ragon
    3, route de Lury
    18120 Quincy
    Téléphone :02 48 51 32 23 
    Email : ragon_pierre@orange.fr 
    Site : www.vinsdusiecle.com/p-ragon 

    Une propriété familiale qui vit le jour en 1804, quand Étienne Augustin Trotereau, issue d'une famille de vignerons vierzonnais, s'installa à Quincy. Depuis, cinq générations se sont succédées. Pierre Ragon qui a repris l'exploitation en 1973 est actuellement le 6e vigneron de cette longue lignée. Il exploite 13 ha qu'il cultive dans le respect de la nature en pratiquant une lutte raisonnée, la maîtrise des rendements et l'élevage passionné du vin.
    Incontournable Quincy cuvée Vieilles Vignes 2016, issue de 3 ha de Vignes centenaires, mais dont la production est limitée et non annuelle, un beau vin typé, avec ce joli nez expressif de fumé et de poire, tout en structure et parfums, bien fondu en bouche, idéal, par exemple, avec des filets de turbot poêlés, sauce aux câpres ou une fricassée d'escargots aux aromates. Le Quincy blanc Tradition 2016, à dominante de fleurs blanches et d’amande, de bouche délicate et harmonieuse, est tout en finesse, bien marqué par son terroir, associant souplesse et vivacité.
    Château de CREZANCYSANCERRE Château de CREZANCY

    Château de CREZANCY 

    (SANCERRE)
    Ingrid et Nicolas CHEVREAU
    4, chemin de la Noue - Le Bourg
    18300 Crézancy-en-Sancerre
    Téléphone :02 48 79 04 77 et 06 37 44 61 67 

    “Le Sancerre est comme un bon chrétien, il est bon quand il a fait ses Pâques”, comme le disait Balzac. 
    Un vignoble d'environ 13 ha, composé d'une partie de marnes argilo-calcaires du kimméridgien, les terres blanches, appelées “grosses terres” de composition argilo-calcaire qui se trouvent sur les collines les plus élevées, et d'une partie en caillottes, des sols très pierreux et calcaires.
    Voilà un superbe Sancerre blanc 2017, de belle couleur jaune pâle, avec un nez frais de fleurs blanches et d’agrumes, très bien équilibré, aux connotations de petits fruits secs et de poire au palais, de bouche distinguée, à prévoir sur un lapin de garenne sauté au Sancerre ou des langoustines poêlées au gingembre.
    Le Sancerre rouge 2015 développe des tanins présents et très fins à la fois, puissant, de robe brillante, aux notes de framboise et de cerise, très équilibré au palais. 
    Excellent Sancerre rosé, avec un nez complexe où la mûre s’associe à la framboise, une bouche intense et raffinée à la fois, est parfait avec un mille-feuille d'œufs brouillés au saumon fumé ou des sardines aux échalotes.
    Domaine Daniel REVERDY & FilsSANCERRE Domaine Daniel REVERDY & Fils

    Domaine Daniel REVERDY & Fils 

    (SANCERRE)
    Cyrille Reverdy
    Chaudenay
    18300 Verdigny
    Téléphone :02 48 79 33 29 
    Email : daniel-et-fils.reverdy@wanadoo.fr 
    Site : www.daniel-reverdy-sancerre.com 

    Au sommet. Un vignoble de 9,3 ha. De la taille à la vendange, du pressurage à la mise en bouteille, on travaille ici la vigne et les vins dans la pure tradition et dans le respect du terroir. Les sols sont principalement des Terres blanches (argilo-calcaire), ce qui apporte au vin des arômescomplexes et variés : florauxfruités mêlés de nuances végétales.

    Pour Cyrille Reverdy, le gel de printemps en 2017 a diminué le volume des raisins, mais la qualité, elle, est superbe. Des fruits bien mûrs, des degrés élevés, tout concourt à la réussite du millésime 2017. Sont actuellement en vente : les blancs et rosés 2017, le rouge 2016, la cuvéeAnthéas blanc 2016, le P'tit Luce rouge 2016 et la cuvée Parcellaire Le Clos de Chaudenay blanc 2016, la nouveauté de la saison.

    Superbe Sancerre blanc 2016, issu de vignes de 30 ans, d'une fermentation à basse température (14-17°c) et d'une vinification avec élevage sur lies totales sur une période de 6 mois, un vin très typé, sec, où l’on retrouve des nuances de raisin mûr et de noix, de bouche chaleureuse, qui allie souplesse et nervosité. 
    Nouvelle cuvée, le Sancerre blanc Clos de Chaudenay 2016, Sauvignonvignes de 35 ans en moyenne, sur des sols de terres blanches et argilo-calcaires, élevage sur lies totales sur une durée de 8 mois en cuves Inox, un vin séduisant, au nez comme en bouche, associant nervosité et gras, au nez envoûtant et persistant, marqué par des notes de fleurs blanches et de fumé. Le Sancerre blanc cuvée Anthéas 2015, vieilles vignes de plus de 50 ans sur des sols argilo-calcaires, terres blanches, vendanges manuelles, élevage sur lies totales sur une période d’un an (25% de cette cuvée sont élevés en fûts de chêne), harmonieux, aux notes de fruits secs (amande), d’aubépine, de musc, d’une belle ampleur, avec cette bouche pleine. 
    Le Sancerre rouge 2016, vignes de 45 ans, sol de caillottes, ébourgeonnage sévère, éclaircissage, tri de la vendange, sent bon son Pinot Noir, est un vin d’un beau rouge profond, au nez complexe et fruité avec une dominante de griotte cuite, de belle structure en bouche. Le Sancerre P’tit Luce rouge est riche et souple, avec ces notes de petits fruits à noyau, quand le Sancerre rosé 2016, aux nuances de fleurs et d’épices, mêle nervosité et souplesse.

     

    Domaine des RAYNIÈRESSAUMUR-CHAMPIGNY Domaine des RAYNIÈRES

    Domaine des RAYNIÈRES 

    (SAUMUR-CHAMPIGNY)
    Sylvain Rebeilleau
    33, rue du Ruau
    49400 Varrains
    Téléphone :02 41 52 44 87 
    Email : contact@domainedesraynieres.com 
    Site : www.domainedesraynieres.com 

    C’est en 1840 que l’on retrouve des traces du Domaine des Raynières. Arrivé en 2006 au Domaine, Sylvain Rebeilleau représente la 6e génération. Culture raisonnée : vignes enherbées pour maîtriser leur vigueur, rendements régulés grâce à la taille et vendanges en “vert”. La vinificationse déroule dans un chai climatisé en cuves en Inox thermo régulées pour une parfaite harmonie suivant les cuvéesdésirées.
    Voilà un excellent Saumur-Champigny Les Poyeux 2014, Cabernet franc, parfumé, bien charpenté comme il se doit, au nez subtil et intense à la fois, avec ces notes de cerise mûre, de bouche fondue mais puissante, un vin d’excellente évolution. Le Saumur-Champigny Vieilles vignes 2015, avec ces notes de mûre et de griotte, un vin riche en couleur, bien charnu, un vin qui demande une cuisine épicée, comme, notamment, un navarin de souris d'agneau ou une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde.
    Le Saumur-Champigny 2016, de robe grenat, au nez puissant et persistant, long en bouche, développe des tanins mûrs, quand le Saumur rouge 2016, Cabernetfranc, aux arômes où dominent les fruits rouges et la violette, est tout en rondeur. Séduisant Saumur Blanc 2016, Chenin, ample, élégant, de bouche dense et parfumée, plaisant par sa vivacité, d’une belle persistance d’arômes, à dominante de fruits secs (abricot) et d’aubépine.

    Domaine de ROCHEVILLESAUMUR-CHAMPIGNY Domaine de ROCHEVILLE

    Domaine de ROCHEVILLE 

    (SAUMUR-CHAMPIGNY)
    Philippe et Agnès Porché
    Les Hauts de Valbrun 
    49730 Parnay
    Téléphone :02 41 38 10 00 et 06 85 20 92 09 
    Email : contact@domainederocheville.fr 
    Site : www.domainederocheville.fr 

    Philippe Porché, passionné de vin, recherchait des vignes dans ce secteur depuis plusieurs années. C'est finalement fin 2004 qu'il a déniché les arpents sur Parnay, base du Domaine de Rocheville. Aidé de son épouse Agnès et de Jérome Callet, jeune spécialiste de terrain, ils vinifient leur première vendange en 2005. Depuis les cuvées s'enchainent, l'expérience s'accroit, la philosophie s'aiguise, la reconnaissance commence à poindre. Le Domaine prend son essor et construit son propre chai au plus près de ses vignes, sur le coteau de Parnay, pendant l'année 2013. Terra Vitis.
    On y goûte ce beau Saumur-Champigny Le Prince 2014, de couleur profonde, un vin qui a des tanins riches et savoureux à la fois, gras, avec des senteurs de fruits cuits. Le Saumur-Champigny rouge Le Page 2015, aux arômes de framboise mûre et de cannelle, est riche et séduisant, aux tanins fondus. Le Saumur-Champigny rouge Le Roi 2011, élevé en foudres, médaille d’Or Vins de Loire 2012, de couleurintense aux reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges, d’épices, aux tanins enrobés, un vin dense, tout en bouche.
    On poursuit avec cette Jouvencelle 2014, médaille d’Argent concours Féminalise, pur Chenin blanc, de bouche florale, un vin gras et vif à la fois, très séducteur.
    Excellent Saumur Blanc clos de la Thibaudière 2013, riche au nez, avec des notes de rose et d’aubépine, élégant et persistant, de bouche délicate. 
    Joli Crémant De Loire La Favorite Extra brut, de mousse très perlante, une grande réussite, où l’on retrouve des effluves de citron et de rose, très frais, parfait à l’apéritif
    Visites du vignoble et des chais suivies de dégustations tous les jours en saison et du mardi au samedi en hiver. Le domaine a reçu les labels “Cave d'excellence” des caves touristiques du Val de Loire et “Vignoble et Découverte”.
       
    Domaine de MONTIGNYTOURAINE Domaine de MONTIGNY

    Domaine de MONTIGNY 

    (TOURAINE)
    Jean-Marie Michaud
    22, route de Soings
    41700 Sassay
    Téléphone :02 54 79 60 82 et 06 71 89 38 43 
    Email : domaine.montigny@gmail.com 

    Le domaine est en Agriculture raisonnée depuis 2005. Vignes de 25 à 60 ans, partiellement enherbées, petits rendements
    Excellent Touraine Sauvignon 2015, de jolie robe bouton d’or, aux arômes de fleursblanches, d’agrumes et de pêche, de bouche ronde et minérale. Le Touraine rouge Cabernet 2015 est de belle couleur rubis profond, avec des notes complexes de réglisse et de fraise, alliant matière et finesse, tandis que le Touraine rouge Gamay 2015, charnu mais tout en fraîcheur, est un vin où domine la fraise des bois mûre. Excellent Touraine rouge Prestige 2013 (assemblage CôtGamay et Cabernet), qui développe une bouche tout en rondeur mais bien charpentée, avec des nuances de framboise fraîche et de fumé.
    Goûtez le Touraine blanc 2015, d’une belle acidité, au nez très floral de sureau et d'acacia, associés à des notes d'agrumes, le Touraine rosé, séduisant par sa rondeur et son fruité en bouche, et toujours le Touraine blanc Fines Bulles, assemblage Chenin et Menu Pineau, de mousse fine, alliant richesse aromatique et persistance en bouche, avec des nuances de pêche et de noisette bien caractéristiques.

     

  • LES CINQ COTEAUX D'AIX DE L'ANNEE

    Pin it!
    Château de BEAUPRÉCOTEAUX-D'AIX Château de BEAUPRÉ

    Château de BEAUPRÉ 

    (COTEAUX-D'AIX)
    Marie-Jeanne, Christian et Phanette Double
    Route Nationale 7
    13760 Saint-Cannat
    Téléphone :04 42 57 33 59 
    Email : contact@beaupre.fr 
    Site : www.beaupre.fr 

    Propriété de la famille Double depuis 1855, le Château est conduit en Agriculture Biologique sous la houlette de Phanette Double, 5e génération. Les vins sont agréés Bio depuis 2013.
    Cela donne ce Coteaux-d’Aix-en-Provence Collection du Château blanc 2015, tout en délicatesse, alliant finesse et suavité, aux notes d’amande fraîche, de narcisse et de pêche. Joli Coteaux-d’Aix-en-Provence rosé 2016, friand comme il le faut, d’une très belle couleur pâle, parfumé, avec des senteurs d’abricot, dense et rond, un vin marqué par son fruit.

    Domaine CAMAÏSSETTECOTEAUX-D'AIX Domaine CAMAÏSSETTE

    Domaine CAMAÏSSETTE 

    (COTEAUX-D'AIX)
    Michelle Nasles
    Route de Pélissanne
    13510 Éguilles
    Téléphone :04 42 92 57 55 
    Email : michelle.nasles@wanadoo.fr 
    Site : www.camaissette.fr 

    Au sommet. Un vignoble familial de 40 ha depuis 1901, dont 23 ha de vignes et 4 ha d’oliviers. La plus grande partie du vignoble est plantée sur un plateau argilo-calcaire en sol caillouteux. La production, dans les trois couleurs, se répartit en trois gammes bio. La gamme Domaine est constituée de vins dont les caractéristiques principales sont la fraîcheur et le fruit, des vins prêts à boire. La gamme Amadeus produit des vins élevés en fûts de chêne, complexes, de garde. Tous les vins sont élaborés depuis plusieurs années par Michelle Nasles, aidée de son mari Jacques et de son fils œnologue, Olivier.
    Superbe Coteaux-d’Aix-en-Provence rouge cuvée Amadeus 2011, marqué par sa Syrah majoritaire, à laquelle s’ajoutent les Cabernet-Sauvignon et Grenache, chaque cépage récolté séparément à maturité optimale, assemblage avant un élevage de 18 mois en tonneaux dont 50% de neufs et le reste d'un vin, le tout expliquant ce vin avec des nuances de violette et de réglisse, riche en couleur, intense, alliant finesse et densité, richesse et séduction, qui poursuit sa belle évolution. La cuvéeAmadeus rosé 2011, d’une belle teinte brillante, aux nuances de fruits frais en bouche, est subtilement poivrées, quand le blanc 2011, un vin élégant et d’une belle persistance en finale, dégage des arômes d’amande et de reinette.
    Tout en bouche, le Coteaux-d’Aix-en-Provence rouge 2015 est coloré, au nez à la fois intense et subtil, un vin où s’entremêlent la griotte mûre et une touche épicée.
    On poursuit avec ce Coteaux-d’Aix-en-Provence blanc 2017, au nez fin où l’on retrouve des notes de fleurs blanches et de noix fraîche, tout en bouche, et le JN’S by Camaïssette rosé 2017, un très joli vin associant richesse et souplesse, de bouche fruitée, d’un bel équilibre.

     

     

    Domaine de la MONGESTINE

    Céline et Harry Gozlan

    RD 561 83560 Artigues

    Tél. 06 15 08 26 89

    e-mail : contact@lamongestine.com

    www.lamongestine.com

    ❤❤❤ Mongestine provient du vocable “Monge” signifiant “Moine” en Provençal et en Occitan.

    Domaine de 120 ha dont 30 de vignes sur sol argilo-calcaire sur le bas, très caillouteux en pied de colline, avec pour principaux cépages : Syrah, Grenache noir, Cinsault, Vermentino, Grenache blanc. Certifié Bio Ecocert depuis 2014.

    De nombreux vins retenus avec plaisir dont ce Coteaux-d’Aix rouge Les Monges 2017, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de fumé et d’épices, aux tanins puissants mais très fins, harmonieux, il est très équilibré en finale, à déboucher notamment sur un lièvre à la broche ou un agneau au basilic.

    Le Coteaux-d’Aix rosé Les Monges 2017 AB, tout en bouche, un vin où la suavité vient épauler une finale aromatique dominée par des nuances d’agrumes frais, très agréable comme le Coteaux-d’Aix blanc Les Monges 2017, suave et nerveux à la fois, équilibré, associant richesse aromatique et persistance, dense, avec ces notes de pêche et de lis.

    Plus complexe, le Coteaux-d’Aix blanc cuvée M 2017, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits mûrs et de bruyère, harmonieux en bouche, tout en structure et parfums, est bien fondu. Il y a aussi le Coteaux-d’Aix rouge cuvée M 2016, riche en couleur, où se mêlent la griotte et l’humus, associant concentration et finesse, de bouche ample, parfumée, un vin de très bonne garde, et cet IGP Coteaux du Verdon rouge Pinot Noir 2017 AB, au nez présent avec des notes de violette et de mûre, est ample et solide, riche en couleur comme en structure, aux tanins bien équilibrés.

     

    Les QUATRE TOURS

    Président : Thierry Blanchard

    Directeur Général : Christian Faucher

    56, avenue de la Grande Bégude

    13770 Venelles

    Tél. 04 42 54 71 11

    e-mail : contact@quatretours.fr     

    www.quatretours.com         

    ❤❤❤❤ Nous avons sélectionné le Coteaux-d’Aix-en-Provence blanc cuvée Prestige 2016, Vermentino, Grenache et Ugni, de belle robe jaune d’or soutenu, aux arômes d’acacia, tout en finesse, gras et distingué au palais, d’une belle persistance comme leur Coteaux-d’Aix-en-Provence rouge cuvée Prestige 2015, concentré et riche, puissant, de couleur grenat intense, aux arômes de fraise des bois, de cuir et d’épices.

    Le Coteaux-d’Aix-en-Provence rosé cuvée Prestige 2016, une partie est élevée en barriques. au fruité délicat, avec des nuances de pêche et de petits fruits secs, un vin très agréable, sec et suave à la fois, qui associe la fraîcheur à la rondeur.

    Excellent Coteaux-d’Aix-en-Provence rouge cuvée Signature 2015, Grenache, Syrah et Cabernet, très réussi avec ce nez de prune, alliant finesse et structure en bouche, aux nuances poivrées. Le Coteaux-d’Aix-en-Provence rosé cuvée Signature 2017, mêmes cépages, est d’une belle robe claire lumineuse, d’une délicate richesse aromatique à dominante de fraise et de mandarine, avec cette sensation de fraîcheur en bouche intense. Goûtez aussi le Coteaux-d’Aix-en-Provence rosé Aix Libris 2017, de robe délicate, marqué par la rose et les fruits jaunes, gourmand, d’une très jolie finale.

     

     

    Château VIGNELAURE

    Mette and Bengt Sundstrom

    Directeur : Philippe Bru

    Route de Jouques 83560 Rians

    Tél. 04 94 37 21 10

    e-mail : info@vignelaure.com

    www.vignelaure.com

    ❤❤❤ Les vignes ont été cultivées ici pendant plus de 2000 ans. Vignelaure est construit à la fin des années 1960, sous la supervision de Georges Brunet (ancien propriétaire du Château La Lagune, un Cru Classé du Haut-Médoc). Le nom du Château est alors Saint Estève mais, Georges Brunet a voulu éviter toute confusion avec la célèbre appellation Médoc Saint Estèphe. C'est pourquoi, il rebaptise le vignoble en, Château Vignelaure : la vigne de Laure, muse du poète Pétrarque. On se souvient avec nostalgie des belles sorées d’été passées sur sa splendide terrasse en sa compagnie.

    Depuis, le Château a été racheté par des scandinaves.

    Voilà un excellent Coteaux-d’Aix-en-Provence rouge 2012, Cabernet-Sauvignon et Syrah, de bouche puissante et dense, de couleur intense, racé, aux tanins riches et soyeux à la fois, aux connotations de cassis et de poivre, de jolie garde. Le 2011 délivre des arômes d'épices et de fruits cuits, un vin puissant, riche et volumineux en bouche, et s’apprécie sur une poêlée de porc aux poivrons et au fenouil ou un poulet aux épices.

    Le Coteauc-d’Aix-en-Provence rouge la Source de Vignelaure 2014, Cabernet-Sauvignon, Syrah et Carignan, de robe pourpre soutenu,  a ces notes d’humus et de fruits surmûris, des tanins équilibrés et harmonieux (10,90 e). 

    Séduisant IGP Méditerranée blanc 2016, Roussane et Sauvignon blanc, un vin finement bouqueté, au nez de rose et de garrigue, délicat, ample en bouche, où l’on retrouves ces nuances de pêche et de bruyère (22 e), une belle réussite comme l’IGP Méditerranée rouge Le Page de Vignelaure 2015, Cabernet-Sauvignon et Merlot, aux senteurs de violette, de prune et d’épices, coloré, ferme, aux tanins riches, de bouche soyeuse et intense (9,90 e).


  • LA GRANDE RACE DES MEILLEURS VINS D'ALSACE

    Pin it!

    10-2.jpg

    Les vins et leurs appellations

     

    2810-2.jpgRiesling

    C’est le prince des raisins alsaciens. Les vins qui en sont issus sont secs, fruités et nerveux, subtilement bouquetés et de très grande classe. Le Riesling croît à merveille près de Turckheim, Dambach-la-Ville, Ribeauvillé, Riquewihr, Kaysersberg, Mittelwihr et Guebwiller. C’est le cépage le plus tardif.

     

    3799-2.jpgGewurztraminer

    Plus alcoolisé que le Riesling, charpenté, de saveur épicée et très parfumé, le Gewurztraminer est un vin qui vieillit parfois remarquablement bien. Son bouquet intense développe de riches arômes de fruits, de fleurs ou d’épices (gewurz veut dire épicé). Puissant et séducteur, parfois légèrement moelleux, c’est souvent un vin de garde. Les “vendanges tardives”, c’est-à-dire soumises à une maturité excessive, sont quelquefois époustouflantes, étonnantes de richesse d’arômes et d’onctuosité. Bons terroirs : Bergheim, Turckheim, Sigolsheim, Barr, Dambach-la-Ville, Pfaffenheim…

     

    2771.jpgPinot gris

    Vin corsé et opulent, d’une belle robe jaune, d’aussi grande allure que le Riesling et le Gewurztraminer, peut-être encore plus puissant et violent que ce dernier, chargé autant en alcool qu’en arômes. Excellents vins de vendanges tardives. Les meilleurs proviennent des terroirs du Riesling et de Rouffach, Ribeauvillé ou Wintzenheim.

     

    456-2.jpgMuscat d’Alsace

    Vin sec, frais et fruité, au goût musqué, exhalant parfaitement la saveur de son raisin. Charmant à boire à l’apéritif. Bonnes étapes à Ribeauvillé, Gueberschwihr et Mittel­wihr.

     

    Sylvaner

    Le Sylvaner est frais et léger, avec un fruité discret. Agréable et désaltérant, il sait montrer une belle vivacité (Sigolsheim, Turckheim).

     

    Chasselas

    Arraché de plus en plus, le chasselas produit une majorité de vins légers et faciles à boire.

     

     

    3094.jpgPinot blanc

    Plus corsé et souple que le Sylvaner, délicatement bouqueté et assez charpenté, c’est un vin très agréable à boire frais.

     

     

    Pinot noir

    Le Pinot noir est le seul cépage en Alsace à produire un vin rouge ou rosé dont le goût fruité typique évoque la cerise. Vinifié en rouge, il peut être élevé en barriques de chêne, ce qui ajoute à ses arômes une structure plus charpentée et plus complexe.

     

     

    216-2.jpgCrémant d’Alsace

    L’AOC Crémant d’Alsace représente un quart de la production (quelque 500 collaborateurs) et couronne les vins d’Alsace effervescents, vifs et délicats, élaborés selon la méthode traditionnelle (comme en Champagne), principalement à partir du Pinot blanc, mais aussi du Pinot gris, du Pinot noir, du Riesling ou du ­Chardonnay. Ces vins sont aujourd’hui parmi les meilleurs Crémants de France. Le Crémant rosé, plus rare, est issu du seul Pinot noir.

    L’étiquette où figure l’AOC Alsace mentionne habituellement le nom du cépage concerné. Elle peut également comporter un nom de marque ou la mention “Edel­zwicker” pour un assemblage de cépages blancs.

     

    2608-2.jpgLes Vendanges Tardives proviennent de cépages identiques à ceux admis dans les Grands Crus, récoltés en surmaturité. Au caractère aromatique du cépage s’ajoute la puissance due au phénomène de concentration et au développement de la pourriture noble (Botrytis cinerea).

    Les Sélections de Grains Nobles sont obtenues par des tris successifs des grains atteints de pourriture noble. De très grands vins, rares et racés.

     

    CLASSEMENT ALSACE
     
    e_alsace.jpg
    LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE


    Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
     
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    RIESLING
    Pierre ARNOLD
    Pierre FRICK
    GRESSER
    Georges KLEIN
    KLINGENFUS
    Gérard METZ
    SCHAEFFER-WOERLY
    SCHLÉRET
    ZOELLER
    Jean-Baptiste ADAM
    Laurent BANNWARTH
    BRAND & Fils
    BROBECKER
    HUBER et BLEGER
    SAINT REMY
    VIELWEBER
    GEWURTZTRAMINER
    BESTHEIM
    EBLIN FUCHS
    René FLECK
    HAEGI
    André HARTMANN
    HAULLER
    Jacques ILTIS
    Jean-Paul MAULER
    PETERMANN
    BAUMANN ZIRGEL
    BECK/REMPART
    Paul FAHRER
    HORCHER
    Cave HUNAWIHR
    BECKER
    C. BLEGER
    PINOT GRIS/PINOT BLANC ET MUSCAT
    Pierre ARNOLD
    BECK/REMPART
    Pierre FRICK (Muscat)
    Cave HUNAWIHR
    KUENTZ-BAS
    Gérard METZ
    Hubert MEYER
    Edmond RENTZ
    RUHLMANN-SCHUTZ
    SCHLÉRET
    STOEFFLER
    Cave CLEEBOURG
    Robert FALLER (Muscat)
    GROSS
    Victor HERTZ
    René KOCH
    Lucien SCHIRMER
    HALBEISEN (Muscat)
    Etienne SIMONIS
    CREMANTS PINOT NOIR
    BESTHEIM
    EBLIN FUCKS
    Paul FAHRER 
    FREY-SOHLER
    André HARTMANN (PN)
    HUBER et BLEGER
    Georges KLEIN
    KLINGENFUS
    Jean-Paul MAULER (PN)
    PETTERMANN
    Edmond RENTZ
    RUHLMANN-SCHUTZ
    Aline et Rémy SIMON
    C. BLEGER
    BROBECKER (PN)
    Cave CLEEBOURG
    Robert FALLER (PN)
    STOEFFLER
    VENDANGES TARDIVES (et SGN)
    René FLECK
    GRESSER
    HAEGI
    HAULLER
    Jacques ILTIS
    Hubert MEYER
    SCHAEFFER-WOERLY
    SCHLÉRET
    Aline et Rémy SIMON
    ZOELLER
    CROIX DE MISSION (Moselle)
    Victor HERTZ
    HORCHER



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    RIESLING
    Edgar SCHALLER
    HEYBERGER & Fils
    Château d'ORSCHWIHR
    GEWURTZTRAMINER
    GOCKER*
    Damien KELHETTER
    (J. et C. LINDENLAUB*)
    (H. REYSER*)
    HAEGELIN
    (DUSSOURT)
    PINOT GRIS/PINOT BLANC ET MUSCAT
    (7 VIGNES)
    (P. SCHAEFFER*)
    (SCHLUMBERGER*)
    CAVE PFAFFENHEIM
    CREMANTS PINOT NOIR
    Eric LICHTLÉ
    VENDANGES TARDIVES (et SGN)
    Ch. et Dom. FREY
    Philippe SOHLER

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    RIESLING
    Jean-Louis KAMM
    SCHAETZEL
    GEWURTZTRAMINER
    Claude BERGER
    (Léon BOESCH)
    PINOT GRIS/PINOT BLANC ET MUSCAT
    (JOST*)
    KIRSCHNER
    (2 LUNES)
    STINTZI*
    CREMANTS PINOT NOIR
    VENDANGES TARDIVES (et SGN)
    Fernand ENGEL
    Choississez une région pour voir un autre classement : 
    ALSACE LANGUEDOC-ROUSILLON
    BEAUJOLAIS PROVENCE-CORSE

    BORDEAUX

    BOURGOGNE

    VAL DE LOIRE

    CHAMPAGNE VALLEE DU RHONE
    SUD-OUEST-PERIGORD  
  • DE MADIRAN A CAHORS, DE GAILLAC A BERGERAC, LES MEILLEURS VINS DE L'ANNEE

    Pin it!
    En Sud-Ouest, également, lorsque l’on est un vigneron qui sait mettre en avant son terroir et la puissance de ses grands cépages historiques régionaux, on élève alors, de Gaillac à Cahors, de Bergerac à Madiran... on élève alors des vins racés et charmeurs, même si on constate un “amorphisme” certain de la part de nombreux producteurs. Dans cette région, les cépages et les sols ont une véritable influence, une véritable présence historique. De quoi montrer sa propre personnalité quand on en a comme c’est le cas à Cahors ou à Madiran. À quoi bon avoir de beaux cépages de caractère comme le Tannat, le Cot, La Négrette ou le Gros Manseng si c’est pour “lisser” les vins et les dépersonnaliser au point que l’on ne sait plus ce que l’on goûte ?
     

     Lire la suite

     
     

    Couverture-guide-2019-1.jpg



    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

     

    Château BARRÉJAT
    Domaine BELMONT
    Château BOURGUET
    Château BOVILA
    Château La CAMINADE
    Château EUGÉNIE
    Domaine du GRAND JAURE
    HAUTE SERRE
    Domaine de LABARTHE
    Domaine de LAVAUR
    Domaine de LONG-PECH
    Château Les MAILLERIES
    Château de MERCUÈS
    Domaine de MOULIN-POUZY
    Domaine de NIGRI
    Château NOZIÈRES
    Domaine PICHARD
    Château La PLANTE
    Domaine de POUYPARDIN
    Château de ROUSSE
    Domaine de SAINT-GUILHEM
    Château de VIELLA
    Château VIEUX TOURON
  • A chaque plat, ses vins

    Pin it!


    À l’apéritif

    Champagne (et Crémants de Saumur, d’Alsace…), Sauternes, vins doux naturels et la plupart des vins blancs secs ou moelleux.

     

    VOIR AUSSI

    A chaque vin, ses plats

    Les entrées

    - Asperges : un Muscat d’Alsace.

    - Artichaut : un rosé sec d’Anjou.

    - Avocat : des blancs secs (Graves, Quincy, Touraine), voire moelleux (demi-secs de Loire).

    - Caviar : Corton-Charlemagne, Champagne, Pouilly-Fumé.

    - Choucroute : Riesling ou Tokay d’Alsace.

    - Escargots : un Bourgogne, rouge ou blanc.

    - Foie gras : Champagne rosé ou grand millésime, assez vineux, Gewurztraminer et Tokay Vendanges tardives avec un foie d’oie alsacien, Barsac ou Sauternes avec un foie de canard du Sud-Ouest.

    - Jambon de Parme ou de San Daniele : blancs secs (Pouilly-Fuissé) ; essayez aussi des blancs moelleux (Loire, Alsace).

    - Œufs : des rouges légers (Beaujolais…), voire un Clairet de Bordeaux.

    - Pâtes, sauce à la crème : blancs secs de Bourgogne ou des Graves.

    - Pâtes, sauce tomate : un CDR-Villages.

    - Pâtés et terrines : des vins assez solides comme un cru du Beaujolais (Juliénas, Morgon…), un Madiran, un Chinon, un Coteaux-du-Languedoc, un Moulis…

    - Potages : un Champagne rosé, un Coteaux-d’Aix blanc ou des rouges frais.

    - Quiche : un Tokay Pinot Gris jeune, des rouges légers (Beaujolais, Loire, Jura, Bergerac…) ou des demi-secs de Loire et du Sud-Ouest.

    - Paella : un Bandol rouge, un Corbières ou un CDR-Villages. Sinon, les rosés, avec une priorité pour les plus parfumés comme ceux de Provence, du Languedoc ou un Clairet de Bordeaux.

    - Saumon fumé : Pouilly-Fumé, Champagne.

    - Terrines de légumes : vins blancs de Loire.

     

    Les fruits de mer et les crustacés

    - Coquillages : Muscadet ou Entre-Deux-Mers.

    - Coquilles Saint-Jacques : soit un blanc sec (Graves, Pouilly-Fuissé, Chablis), soit un blanc moelleux si elles sont à la crème.

    - Crevettes : la plupart des blancs, et surtout ceux d’Alsace.

    - Cuisses de grenouilles : un blanc rond, fruité comme un Graves, un Mâcon, un Côtes-du-Rhône ou un Touraine.

    - Écrevisses : un Pouilly-Fumé ou un Chablis.

    - Homard : des vins suaves et parfumés comme les Meursault, Chablis Grands Crus, Châteauneuf-du-Pape ou Pinot Gris, et les grandes cuvées de Champagne.

    - Huîtres et moules : Sylvaner, Muscadet, Entre-Deux-Mers…

     

    Les poissons

    - Bouillabaisse : des blancs (Cassis, Bandol, Côtes-de-Provence), un rosé ample et fruité.

    - Poissons grillés : des vins blancs secs (Anjou, Mâcon, Pinot blanc, Côtes-de-Provence, Entre-Deux-Mers…).

    - Poissons en sauce ou à la crème : des vins blancs puissants (Meursault, Pernand-Vergelesses, Pessac-Léognan, Tokay), voire liquoreux.

    - Poissons de rivière : des vins blancs relativement secs comme le Sancerre, un Apremont, un Chassagne-Montrachet ou un Riesling. Avec la lamproie, du Sauternes. Sinon, Champagne.

    - Sardines fraîches : un blanc très sec et très frais (Sancerre, Muscadet, Abymes, Gaillac, Entre-Deux-Mers…).

    - Saumon grillé : des vins blancs puissants (Pouilly-Fuissé, Chablis, Montrachet).

     

    Les viandes blanches

    - Brochettes et côtelettes d’agneau : la plupart des vins rouges, avec une préférence pour les Bordeaux relativement souples ou des vins très parfumés (Corse, Bourgueil…).

    - Côtes, escalopes et ris de veau : des rouges légers comme les vins du Beaujolais, un Sancerre rouge, voire un Graves. Sinon, des blancs denses et parfumés (Alsace, Pernand-Vergelesses, Vouvray).

    - Côtes, escalopes et ris de veau à la crème : un Puligny-Montrachet, un Châteauneuf-du-Pape blanc, un Coteaux-du-Layon jeune.

    - Curry d’agneau : un vin blanc onctueux et épicé comme le Gewurztraminer, ou un Condrieu.

    - Gigot d’agneau : des Bordeaux tanniques (Médoc, Pessac-Léognan), un Saumur-Champigny, un Chinon ou un Chambertin.

    - Jambon, côtes et rôti de porc : des rouges légers (Beaujolais) ou plus ronds (Saumur, Touraine, Côtes-de-Bourg, Gaillac), et des blancs complexes (Côtes-du-Jura, Condrieu, Pouilly-Fumé, Chablis Premiers Crus).

    - Rognons : des vins riches, rouges (Volnay, Saint-Émilion) ou blancs (Jura, Quincy) selon leur préparation.

     

    Les viandes rouges

    - Bœuf bourguignon ou pot-au-feu : le même vin rouge que celui employé pour la cuisson, et tout particulièrement un Bourgogne puissant (Pommard, Mercurey), un Gigondas, un Minervois ou un Bandol.

    - Bœuf rôti : la plupart des vins rouges assez corsés et tanniques, les Bordeaux relativement jeunes, les Bourgogne (Auxey-Duresses, Santenay), ceux de la vallée du Rhône (CDR-Visan), ceux de la Loire (Chinon)…

     

    Les volailles et le gibier

    - Canard : des vins puissants et parfumés comme un Hermitage, un Châteauneuf-du-Pape, un Gevrey-Chambertin ou un Pauillac.

    - Confit de canard : des vins corsés (Madiran, Cahors, Saint-Émilion, Corbières, Corton).

    - Gibier à plume : des rouges corsés (Pommard, Hermitage, Moulin-à-Vent, Bandol, Cahors, Pauillac, Saint-Émilion, Châteauneuf-du-Pape…) ou Ven­danges Tardives et Sauternes.

    - Gibier à poil : des rouges encore plus puissants (Côte-Rôtie, Bandol, Saint-Estèphe).

    - Oie : soit un vin blanc légèrement moelleux (Anjou…), soit des rouges frais et légers (Beaujolais, Touraine…). Si c’est une oie farcie, un Margaux ou un Côte-de-Beaune.

    - Poulet à la crème : des blancs demi-secs ou moelleux de Loire, dess blancs secs puissants et ronds (Pessac-Léognan, Meursault)

     

    Les fromages

    - Fondue au fromage : des vins blancs de montagne (Savoie, Jurançon).

    - Fromages de chèvre : un Sancerre ou un Anjou demi-sec.

    - Fromages à pâte sèche : des blancs secs de montagne ou légèrement moelleux.

    - Fromages doux à pâte molle : des rouges légers et fruités (Beaujolais) et des blancs parfumés (Alsace, Sancerre, Pacherenc-du-Vic-Bihl).

    - Fromages forts à pâte molle : vins blancs secs ou demi-secs (Anjou, Gewurztraminer, Tokay, Châteauneuf-du-Pape, Saint-Joseph…).

    - Fromages persillés : des grands vins blancs moelleux et doux d’Alsace (Gewurztraminer Vendanges Tardives), de la Loire (Quarts-de-Chaume) et de Bordeaux (Sauternes).

     

    Les desserts

    - Avec la plupart des desserts (à l’exception des fruits et des glaces), les vins doux ou liquoreux (Sauternes, Quarts-de-Chaume ou Vendanges Tardives d’Alsace).

    - Tartes aux fruits, babas : Champagne et des blancs demi-secs de Loire, d’Alsace ou du Sud-Ouest.

    - Gâteaux au chocolat : un Banyuls, un Rasteau, une grande cuvée rosée de Champagne.

       
     
  • QUATRE TOURAINE FORMIDABLES

    Pin it!

    Domaine de la CHAISETOURAINE Domaine de la CHAISE

    Domaine de la CHAISE 

    (TOURAINE)
    Christophe et Quentin Davault
    37, rue de la Liberté
    41400 Saint-Georges-sur-Cher
    Téléphone :02 54 71 53 08 
    Email : domainedelachaise@orange.fr 
    Site : www.domaine-de-la-chaise-41.com 

    Ici, on est vigneron de père en fils depuis six générations. En 1899, Alexis Davault achetait une partie du vignoble du Prieuré de la Chaise dont l'origine remonte au Xe siècle. Son fils Eugène agrandit à son tour le vignoble et sera suivi par Maurice qui, en 1948, acquiert un autre lot de vignes du Prieuré de la Chaise. De 1986 à 2004, le vignoble du Domaine de la Chaise est géré par Jean-Pierre et son fils Christophe. En 2004, c'est au tour de Christophe de poursuivre la tradition, Jean-Pierre étant à la retraite. Et il est rejoint par Quentin qui représente aujourd’hui la 7e génération.
    Depuis 1980, 45 ha de vignes ont été achetés ou replantés, ce qui porte la superficie du domaine à 57 ha de vignes situées sur des coteaux dont les solsreposent sur tuffeau du Turonien moyen ou sur argiles à silex. De nombreux investissements ont été réalisés à la cave depuis une quinzaine d'années, dans le souci de l'amélioration constante de la qualité (thermorégulation, cuverie, pressoirs pneumatiques). 
    Excellent Touraine Chenonceaux rouge 2016, Côt et Cabernet, de bouche dense, aux tanins bien fondus, où s’entremêlent des notes de fruits mûrs et de réglisse, bien classique de ce millésime, un vin séducteur à déboucher avec une terrine de canard à la pistache ou un poulet poché froid crème de poivron. Remarquable Touraine Les Clos rouge 2014, marqué par son cépage Côt, qui a ce nez complexe où dominent les groseilles et l’humus, mêle rondeur et finesse, un vin charnu, aux tanins mûrs, qui poursuit une excellente évolution. 
    On poursuit avec ce Touraine rosé, vinifié par pressurage, de jolie teinte orangée, sent l’abricot et la fraise, d’une finale rafraîchissante, le Touraine Sauvignon2016, qui a bien mérité sa médaille d’Or à Paris, aux arômes d’agrumes, équilibré en acidité, tout en fraîcheur aromatique, complexe et rond, bien typé comme le Touraine Chenonceaux blanc 2014, d’un beau jaune pâle, finement bouqueté avec des notes de pomme, de lis et de noisette, d’un bel équilibre entre fraîcheur, rondeur et fruité.

    Domaine CHARBONNIERTOURAINE Domaine CHARBONNIER

    Domaine CHARBONNIER 

    (TOURAINE)
    Michel et Stéphane Charbonnier
    4, chemin de la Cossaie
    41110 Châteauvieux
    Téléphone :02 54 75 49 29 et 06 14 70 95 44 
    Email : dms.charbonnier@domainecharbonnier.com 
    Site : www.domainecharbonnier.com 

    Troisième génération de vignerons, pour ce Domaine de 20 ha de vignes conduites en culture raisonnée. 
    Belle réussite avec leur Touraine cuvée Prestige 2014, de bouche charnue, de belle robe grenat, riche et structuré, où dominent des notes de cassis et de prune. Le 2013 est de couleur intense, aux nuances épicées, un vin dense, tout en harmonie, riche au nez avec ces notes de mûre et d’humus, et des nuances de cuir et de pruneau en bouche. 
    Excellent Touraine rouge cuvée du Doyen 2013, de couleur soutenue, aux notes de prune, d’épices et de fumé, riche et savoureux en bouche, parfumé et bien typé. Le Touraine Côt 2015 (argile à silex et limon argileux), développe des tanins présents et très fins à la fois, puissant, de robe brillante, aux notes de framboise et de cerise, très équilibré.
    Vif, séduisant, le Touraine Sauvignon Vieilles vignes 2016, finement bouqueté, au nez fin où l’on retrouve des notes de raisin frais, tout en souplesse. Le Touraine rouge Pinot Noir 2015, quand le Gamay, aux nuances de fraise et une note épicée, de teinte soutenue, très aromatique, est tout en finale. Le Rosé De Loire Elégance 2016 est d’une belle robe rose clair, aux arômes fruités de fraise, un vin tout en bouche, idéal sur des rillettes ou des gougères.
    Goûtez le Méthode Traditionnelle rosé, au nez de mûre, un vin dense, complexe et subtil à la fois, très parfumé en finale, parfait sur les desserts aux fruits, tandis que le Méthode Traditionnelle blanc, de mousse crémeuse, développe des arômes de rose et de genêt.

    Jean-Christophe MANDARDTOURAINE Jean-Christophe MANDARD

    Jean-Christophe MANDARD 

    (TOURAINE)

    Le Moulin-Feuillet - 14, rue du Bas-Guéret
    41110 Mareuil-sur-Cher
    Téléphone :02 54 75 19 73 et 06 64 25 14 13 
    Email : mandard.je@wanadoo.fr 
    Site : www.mandardjeanchristophe.fr 

    Domaine de 16,70 ha, où Jean-Christophe Mandard représente la 4e génération depuis 1870. Le vignoble bénéficie d’un encépagement varié de 10 cépages, plantés sur des sols perrucheux (argile à silex) et des bournais, les vignes sont menées selon Terra Vitis.
    Superbe Touraine blanc Sauvignon 2014, de robe brillante et limpide, associant la fraîcheur à l’élégance, d’une jolie complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et de narcisse, très charmeur. Excellent Touraine rouge Les P’tites Notes 2013, élaboré à partir de 70% de Pinot Noir et 30% de Gamay, bien typé, à la fois riche et souple, au bouquet intense avec des notes de sous-bois et de cerise mûre, de bouche fondue, à apprécier avec des rognons de veau grillés ou une côte de veau panée à la milanaise.
    Le Touraine blanc Chenin Vignoble du Haut-Bagneux 2014 développe un nez de fruits frais, un bien joli vin qui mérite une cuisine délicate comme un cocktailde crevettes à la mangue ou un rôti de saumon aux échalotes.
    Le Touraine Chenonceaux 2013, élaboré avec 70% de Côt et de 30% de Cabernet franc, de belle couleur, parfumé, bien structuré, fondu, d’un remarquable équilibre en bouche, est un vin généreux. Quant à son Touraine Cot 2012, il se goûte très bien actuellement, un vin de bouche puissante et dense, de couleurintense, aux tanins riches et soyeux à la fois, aux connotations de pruneau et de poivre.

    Domaine de MONTIGNYTOURAINE Domaine de MONTIGNY

    Domaine de MONTIGNY 

    (TOURAINE)
    Jean-Marie Michaud
    22, route de Soings
    41700 Sassay
    Téléphone :02 54 79 60 82 et 06 71 89 38 43 
    Télécopie : 02 54 79 60 82 
    Email : domaine.montigny@gmail.com 

    Le domaine est en Agriculture raisonnée depuis 2005. Vignes de 25 à 60 ans, partiellement enherbées, petits rendements
    Excellent Touraine Sauvignon 2015, de jolie robe bouton d’or, aux arômes de fleursblanches, d’agrumes et de pêche, de bouche ronde et minérale. Le Touraine rouge Cabernet 2015 est de belle couleur rubisprofond, avec des notes complexes de réglisse et de fraise, alliant matière et finesse, tandis que le Touraine rouge Gamay2015, charnu mais tout en fraîcheur, est un vin où domine la fraise des bois mûre. Excellent Touraine rouge Prestige 2013 (assemblage Côt, Gamay et Cabernet), qui développe une bouche tout en rondeur mais bien charpentée, avec des nuances de framboise fraîche et de fumé.
    Goûtez le Touraine blanc 2015, d’une belle acidité, au nez très floral de sureau et d'acacia, associés à des notes d'agrumes, le Touraine rosé, séduisant par sa rondeur et son fruité en bouche, et toujours le Touraine blanc Fines Bulles, assemblage Chenin et Menu Pineau, de mousse fine, alliant richesse aromatique et persistance en bouche, avec des nuances de pêche et de noisette bien caractéristiques.

  • SIX COUPS DE CŒUR DANS LA VALLEE DU RHÔNE

    Pin it!
    CHATEAU REDORTIER
    BEAUMES-DE-VENISE

    Famille de Menthon

    Château Redortier, site historique renommé, compte 35 hectares d’un seul tenant particulièrement bien situés face aux prestigieuses Dentelles de Montmirail. Le Domaine s’étend sur l’aire d’appellation Beaumes-de-Venise et Gigondas, et produit aussi du Côtes-du-Ventoux et du Vin de Pays de Vaucluse. Son terroir est exceptionnel, outre un paysage d’une beauté à couper le souffle, les vignes s’étagent à plus de 400 mètres d’altitude, sur des coteaux exposés plein sud, bénéficiant d’un sol ...

    www.vinsdusiecle.com/chateauredortier

     

    CLOS SAINT-PIERRE
    CHATEAUNEUF-DU-PAPE

    Carole et Pierre Perveyrie

    Véritable renaissance pour ce vignoble de 4,5 ha depuis sa reprise par Carole et Pierre Perveyrie. Le Domaine est en troisième année de reconversion bio. Tout est mis en œuvre pour exploiter le potentiel des terroirs, dans le respect de la tradition vigneronne et la petite surface du vignoble permet une approche artisanale et artistique. Le travail du sol et l’apport de leur propre fumier de cheval ont pour objectif de faire descendre les racines des vignes pour capter l’énergie et la ...

    www.vinsdusiecle.com/clossaintpierre

     

    DOMAINE DE ROSIERS
    COTE-ROTIE

    Maxime Gourdain

    Le vignoble de Côte-Rôtie s'étend sur trois communes : Saint-Cyr-sur-Rhône, Ampuis, Tupin-et-Semons, sur la rive droite du Rhône dans le département du Rhône, sur des terrasses granitiques très escarpées couvertes d'une couche silico-calcaire en Côte blonde, d'argile et oxyde de fer en Côte brune. Le climat est continental modéré, sec et chaud l'été, avec des pluies régulières les autres saisons. Environ 200 ha de vignobles en gradins sur des pentes de 40%, et divisé entre : la Côte brune (sol ...

    www.vinsdusiecle.com/domainederosiers

     

    DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ
    COTES-DU-RHONE

    Françoise Simon

    Les coteaux sablonneux, le soleil du midi et la patience de neuf générations ont façonné le vignoble de ce Domaine dont la production annuelle est d'environ 1000 hectolitres. 
    Sur près de 21 hectares sont plantés des cépages chaleureux: grenache, syrah, mourvèdre, cinsault, bourboulenc etc...
    La vinification est assurée par la propriétaire Françoise Simon. Journaliste pour la presse écrite et la télévision à Paris, Docteur ès-lettres et enseignante à l'Université de Nanterre, ...

    www.vinsdusiecle.com/moulindupourpre

     

    DOMAINE ALARY
    COTES-DU-RHONE-VILLAGE CAIRANNE

    Denis Alary

    Un domaine familial de père en fils depuis 1692, de 25 ha, composé de terres argilo-calcaires caillouteuses. C’est aujourd’hui Denis Alary qui dirige ce domaine à taille humaine, dont l’esprit vigneron a toujours été la base. La propriété se situe entièrement sur la commune de Cairanne, avec 3 terroirs différents qui permettent une subtilité dans les assemblages en fonction des millésimes. Les vins sont élevés dans le respect du terroir et de l’environnement avec des pratiques culturales très ...

    www.vinsdusiecle.com/domainealary

     

    DOMAINE DE L'AMAUVE
    COTES-DU-RHONE-VILLAGE SEGURET

    Christian Vœux

    Une exploitation familiale de 10 ha. La famille est présente sur Séguret depuis la révolution Française et cultive la vigne depuis cette époque.
    Christian Vœux, œnologue de formation, est un homme de terrain qui a été maître de chai du Château Mont-Redon durant 25 ans. Il a repris ce vignoble en 2006 et a créé le Domaine de l’Amauve à la retraite de ses parents. Aujourd’hui, une cuvée de vin blanc et 4 cuvées de vin rouge sont élaborées au Domaine. Tout ici se fait en ...

    www.vinsdusiecle.com/domainedelamauve

     

  • LES VINS DU PORTUGAL : du Vinho Verde au Porto !

    Pin it!

    La région du Vinho Verde

    En dehors du Madère et du Porto (voir plus loin), et beaucoup moins connue, l’autre grande caractéristique du pays, c’est que le Portugal produit, dans la région comprise entre le Minho et le Douro, au nord du pays (voir carte), environ 3 millions d’hectolitres de Vinhos Verdes (vins verts). Des vins en réalité extrêmement typés, et je ne vois pas avec quels autres types de vins on pourrait les comparer réellement (et sérieusement). On ne connaît pas la raison pour laquelle ce nom leur est donné depuis des siècles. Certains disent que ce nom est lié au cadre géographique dans lequel il est produit, car le paysage de cette région est toujours verdoyant et frais, avec un climat pluvieux en hiver, et des températures assez douces en été. Son relief est assez accidenté, avec un sol presque totalement granitique. D’autres disent (peut-être avec plus de raison) que ce nom provient simplement de sa fraîcheur. Le Vinho Verde est donc un vin jeune, à boire jeune.

    Il s’agit de vins de table, rouges ou blancs, connus depuis l’époque romaine, pauvres en alcool (entre 8 et 11°), mais riches d’acidité fixe. Ils ne se conservent guère et doivent être consommés frais. Une chose est sûre : la raison de cette appellation n’est pas uniquement due à l’insuffisance de maturation du raisin. Les grappes ne sont cueillies que lorsqu’elles sont mûres (selon les conditions climatiques, les vendanges peuvent durer jusqu’à mi-novembre). En conséquence, des divers facteurs déjà cités (notamment la fraîcheur constante de la région ainsi que l’ombre fournie par l’abondant feuillage), on obtient un moût très riche en acides qui détermine les principales caractéristiques du “Vinho Verde”. La grande quantité d’acide malique qui reste encore  provoquera plus tard une deuxième fermentation (malolactique). A la suite de celle-ci, il résultera (par dégagement d’anhydride carbonique) une légère et très agréable effervescence dans le vin, connue populairement sous les noms de “agulha” ou “pico”. La présence de ce gaz carbonique est généralement plus élevée dans les vins rouges (plus acides) que dans les vins blancs où celle-ci se remarque juste par l’existence d’un léger pétillement.

    Les bons rouges que j’ai dégustés, de couleur intense, étaient très agréables, très frais en bouche, bien équilibrés, comme les blancs, qui sont vraiment remarquables avec les sardines fraîches que l’on mange au pays.

    Plus au nord, goûtez les réputés vins blancs de l’Alvarinho, issus du même cépage, à la fois secs, gras et onctueux, finement parfumés.

    Non loin, pour les amateurs, on trouve les vins rosés demi-doux, pas mal faits au demeurant, élaborés dans la région de Tras-os-Montes, juste au-dessus du Haut-Douro, et plus au sud, entre le Vinho Verde et le Dao, quelques rares vins blancs vifs et corrects de la région de Beira.

    La région du Douro

    J’ai des souvenirs émus de cette région, appelée aussi Pais Vinhateiro, notamment en dévalant son fleuve sur une grande barque typique (dont j’ai oublié le nom) vers la ville de Porto, un jour où je revenais d’une visite de la Quinta Ferreira.

    Ici, l’homme a su amadouer la montagne, créant partout terrasses et paliers. Ses panoramas sont variables et séduisants, avec des monts et des monts pleins de vignes entourées d’oliviers, qui donnent à ce paysage une caractéristique bien spéciale. Il y a quelques années, les températures étaient très froides pendant l’hiver et l’été était un enfer. Aujourd’hui le climat est bien différent, plus doux et humide, en grande partie à cause des barrages du fleuve Douro. Son sol, d’une manière générale schisteux, a été lentement conquis à la montagne à force d’un travail herculéen par l’Homem do Douro.

    Ce fut pendant le règne de D. Joséi que son premier ministre et futur Marquês de Pombal, Sebastiao Jose de Carvalho et Melo, a créé la première région délimitée et reconnue du monde, par la loi de 1756, alterée à travers les temps et confirmée en 1921. Cette impressionnante région étend ses bras tout au long de la vallée du fleuve Douro et ses affluents dès Barqueiros à Barca d’Alva.

    En se partageant par le Baixo-Corgo, Cima-Corgo et Douro Superior, la région du Douro atteint une partie des districts de Vila Real, Viseu, Bragança et Guarda. Le Baixo-Corgo, avec environ 51% de son aire occupée par la vigne, s’étend sur la rive droite du fleuve Douro dès Barqueiros au fleuve Corgo. A gauche, dès la paroisse de Barrô, et jusqu’au fleuve Temi-Lobos, près de la petite ville Armamar. Le Cima-Corgo, avec environ 36 %, s’adosse à l’antérieur et va jusqu’au méridien qui passe par Cachao da Valeira. Puis le Douro Superior va jusqu’à la frontière espagnole.

    Ici, on dit que Dieu et l’homme ont façonné cette région délimitée, en parfaite symbiose, où, au-delà du fameux vin généreux ou fin, il se produit un vin avec dénomination originaire du “Douro”, qui autrefois était connu par “Vinho de Ramo”, aujourd’hui très apprécié par sa qualité, sa compagnie étant indispensable à une grande table.

    Les vins du Douro

    C’est dans le nord-ouest du Portugal que depuis le temps des Romains on    cultive la vigne d’une façon quelque peu différente de celle que l’on trouve partout ailleurs, où généralement, les ceps recouvrent complètement une surface qui leur est destinée, exclusivement rangés en formation militaire. Ici, la vigne pousse librement le long des arbres, atteignant parfois une hauteur assez importante (“o enforcado”) ou bien s’étend sur des fils de fer, formant ainsi de longues allées en tonnelles qui couvrent les chemins ou entourent les miliers de petites propriétés de cette région (“ramadas” ou “latadas”). Cette forme de culture rend le travail difficile car on doit parfois utiliser des échelles à trente échelons. Afin d’éviter ce problème, les vignes en “enforcado” ou en “ramadas” sont peu à peu remplacées par la forme en “cruzeta” (forme en croix) qui est le système le plus récent de la culture de la vigne, facilitant la mécanisation.

    Une préférence pour les rouges, chauds et veloutés, et je vous conseille amicalement de prendre soin de les servir au moins à la température de la cave, voire un peu frais, si vous n’avez pas l’occasion de faire une sieste. Quelques bons vins blancs du Douro sont frais, légers et aromatiques, moins typés néanmoins. Non moins anecdotique, le fameux muscat, qui se fait à Alijo et Favaios, fait avec la qualité “Moscatel Galego”. Dans la région de Lamgo il y a une zone spécialement dotée pour la production de mousseux naturesls. Pour mémoire, l’ancienne et belle ville de Lamego était jusqu’à la fin du XVIIe siècle, la capitale de cette région de viticulture, et son vin apprécié et connu comme “Vinho de Cheiro” ou Vinho de Lamego”.

    Le Porto

    C’est incontestablement le Seigneur du pays. Il naît dans la haute vallée du Douro, au nord du Portugal, et dans les vallées de ses affluents le Corgo et le Torto. Cette région du Douro peut se diviser en deux zones secondaires : la Cima Corgo (ou le haut Corgo) et le Baixo Corgo (le bas Corgo). La première est aride et dénudée ; la vigne tarde à y croître et ne donne qu’un rendement minime, contrairement à ce qui se produit dans le Baixo Corgo, aux eaux plus abondantes et à la végétation plus riche. Tout cépage étranger implanté dans cette région y donne du Porto. Il n’existe aucune explication scientifique de ce phénomène, dû à une véritable alchimie de la nature et lié sans doute à un équilibre particulier entre le climat et le terroir.

    Un peu d’histoire

    L’Angleterre de la fin du XVIIe et début du XVIIIe connaît une époque troublée par les influences contraires des Tories royalistes et des Parlementaires, rendue plus confuse encore par les éternelles querelles de religion. Guillaume III (dit Guillaume d’Orange), d’origine hollandaise, soutenu par les Parlementaires, débarque en Angleterre et fait fuir le roi en place Jacques II, qui se réfugie en France, auprès de Louis XIV (en 1688). Antipapiste et anti-français, Guillaume III déclare la guerre à la France en 1689 (guerre de la ligue d’Augsbourg) et établit un blocus des marchandises françaises. Les Anglais se trouvent alors privés de leurs vins de Bordeaux dont ils sont friands.

    Pendant ce temps, le Portugal, sous le règne de Pierre II, reste incapable de produire des récoltes de céréales suffisantes à ses besoins, et son commerce de produits coloniaux, épices et sucre du Brésil, décline. Il se voit alors contraint à réduire ses achats extérieurs et à se rapprocher de l’Angleterre. En 1703 est signé un traité de commerce (le traité de Méthuen) qui favorise les échanges entre l’Angleterre et le Portugal. Ce fameux traité marque le début de la grande hégémonie commerciale anglaise, la Banque d’Angleterre est créée en 1694 par 40 marchands, et le Bureau de Commerce en 1696. Le début de l’industrialisation de l’Angleterre et son dynamisme commercial vont être la cause de la ruine de l’artisanat portugais et du sous-développement des activités de manufacture qui semble intéresser l’Angleterre est le vin portugais.

    Un vin rude, fait, comme l’écrivait un historien, pour satisfaire l’Anglais flegmatique et carnivore… Une boisson âpre dont le seul mérite résidait dans son pouvoir à provoquer la stupeur. De surcroît, le vin portugais se voit doté d’un tarif préférentiel de droits d’accise à l’entrée en Angleterre : 7£ par tonne contre 55£ par tonne pour le vin français…

    En Angleterre, les importateurs de vins, privés de vins français pendant quelques années, s’accommodent tant bien que mal de ce vin du Portugal, de qualité bien inférieure aux vins de Bordeaux. Ils décident alors de “fortifier” ce vin rude en ajoutant un peu d’eau-de-vie, selon un principe bien connu des navigateurs de cette époque, pour une meilleure conservation et pour éviter que le vin ne tourne en vinaigre. Un véritable centre de commerce de vins se développe dans la banlieue de Porto, à Vila Nova de Gaïa, sur les rives du Douro, le fleuve où sont acheminés dans les grandes barques à fond plat (barcos rabelos) les fûts (pipas) de vin en provenance des vignobles de l’intérieur du pays. De nombreux commerçants anglais, poussés par l’esprit d’aventure, attirés par le soleil  brûlant du Portugal, les paysages sauvages, le vin généreux et les filles aux yeux noirs, abandonnent l’Angleterre pour s’installer à Porto.

    C’est une véritable colonie britannique qui s’organise autour de Vila Nova de Gaïa afin de dominer ce nouveau marché de vins portugais. Un demi-siècle plus tard, 75% des vins importés en Angleterre sont d’origine portugaise. Les Anglais, avec un goût prononcé pour tout ce qui est sucré, préfèrent le Porto doux et velouté qu’ils consomment en vin de dessert, sur un fromage ou en digestif.

    L’élaboration du Porto

    Le raisin est descendu du vignoble à la cave dans de grandes hottes portées par les “barracheiros” (porteurs). Récemment encore le raisin était foulé par les pieds des vendangeurs; à présent on emploie des machines qui égrappent, foulent et pressent le raisin. Le moût ainsi obtenu est renforcé par addition d’eau-de-vie pour 1/5° ou 1/6° de son volume total. L’alcool introduit tue les levains de la fermentatin et interrompt ainsi  la transformation du sucre en alcool. Selon le moment où aura été appliquée cette addition, le vin sera sec, doux ou liquoreux. Les fûts employés dans les “quintas” des montagnes ont une capacité de 25 à 250 hectolitres. On transvase ensuite le vin dans des fûts de 550 litres que l’on descend vers le Douro et on l’embarque dans des bateaux à fond plat dénommés “barcos rabelos”. Ceux-ci descendent le fleuve juqu’aux caves de Vila Nova de Gaïa, faubourg de Porto, où le vin est mis à vieillir. Le Porto mûrit lentement dans de petits tonnelets de bois spéciaux, dont la porosité favorise les processus d’oxydoréduction. Le taux annuel d’évaporation (environ 4 %) rend nécessaires de fréquents remplissages avec des eaux-de-vie du même âge que le vin lui-même. Le Porto peut être sec ou extra-sec (surtout le blanc), demi-sec ou doux (pour le       rouge).

    Il y a Porto et Porto

    La caractéristique commune à tous les vins de Porto est qu’ils sont produits dans une région délimitée par la loi portugaise depuis plus d’un siècle : la vallée du Douro. Chaque parcelle est répertoriée et classée dans les catégories A, B, C, D, un peu comme pour les crus de la région de Cognac. A la différence de Cognac où les différentes qualités sont disposées de façon concentrique avec la Fine Champagne au centre (voir ce chapitre), le classement du Porto est plus complexe. Il faut en effet tenir compte de l’ensoleillement, de la proximité du fleuve, de la densité de la culture. On peut estimer que les meilleures parcelles sont proches du fleuve et que leurs terrasses ne comptent qu’une ou deux rangées de vigne. Le Porto est donc composé de vin qui est “viné”, c’est-à-dire additionné de 20% environ d’eau-de-vie tirée elle-même de vin de la région. Bien entendu, il y a différentes sortes de vins de Porto.

    En dehors du Porto blanc, moelleux et rond (à boire frais mais sans glace, svp), plus ou moins doux selon les marques, totalement méconnu, appelé aussi Branco Dourado, élaboré à partir de raisins blancs, exclusivement, mais selon les mêmes principes que les vins rouges, on peut départager la production de Porto en trois grandes catégories.

    Tawny
    Le plus courant. Ce “blend” est un vin qui est fait à partir de coupes d’âges et de productions différents. Toute sa qualité dépend de l’art du maître de chais qui procède à ces assemblages. Deux vins de Porto, tout en restant authentiques, peuvent être des produits très différents. En vieillissant, le vin change de couleur, passant du violet au rubis puis au roux doré (“Tawny” signifie d’ailleurs roux). Le vin le plus jeune prend le nom de Porto Ruby ou Tinto Alourado, plus corsé; il garde un goût très fruité mais n’a pas la classe et la puissance des vieux Tawnies.

    Le Tawny vieillit en fûts de chêne, généralement du chêne portugais qui donne moins le goût de tannin que le chêne français, plus fort. Certains négociants envisagent cependant de faire faire des fûts de chêne français. Le vieux Tawny mérite son prix, d’une part en raison de ses conditions de production, et d’autre part parce qu’une partie du vin (environ 2%) s’évapore des fûts chaque année.

    En France, nous nous empressons  généralement de boire un Tawny à l’apéritif. Une consommation qui me semble tout à fait adaptée à ce style de Porto. La bouteille doit être conservée à la chaleur ambiante. Il ne faut donc jamais le boire dans un verre opaque, ni même dans un trop petit verre. Je vous conseille encore de “mâcher” votre Porto, c’est-à-dire de le conserver un moment en bouche pour lui permettre de développer tout son bouquet.

    Porto millésimé
    Attention : il y a plusieurs sortes de Porto qui portent une date. Un Vintage peut être aussi bien millésimé que le Tawnie. Quand un Tawny est millémisé, cela signifie que toute la récolte vient de cette année et qu’il s’agit d’une bonne année. Certains vieux Tawnies peuvent être aussi bons que des millésimés. Il y a des amateurs qui préfèrent des vins coupés rafraîchis par l’apport de vins plus jeunes. C’est souvent une affaire de goût. Avec l’âge, le Tawny devient plus doux et perd un peu de sa teneur alcoolique, sa couleur devenant plus pâle.

    Certains vins de Porto provenant d’un seul domaine et d’une seule année sont aussi commercialisés, sans faire l’objet d’assemblage : ce sont les Quintas, souvent d’excellente qualité, vieillies en fûts pendant une période de huit ans au moins avant d’être mis en bouteilles. Rares et peu connus, les vins de Porto de 10, 20, 30 ou 40 ans d’âge proviennent d’assemblage de vins vieillis en fûts pendant une période minimale de 10, 20, 30 ou 40 ans. Ce sont le plus souvent des coupages de grandes années.

    Les Late bottled vintages (ou L.B.V.) sont des vins de Porto récoltés dans de bonnes années et laissés en fûts pendant une période plus longue que pour les Vintages, variant de quatre à six ans. Ils sont ensuite mis en bouteilles mais ne font généralement pas de dépôt comme les Vintages, plus abordables et plus faciles à consommer.

    Vintage
    A mon sens, aux côtés de quelques rares Tawnies exceptionnels, le Vintage est au Porto ce qu’un grand Champagne millésimé est au mousseux de fête   foraine. C’est la quintessence de la finesse, de la saveur et de la persistance aromatique. Un Vintage ne se boit pas : il se savoure. Pour exciter vos papilles comme il convient, débouchez un Porto Vintage soit en digestif, soit sur les fromages forts, en fin de repas (confer le chapitre L’accord des vins et des mets) : c’est ainsi que vous ferez la différence… Un Vintage est donc issu d’une récolte exceptionnelle (tous les trois à quatre ans, si le temps est propice), et est élaboré avec des vins d’une même année mais de différents cépages. Chaque maison a sa propre recette pour le réaliser, séléctionner les meilleurs crus, les assembler et les laisser vieillir en fûts.

    A la différence du Tawny encore, le Vintage vieillit en bouteilles. Il est mis en bouteilles seulement après deux ans en fûts, poursuivant et achevant son vieillissement en bouteilles, pendant une période variant de 15 à 20 ans (et plus) selon la qualité du millésime. Ne soyez pas étonné quand vous en déboucherez un : on constate souvent un dépôt assez important qu’il faut séparer du liquide en décantant chaque bouteille. Une bouteille de Porto Vintage digne de ce nom se doit d’être ouverte une bonne heure avant d’être servie, afin de laisser le breuvage respirer. A noter qu’au-delà d’une journée, le Vintage ouvert et décanté perd son corps et son bouquet.

    Ce sont seulement certaines années qui méritent d’être classées “Vintage” et le sont par décision de l’ensemble des producteurs et non par un seul  unilatéralement (un bel exemple de conscience professionnelle). Le premier Porto Vintage daterait de 1775, et la meilleure cuvée de toute l’histoire du Porto date de 1896, suivie par le fameux 1931, le vintage du siècle.

    En Angleterre, le Vintage Port se boit de façon traditionnelle en fin de repas, après le dessert et avec un fromage bleu (stilton) accompagné de biscuits. A la différence également du Tawny, un Porto Vintage ne doit pas être bu avant dix ou quinze ans pour être véritablement un Vintage digne de ce nom. Si vous l’achetez relativement jeune, vous devez donc prévoir de le conserver en caves dans des conditions semblables à celles des vins de garde traditionnels. Cela, on s’en doute, en augmente le prix, mais de façon non exagérée, puisque je considère que les très grands vins de Porto bénéficient d’un rapport qualité-prix exceptionnel, certainement beaucoup plus mérité que quelques bouteilles extravagantes de Cognac. Il faut le boire à une température correcte, pas trop chaud en tout cas (de 16 à 18°). En principe, le Vintage est au sommet de sa forme après trente ans. L’exception confirmant la règle, j’ai bu à Gaia un 1863 (vous lisez bien) absolument étonnant…

    Les régions de Bairrada et de Dao

    Aux côtés de quelques bons vins blancs mousseux produits en petite quantité (goûtez surtout l’Azul des Caves do Barrocao), c’est ici que l’on trouve les meilleurs vins rouges portugais.

    Le vignoble de Bairrada, planté sur un sol argileux en majorité du cépage Baja, s’étend entre Aveiro et Coimbra. On trouve de bons vins, avec une base tannique équilibrée, ronds et parfumés, à la fois corsés et fruités, d’excellente évolution. Plus à l’est, dans le vignoble de Dao, c’est le raisin Touriga nacional qui prédomine, planté sur des coteaux, dans des sols plus granitiques.

    Les vins du centre et du sud

    C’est au centre et au sud du pays, pratiquement le long de l’océan, que sont concentrés la plupart des autres vignobles portugais, souvent source de gros rendements. Des vins rouges, rosés et blancs, ces derniers mousseux, secs, demi-secs ou doux. On trouve de tout ici, du plus simple des vins au plus étonnant. En réalité, j’ai surtout envie de vous faire découvrir trois styles de vins qui me semblent valoir un détour.

    En face de Lisbonne, à l’ouest, près d’Estoril, la région avoisinant l’embouchure du Tage produit le Carcavelos, issu d’un minuscule vignoble. Un très bon vin viné liquoreux d’apéritif qui sent les fruits mûrs et la noisette, déjà réputé au XVIIIe siècle.

    Plus intéressant, exploité au nord de Lisbonne, le Moscate de Setubal, un vin muté, de forte teneur en alcool, très parfumé, puissant au nez comme en bouche, intense et persistant, avec ces connotations caractéristiques de fruits cuits, d’épices et de noix.

    Pourtant, le vin que je préfère dans cette région du Portugal méridional est incontestablement celui provenant du petit vignoble de Colares qui s’étend près de Cintra, en bord de mer, à l’ouest de Lisbonne. Voilà un vrai vin rouge typé, authentique, issu principalement du cépage Ramisco planté dans le sable, un vin tannique, très riche, qui apporte concentration, couleur et astringence.

    L’île de Madère

    Le Vin de Madère est un vin mal connu dans notre pays, où il est soit associé à la simple préparation de sauces alimentaires, soit dégusté négligemment, c’est-à-dire sous le signe d’une distribution de bas de gamme. C’est pourtant un vin liquoreux avec un degré d’alcool compris entre 18 et 20 degrés, dont les différents types se divisent en sec, demi-sec, demi-doux et doux, qui peut réserver des surprises gustatives.

    J’ai d’ailleurs dégusté, sur place il est vrai (était-ce l’atmosphère ?), quelques flacons de Solera, de Malvazia et de Verdelho qui valaient bien un détour par l’île, très belle au printemps (allez au superbe hôtel Reid’s, à Funchal, pour retrouver cette ambiance très britannique de fin de siècle). Le Madère est donc aussi un vin à part entière, riche d’histoire, qui a plus de 500 ans d’existence. On l’appelait d’ailleurs au XVe siècle le “vin de la route vers l’Inde”, lorsqu’il était chargé à bord des caravelles portugaises qui partaient en Orient.

    J’estime qu’il existe en réalité cinq types de Madère dépendant, pour la plupart, des cépages d’où ils proviennent, dont la couleur peut varier du jaune paille (rainwater) au doré (malmsey). Globalement, voici ce qu’il faut retenir, même si l’évolution et l’âge des bouteilles peuvent parfois nuancer ces différents styles :

    - Le vin Sercial est sec, léger, d’une couleur claire et délicatement parfumé.

    - Le Malvazia est très doux, corsé, de couleur foncée qui tourne à l’ambre avec l’âge et d’un bouquet accentué.

    - Le Verdelho et le Bual sont des types intermédiaires entre les deux premiers, le Verdelho se rapprochant davantage du Sercial et le Bual, plus doux, au nez intense, du Malvazia. On trouve également quelques très vieux vins sous la désignation de Solera. Le raisin est récolté et pressé sur les coteaux escarpés du vignoble. On descend ensuite le moût jusqu’aux caves dans de petis barils de bois ou dans des outres de peau de chèvre. Il est alors versé dans des cuves spéciales dites estufas où il fermente à une température soigneusement maintenue de 50°c. Cette fermentation donne naissance d’abord au vinho claro, ensuite au vinho trasfudado qui, selon les années, peut être mis immédiatement en bouteilles. Il s’appelle alors Vintage et prend sa place dans des soleras. Dans ces rangées superposées de fûts, il est graduellement mélangé à des vins qui sont plus âgés.

     

    Les alcools
    L’Armagnac

    Les rhums
    Le Whisky et le whiskey 
    Le Calvados
     
    Les Liqueurs de fruits et de plantes 

    Les bières du monde 
    Le cognac

     
     
  • Le vin et les poissons

    Pin it!

     

     

    Accord mets et vins : Vin et Poissons

    Les alliances mets vins autour du poisson se feront majoritairement avec un vin blanc. En effet, le poisson est riche en protéines qui fondent l’acidité des vins blancs. A la différence des protéines de la viande, celles du poisson ne peuvent adoucir les tanins du vin rouge. Dans le choix du vin, on tiendra compte de l’origine du poisson, s’il est d’eau douce ou de mer et bien sûr du type de préparation (cru, fumé, frit, poêlé, rôti ou encore bien grillé). On réservera les vins rouges pour des poissons cuisinés en sauce à base de vin comme un Cabillaud sauce vigneronne avec un vin rouge de Loire comme un Chinon.

     

    Quel vin avec le poisson cru et le poisson fumé 

    Le poisson cru (sushi et sashimi) appelle des vins primaires aux notes d’agrumes. L’acidité franche du vin apportera de la légèreté à l’accord. Optez pour des vins blancs de Loire comme des sauvignons de Touraine, des vins de Bourgogne comme des chablis 1er cru ou encore de jeunes Rieslings alsaciens. Le poisson fumé quant à lui, demandera des vins au bouquet expressif et assez goûteux comme un Gewürztraminer Alsacien.

    Quel vin avec les poissons cuisinés 

    Le poisson peut-être cuisiné de différentes manières. Le nombre d’accords mets vins est presque illimité.

    Sur des grillades ou des poissons frits, on servira des vins blancs suffisamment aromatiques et suaves tels que les vins de Provence comme Cassis ou Côtes de Provence ou encore des vins blancs de la rive gauche à Bordeaux comme des Graves. Un merlan frit à la chair fondante et à la peau craquante se mariera bien avec un vin blanc du Languedoc, assez fringuant, comme un Picpoul-du-Pinet, pour un accord par complémentarité acidité/gras.

    Sur des poissons en sauce, Il est préférable de servir des vins suffisamment gras pour faire écho à la douceur du plat. On s’orientera vers des vins de Bourgogne tels que Meursault ou encore Beaune 1er cru ou des vins blancs du Bordelais légèrement boisés tels qu’un Bordeaux Supérieur, un vin de Pessac-Léognan ou de Graves.

    Sur les poissons d’eau douce, à la chair plus délicate et à la saveur plus fine, le choix du vin est particulièrement important. Privilégiez des vins blancs droits et typés qui rehausseront le goût du plat. Optez pour des appellations comme Savennières et Anjou blanc Vieilles vignes en Val de Loire ou Chassagne-Montrachet et Corton-Charlemagne en Bourgogne.

  • LES CHABLIS DE REFERENCE

    Pin it!

    Sylvain MOSNIERCHABLIS Sylvain MOSNIER

    Sylvain MOSNIER 

    (CHABLIS)

    36, route Nationale
    89800 Beines
    Téléphone :03 86 42 43 96 et 06 66 13 11 81 
    Email : sylvain.mosnier@libertysurf.fr 
    Site : www.chablis-mosnier.com 

    Sylvain Mosnier a d’abord entamé une carrière de professeur mécanique automobile. Petit fils et arrière-petit-fils de viticulteur, il saisit l’opportunité de s’installer en 1978 (à 34 ans) suite à la retraite de son beau-père qui lui loue 2 ha de vignes en appellationChablis. Sa femme Monique le rejoint en 1995 pour développer la vente en bouteille et l’informatisation du domaine. En 2005, Stéphanie, leur fille, quitte son travail d’ingénieur logistique pour reprendre le domaine, elle s’installe en tant que Jeune Agriculteur en 2007, et vinifie les vins à partir de cette année-là. Aujourd’hui, le domaine exploite 18.5 ha composé de Petit ChablisChablis, et Chablis 1er cru Beauroy et Cote de Léchet. Sylvain est à la retraite mais continue avec Monique d’aider à la commercialisation et à faire des salons.
    Très beau Chablis Premier Cru Beauroy 2016, subtil, très parfumé, tout en distinction, souple, avec des senteurs de grillé, de pomme et d’amande, un vin d’une finale intense, parfait avec un poulet estragon et citron ou un saumon aux asperges. Le 2015 est très charmeur, ample, d’une bonne acidité, avec des arômes d’agrumes et de fleurs blanches, tout en suavité, vraiment remarquable. Le 2014, de robe or pâle, de bouche puissante, d'une jolie complexité aromatique avec des connotations de rose, de citron et de grillé, mêle élégance et structure. Le Chablis Premier Cru Côte de Léchet 2016 sent la pomme mûre et les noisettes, un vin harmonieux et charmeur, tout en finesse d’arômes en bouche, très persistant. Le 2015, suave, de bouche intense, aux connotations de fleurs blanches fraîches (aubépine) et de rose, est riche au nez comme en bouche, est tout en nuances aromatiques. Le Chablis Vieilles vignes 2016, aux notes florales et de fumé subtiles, de bouche ample, très agréable, mêle souplesse et nervosité, un vin tout en finesse.
    Goûtez le Chablis, qui dégage des arômes d’amande et de reinette, et le Petit Chablisfranc et nerveux, à déboucher sur des huîtres ou des anguilles persillées.
     

    Jean-Marie NAULINCHABLIS Jean-Marie NAULIN

    Jean-Marie NAULIN 

    (CHABLIS)

    6, rue du Carouge
    89800 Beines
    Téléphone :03 86 42 40 95 
    Email : domainenaulin@orange.fr 
    Site : www.domaine-naulin-chablis.fr 

    Une très belle place dans le Classement pour ce domaine familial de 15 ha. 
    Yvette Naulin nous confirme que 2017 a été une année fort difficile, le gel en Avril puis un orage de grêle ont largement endommagé les vignes, d'où petite récolte, mais les quelques parcelles restantes laissent prévoir un millésime fruitéplein d'arômes, un peu comme le 2016. Ses ventes en 2018 : Chablis 2016 et 2017, Petit Chablis 2016, Fourchaume 2016, en petite quantité.
    Jean-Marie et Yvette Naulin sont désormais secondés par leur fils Anthony, lequel envisage de passer certains vins en fûts de chêne

    Voilà un remarquable Chablis Premier Cru Fourchaume 2016, minéraltypé, au nez de fumé typique, très persistant et tout en finesse, d’une belle concentration aromatique, puissant au nez comme en bouche, est à apprécier sur une terrine d'araignée de mer au curry ou des quenelles de brochet. Le 2015 développe des notes subtiles de fruits frais et de noisette, très équilibré, très flatteur au nez, ample, de bouche parfumée et bien persistante, avec ces connotations de fruits jaunes fraissuave comme il se doit. Le 2014, aux nuances de noisette grillée, de poire et d’amande fraîche, gras et sec à la fois, dense en bouche, avec des connotations de noix et d’abricot frais en finale. 
    Le Chablis Premier Cru Cru Beauroy 2016 associe élégance et ampleur, finesse et densité, un vin aux connotations de fleurs, de pomme, avec des senteurs florales et grillées au nez, dense, très aromatique
    Le Chablis 2016, aux notes florales, est très séduisant, quand le Petit Chablis 2017, bien vif et frais, est parfait avec un tarama ou des tourteaux.

    Domaine Guy ROBINCHABLIS Domaine Guy ROBIN

    Domaine Guy ROBIN 

    (CHABLIS)
    Marie-Ange Robin
    13, rue Berthelot
    89800 Chablis
    Téléphone :03 86 42 12 63 
    Email : contact@domaineguyrobin.com 
    Site : www.domaineguyrobin.com 

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un beau domaine de 15 ha entourant le village de Chablis

    J’ai des Vins un peu capricieux, précise Marie-Ange Robin, et cela est dû aux vieilles vignes, je les laisse donc se bonifier à leur gré. En Juillet, 10 mois après les vendanges, lors des remontages, on peut vraiment apprécier la qualité. Déjà, quand on ouvre les fûts, la cave est embaumée par les arômes de fruits, de fleurs blanches (pivoine) et d’agrumes, la minéralité est bien présente. 
    Nos Vins sont issus de vieilles vignes, c’est ce qui leur donne cette grande qualité de Vins aboutis, très aromatiques et complexes, très typés de leur terroir. La régularité de nos Vins est liée au phénomène terroir. Les consommateurs, en effet, ne veulent pas un Chablis classique, ils veulent se faire surprendre.

    Grandissime Chablis Grand Cru Vieilles vignes Valmur 2016, un vin minéral avec des notes d’amande, de fruits blancs et de sous-bois, suave en bouche, où l’on retrouve des connotations de pêche, de pomme, de miel et de genêt, très charmeur, de belle évolution. 
    On le voit bien avec le 2012, médaille d’Or Burgondia), où tout est présent : race, finesse, puissance aromatique, persistance en bouche. “Notes marneuses presque pétrolées mélangées à des notes cacaotées. Sensations végétales un peu fleur de sureau. La bouche est sur le même registre entre la sève et l’empreinte maritime saline. Vin d’amateur hyper terroir, sauvage avec une finale pierre à fusil, très long. En devenir, mais il faudra attendre quelques années pour ne pas passer à côté.” Le 2009, au nez minéral dominé par les agrumes frais, intense en bouche, est un grand vin savoureux et complexe, harmonieuxau palais avec des notes d’amande et de tilleul subtiles. Le 2008 est d’une grande minéralité, médaille d’Or à Berlin, au nez très iodé, embruns, puis après aération on perçoit de la rose fraîche et les épices, un grand vin, de belle bouche avec une vivacité rafraîchissante.
    Dans la lignée, ce sublime Chablis Grand Cru Vaudésir 2012, marqué par ses vieilles vignesnerveux comme il le faut, aux nuances d’agrumes et de grillé, de bouche ample, complexe, suave, avec des notes de pêche fraîche et de pamplemousse. Le 2011, très équilibré, parfumé, au nez dominé par les fruits jaunes frais et le pain brioché, tout en bouche, vif et fin, un vin classique et distingué, d’une belle harmonie, long, aux nuances délicates au palais (rose, grillé, tilleul). 
    Formidable 2010, de jolie robe dorée, avec cette nervosité qui s'allie à une souplesse certaine, de belle bouche aux notes de lis, d’abricot frais et de grillé, tout en persistance, avec cette suavité qui lui est propre. Le 2009, beau nez où se marient des notes boisées fines et une grande fraîcheur minérale complétée par une touche épicée poivrée. Impression générale de puissance, de maturité et de fraîcheur, un vin d'une grande finale solaire mûre avec des nuances de caramel. Splendide 2007, où l’intensité se marie à la distinction, avec des nuances de fruits, de fleurs, de brioche, le tout avec des notes poivrées très fines, de garde
    Le Chablis Grand Cru Blanchot Vieilles vignes 2015, a des arômes discrètement minéraux, un vin frais et très équilibré, de bouche citronnée, subtil, de robebrillante, au nez de fleurs et de fougère, tout en complexité d’arômes au palais. de garde comme le prouve ce 2012 délicieux, d’une très grande finesse, bien typé, au nez puissant (acacia, fougère, pomme), de bouche parfumée et ample, de robe jaune clair. 
    Le Chablis Grand Cru Les Clos 2015, issu de vignes de 44 ans situées sur la rive droite du Serein, sol de colluvions argilo-calcaires très caillouteux sur sous-solkimméridgien, sud-sud-ouest, est un grand vin marqué par son terroir, racé, tout en nuances, aux notes de rose, de poire et de musc, généreux et charmeur.
    Le Chablis Premier Cru Montmains 2016, issu d’un terroir versant sud et sud-est rive gauche du Serein, sol de colluvions argilo-calcaire très caillouteux sur sous-sol kimméridgien. vignes de 30 à 45 ans d’âge. Vendanges manuelles. Décantation naturelle des Vins sans ajouts d’enzymes pectolytiques, la fermentation alcoolique se fait uniquement avec des levures indigènes... Le vin dégage des connotations complexes où dominent les fleurs et la pêche, il est très harmonieux, tout en subtilité, ample, persistant, aux arômes intenses de fleurs, de musc et de citron. Le 2015 est un grand vin où la finesse prédomine, gras et complexe au nez comme en bouche, marqué par des nuances de pain grillé, de fruits blancs mûrs et de noisette. 
    Le Chablis Premier Cru Montée de Tonnerre Vieilles vignes 2016, au nez délicat d’agrumes et de grillé, puissant et très rond en bouche, racé et distingué, où dominent les fleurs (aubépine, genêt) au palais. Le 2015, médaille d’Or Feminalise 2017, est superbe, très typé, riche en arômes de fleurs et de fruits cuits, d’une belle longueur, d’une grande richesse, au nez intense, avec ces connotations en finale de lis, de rose et de musc, un vin ample et gras. Superbe ChablisPremier Cru Vaillons Vieilles vignes 2016, parfumé et persistant, bien sec et complexe en bouche, fleurant le musc et la pêche, tout en bouche, d’une belle persistance d’arômes, avec des nuances caractéristiques de lis et de fenouil. Le 2015 est intense au nez comme en bouche, avec des notes de grillé et de rose, nerveux et savoureux à la fois, parfait 
    avec un ragoût de homard aux petits légumes ou des langoustes rôties aux herbes.
    Le Chablis Vieilles vignes 2016, ample, gras et vif à la fois, de bouche florale et subtile, aux nuances de poire et d’amande grillée au palais, le 2015, médaille d’Or Féminalise 2017, développe une bouche fine et fruitée, charmeuse et intense. Le Petit Chablis Vieilles vignes est viffrais, classique et bien équilibré, de bouche florale. 
    Il y a également son Chablis Vieilles vignes cuvée Marie-Ange Robin 2015, médaille d’Or Burgondia 2017, c’est vraiment une réussite, au nez dominé par les fruits mûrs et les petits fruits secs, est très légèrement miellé, tout en persistance aromatique, de bouche pleine, d’une belle longueur.

    Gérard TREMBLAYCHABLIS Gérard TREMBLAY

    Gérard TREMBLAY 

    (CHABLIS)
    Gérard, Hélène, Vincent et Eléonore Tremblay
    12, rue de Poinchy
    89800 Chablis
    Téléphone :03 86 42 40 98 
    Email : contact@chablis-tremblay.com 
    Site : www.vinsdusiecle.com/gerardtremblay 
    Site : www.chablis-tremblay.com 

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Ici, on s’attache, en famille, à laisser s’exprimer au mieux chaque parcelle, et aucun cru ne ressemble à un autre. Gérard Tremblay, en-dehors d’être devenu une référence incontournable de la région, peut être satisfait d’avoir su transmettre, avec son épouse, Hélène, à leur fils Vincent la même fibre pour élever de grands Vins typés.

    Ma sœur Elénore attend un bébé pour le mois de juin, donc, nous raconte Vincent Tremblay, 2018, s’annonce sous les meilleurs auspices pour toute la famille. 
    Le millésime 2017 est superbe, je travaille sur le Domaine depuis 1999, j’aimais beaucoup le 2010 mais, franchement, le 2017 est exceptionnel, très concentré, d’un équilibre remarquable, grande finesse, des Vins vraiment superbes, malheureusement nous n’avons pas de gros volumes. Notes de fleursblanches, acidité non agressive qui contribue à l’équilibre du vin. 
    Nous avons encore quelques 2016 dans les Crus et Grands Crus. Le 2017 est de qualité un peu supérieure, la qualité des 2016 est très similaire au 2015, ce sont des Vins très concentrés, très aromatiques; le 2017, lui, a une pointe d’élégance en plus. Ce sont des Vins gourmands avec du gras, mais aussi beaucoup de fraicheur, ils sont très agréables dans leur jeunesse mais possèdent un bon potentiel de garde

    Vous allez aimer ce remarquable Chablis Premier Cru Côte de Léchet 2016, aux senteurs de fumé et d’aubépine, très classique, gras mais vif, un grand vin de jolie teinte, intense, très charmeur au nez comme en bouche, qui poursuit une fort belle évolution. Le 2015, aux nuances de miel, au nez de petits fruits(pêche), bien ferme et suave en bouche, à la texture fine et soyeuse, un vin tout en distinction, qui associe richesse aromatique et suavité, et sent bon la noisette et les épices en finale. Le 2014 est de bouche subtile avec des nuances d’amande et de narcisse, au nez franc, de bouche délicate.  
    Superbe Premier Cru Montmains 2016, mêlant nervosité et gras, un vin au nez délicat, fin et persistant, où l’on retrouve des notes de fleurs fraîches, de coing et de noisette, d’une finale chaleureuse qui convient, par exemple, avec des ris de veau rôti en croûte sauce Périgueux ou un consommé de homard en demi-gelée. Le 2015 est dans la lignée, d’une robe aux reflets or pâle, tout en finesse aromatique (fleurs fraîches, tilleul…), est complexe au nez comme en bouche. Le 2014 mêle finesse et structure, une belle rondeur et un bouquet aux connotations de narcisse, de grillé et de pamplemousse, d’une richesse aromatique et persistance, de bouche riche, longue, ample. Le 2012 est tout en nuances, un vin puissant, vineux mais fin, corsé et fruitééquilibré et rond, à découvrir sur des viandes blanches. Très savoureux 2011, associant puissance et distinction, très élégant, tout en finesse, au nez de fleurs et de musc.
    Beau Chablis Premier Cru Fourchaume Vieilles Vignes 2016, qui sent la pomme mûre, le musc et la noix fraîche, puissant et savoureux, de belle structure, et s’apprécie avec des tagliatelles aux truffes et foie gras ou une fricassée d'escargots aux aromates, par exemple.
    Remarquable Chablis Premier Cru Beauroy 2015, tout en subtilité, où s’entremêlent des connotations d’amande, de fruits mûrs et de bruyère, un vin harmonieux comme ce Chablis Premier Cru Fourchaume 2015, qui développe un nez de noisette fraîche, une bouche dense et complexe, opulent et parfumé, aux notes de fruits jaunes et de fumé.
    Le Chablis Grand Cru Vaudésir 2015, au nez minéral, raffiné et complexe, aux nuances de beurre frais, d’amande et de céréales, avec une finale intense et très persistante, subtilement épicée, ample et distinguée, est de robe dorée, d’une grande finesse, de grande évolution. 
    Il y a encore le Chablis Vieilles Vignes 2015, au nez élégant dominé par l’amande et le coing, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, le Chablis 2016, séduisant, avec des notes de fleurs et de fruits frais, tout en harmonie, et le Petit Chablis, toujours charmeur par sa nervosité au palais.
     

    Domaine Daniel DAMPT et FilsCHABLIS Domaine Daniel DAMPT et Fils

    Domaine Daniel DAMPT et Fils 

    (CHABLIS)

    1, rue des Violettes
    89800 Milly
    Téléphone :03 86 42 47 23 
    Email : domaine.dampt.defaix@wanadoo.fr 
    Site : www.chablis-dampt.com 

    Un domaine de 35 ha (et bientôt 40), une lignée de vignerons depuis plus de 150 ans, qui tiennent à conserver à leur propriété son caractère familial traditionnel. Le fils Vincent, a rejoint son père après avoir fait ses études et un stage en Nouvelle-Zélande. Il est rejoint, à son tour, par son frère cadet Sébastien, qui a terminé des études viti-œno-commerciales à Beaune et effectué un stage en Australie
    Leur Chablis Premier Cru Fourchaume 2016, de belle robe dorée, tout en structure et parfums, qui a un nez de petits fruits frais, est un beau vin ample et persistant, de bouche savoureuse avec des petites notes de pêche jaune et de rose, à prévoir aussi bien sur des émincés de veau à la zurichoise qu’avec une salade de Saint-Jacques au vinaigre balsamique.
    Le Premier Cru Vaillons 2016 est un vin très savoureux, de teinte délicatement dorée, aux notes discrètes de noix et de poire, qui allie fraîcheur et structure, tout en nuances, typé comme cet autre Premier Cru Les Lys 2016, très charmeur, de jolie robe, tout en charpente, aux arômes subtils où dominent les fruitsmûrs et la narcisse, de bouche fruitée.
    Quant à ce Chablis Premier Cru Côte de Léchet 2016, avec des senteurs de noisette et de lis, c’est un vin typé, avec ces connotations où s’entremêlent les fruits blancs mûrs, les épices et les fleurs fraîches, de bouche intense.
    Le Chablis 2016 allie vivacité et rondeur, au nez à dominante de fleurs blanches et de fruits secs, très agréable comme le Petit Chablis 2016, idéal sur des gougères ou à l’apéritif.

    Domaine de PISSE-LOUPCHABLIS Domaine de PISSE-LOUP

    Domaine de PISSE-LOUP 

    (CHABLIS)
    Romuald Hugot
    30, route Nationale
    89800 Beines
    Téléphone :03 80 97 04 67 et 06 85 02 44 66 
    Email : domaine.pisseloup@free.fr 

    Une exploitation familiale de 14 ha créée en 1985. “Un terroir argilo-calcaire dont les parcelles sont toutes bien exposées. 
    Notre philosophie : le respect de la nature et de ses équilibres, la rigueur dans nos opérations viti-vinicoles avec le temps pour allié. Notre objectif : des vins authentiques.” Les vins sont vendus pour 70% à l’export.
    On y goûte cet excellent Chablis Antoine 2016, issu de vendanges manuelles, avec ce nez dominé par les fruits frais, de bouche ample aux nuances d’amande et de mirabelle, un vin à déboucher aussi bien, par exemple, sur un sandre poché en sauce qu’avec une poularde à la crème. 
    Séduisant Chablis 2016, de bouche franche, d’une élégante nervosité, aux agréables connotations de musc et de citron, tout en finale. Joli Petit Chablisvif et délicat.

    Domaine Alain GEOFFROYCHABLIS Domaine Alain GEOFFROY

    Domaine Alain GEOFFROY 

    (CHABLIS)
    Nathalie Geoffroy - SARL Alain Geoffroy
    4, rue de l'Equerre
    89800 Beines
    Téléphone :03 86 42 43 76 
    Email : info@chablis-geoffroy.com 
    Site : www.chablis-geoffroy.com 

    Nous proposons le 2016, nous dit Nathalie Geoffroy, qui est un millésime d’une jolie fraîcheur, à la fois assez mûr et un peu rond. Il se goûte très bien, nous avons fait des rendements inférieurs mais qualitativement on retrouve un Chablis plus typé que le 2015 qui était plus sur l’opulence. 
    Le 2017 est un millésime assez classique avec des arômes d’agrumes bien prononcés, un vin un peu plus nerveux, bien typé Chablis; là aussi, nous avons subi des pertes de volumes de 30 à 40% à cause du gel.
    Pour nos Premiers Crus Beaurois, Fourchaume, Vau-Ligneau, ce sont les 2016 qui sont à la vente. 
    Le Domaine du Verger 2016 et 2017, et le Petit Chablis 2017, sont des vins très plaisants, agréables dans leur jeunesse avec beaucoup de fraîcheur. 

    Superbe Chablis Premier Cru Beauroy 2016, complexe, au nez de petites fruits frais (citron) et une dominante de tilleul, très bien équilibréen acidité, un beau vin puissant et bouqueté, qui développe au palais des nuances minérales. Le 2015 est légèrement épicé, de bouche puissante, sec et généreux à la fois, de robe dorée, alliant finesse et suavité, aux notes persistantes d’amande fraîche. “En 2015, les jus étaient très beaux, nous explique Alain Geoffroy, il n'y a pas eu de grêle d'où une parfaite concentration, des vins tendres avec peu d'acidité et en quantité traditionnelle, en bref, toutes les conditions étaient rassemblées pour l'optimal.” Le 2014, qui collectionne les récompenses, élevé en fûts de chêne (vignes de 30 à 45 ans, sol kimméridgien, vinification classique en cuves thermorégulées et élevage en cuves), un vin de jolie robe dorée, est de belle vinosité mais avec cette nervosité persistante. Le 2013 est intense au nez comme en bouche, charmeur avec ces notes de fruits secs et de coing, très agréable en finale. Le 2012 se goûte toujours très bien, de robe claire, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, un vin très réussi, où s’entremêlent les fruits et le lis en finale. Le 2011 est distingué, d'un grand classicisme, marqué par des notes de fruits mûrs et de fleurs blanches. 
    Beau Chablis Premier Cru Fourchaume 2016, d’une jolie complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et d’épices, distingué, d’une très belle persistance, de bouche ample. Savoureux 2015, de bouche mûre, aux notes complexes où dominent les fleurs (aubépine, genêt), très harmonieux.
    Le Chablis Premier Cru Vau-Ligneau 2016, ample au nez comme au palais, aux notes d’amande et de rose, est un vin généreuxvif, avec cette bouche franche, fraîche et souple à la fois. 
    Il y a également le Chablis Vieilles vignes, de bouche florale et subtile, aux arômes de noisette et d’amande grillée, charmeur, le Chablis Domaine le Verger 2016, fin, aux notes florales intenses, d’une robe brillante aux reflets verts, qui sent bon les noisettes et l’aubépine, et le Petit Chablisfranc, à boire jeune.
    Visitez leur musée de la vigne et du tire-bouchon (7000 pièces).

    Domaine HEIMBOURGER Père et FilsCHABLIS Domaine HEIMBOURGER Père et Fils

    Domaine HEIMBOURGER Père et Fils 

    (CHABLIS)
    Olivier Heimbourger
    Rue de la Porte-de-Cravant
    89800 Saint-Cyr-Les-Colons
    Téléphone :03 86 41 40 88 et 06 19 58 54 84 
    Email : heimbourger@wanadoo.fr 
    Site : www.domaine-heimbourger.com 

    La famille Heimbourger exploite la vigne depuis 3 générations, sur un terroir spécifique à la région, de coteaux de nature argilo-calcaire : le kimméridgien.
    “Nous avons restauré notre caveau de dégusta- tion, en faisant un cadre chaleureux avec pierres et poutres apparentes”.
    Voilà un savoureux Chablis cuvée Pierre 2017, dont la particularité est, qu'après le pressurage et le débourbage, le jus est descendu directement en tonneaux dans la cave, où il fait sa fermentation alcoolique et malolactique. Les derniers mois, un bâtonnage est effectué une à deux fois par semaine. Après ces 11 mois d'élevage, le vin est filtré puis mis en bouteilles... le tout donnant ce vin belle complexité aromatique où se décèlent des nuances de citronnelle, de brioche et d'abricot, de bouche structurée, ample. Le Chablis 2017, issu des terroirs de Chablis, Courgis et Préhy, de belle couleur jaune ambré, aux notes de noisette, d’une jolie finesse, alliant rondeur et vivacité, tout en fraîcheur.
    Bel Irancy cuvée Pierre rouge 2016, issu d’un élevage de 11 mois en fûts de chêne (Pinot Noir très majoritaire et 5% de César), sols argilo-calcaire de type kimméridgien typique de sa région. Toutes les vignes sont issues de leurs plus beaux coteaux plein sud (Les Cailles-Vauxlachés)..., un vin qui possède un charnu bien présent, beaucoup de charme, dense en bouche, au nez où prédominent les fruits surmûris. L’Irancy 2016, élevage pour 40% en fûts de chêne durant 11 mois, dégage des arômes puissants de fruits noirs et de violette, est ample et chaleureux, toujours caractéristique des meilleures bouteilles de son appellation.
    Il y a aussi ce Bourgogne Bourgogne Pinot Noir 2016, aux nuances de fraise et une note épicée, de teinte soutenue, très aromatique, le Bourgogne Chardonnay2016, au nez d’agrumes, séduisant par sa structure souple en finale.

    Domaine du CHARDONNAYCHABLIS Domaine du CHARDONNAY

    Domaine du CHARDONNAY 

    (CHABLIS)
    E. Boileau, W. Nahan et Ch. Simon
    Moulin du Pâtis - Rue Laffitte
    89800 Chablis
    Téléphone :03 86 42 48 03 
    Email : info@domaine-du-chardonnay.fr 
    Site : www.domaine-du-chardonnay.fr 

    Étienne Boileau, William Nahan et Christian Simon, exploitent un joli vignoble de 38 ha. Depuis sa création en 1987, le Domaine n'a cessé de se perfectionner, tant en équipements et installations qu'en savoir-faire pour ne privilégier que la qualité.

    Au Domaine du Chardonnay, le 2017 ne se présentait pas sous de bons augures, gelées de Printemps puis été sec, les vendanges ont débuté le 6 Septembre et nous sommes satisfaits du résultat, nous dit Etienne Boileau, une tension typique et un caractère fruité et fleuri (fleurs blanches), un vin rond et long sur quelques cuvées.
    Il introduit sur le marché en 2018 un peu de Chablis Premier Cru 2015, puis 2016, le Chablis Premier Cru 2017 à l’automne 2018.
    Rénovation de l'ancienne cave de vinification avec carrelage au sol et réfection des cuves en acier émaillé afin de maintenir 
    la performance et une qualité parfaite par l'entretien constant du matériel utilisé de la vigne au vin.

    Remarquable Chablis Premier Cru Mont de Milieu 2015, fidèle à lui-même, bien marqué par son terroir, d’une grande complexité aromatique (amande, épices, brioche), tout en nuances. Le 2014, élégant, tout en finesse, dense en bouche, avec des connotations persistantes de noisette et d’abricot, un vin ample au palais, parfait, par exemple, avec une bouillabaisse de lotte ou une terrine de saumon à la mousse de dorade.
    Le Chablis Premier Cru Montée-de-Tonnerre 2015 (sous-sol argilo-calcaire kimméridgien du Jurassique secondaire), aux senteurs de lis et de fumé, gras, un vinsubtil, parfumé, charmeur au nez comme en bouche, d’une belle harmonie, toujours très typé. Le 2014 est de bouche franche, d'une élégante nervosité et d'une minéralité prononcée, aux agréables notes de roses et de citron. Le 2013, où la finesse prédomine, est onctueux, parfumé, tout en nuances aromatiques, d’une longue finale. 
    Le Chablis Premier Cru Vaillons 2015, distingué, est d’un grand classicisme du millésime, très aromatique avec des notes de fruits mûrs et de fleurs blanches, tout en amplitude. Le 2014, onctueux en bouche, aux notes subtiles de fruits frais et de noisette, est très équilibréharmonieux.  
    On poursuit avec le Chablis Premier Cru Vosgros 2015, au nez intense (fleursfruits, fougère), est très riche en bouche, une belle réussite, charmeur, dense et fin à la fois, aux notes subtiles d’agrumes, de narcisse et de pain grillé, un vin fin et ample, comme le Chablis Premier Cru Montmains 2015, aux arômes de narcisse et d'amande grillée, associant nervosité et souplesse, de bouche puissante, très harmonieux
    Goûtez encore le Chablis 2016, qui associe la fraîcheur à l’élégance, de robe brillante et limpide, et le Petit Chablis, tout en vivacité. 

    Pour voir d'autres adresses, choisissez la première lettre du nom
    A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Tout voir

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu