Avertir le modérateur

Loisirs

  • EN MEDOC, IL S'AGIT DE SAVOIR FRAPPER A LA BONNE PORTE

    Pin it!

    Il y a de tout, en effet, dans cette presqu'île du Médoc :

    - des vins qui atteignent des prix incautionnables (pas dans mon Guide),

    - des propriétaires hautains et frimeurs (pas ma tasse de thé, non plus), des vins insipides, aseptisés par des vinifications standardisées...

    - et de vrais grands vins racés, élevés par des vignerons ou des maîtres de chai talentueux et passionnés, chacun dans une large gamme de prix, du plus grand des grands vins (Latour, dont le prix, certes, n'est pas à la portée de tous, mais on a aussi l'extraordinaire Les Forts de latour, plus abordable, qui, à lui seul, est bien supérieur à d'autres crus surcotés et médiatiques) à un bon nombre d'autres crus dont le prix oscille entre seulement 15 et 30 €, qui signent alors un rapport qualité)-prix vraiment exceptionnel. Vous les trouverez dans les "Deuxièmes Grands Vins Classés", dans les trois premiers échelons de cette hiérarchie.

    En Premiers Grands Vins, on sent que c'est vraiment à Pauillac que cela se passe, où dominent Grand-Puy Lacoste et Batailley, deux très grands Pauillac, très typés, différents, et c’est parfait comme cela, Latour confirmant son statut Hors-Classe, aux côtés de Mouton-Rothschild, Pichon Comtesse et Clerc-Milon, formidables.

    Au sommet encore, en Saint-Estèphe, avec des vins très différents (les terroirs expliquent cela), du plus dense au plus souple : MontroseTronquoy-Lalande, Haut-Marbuzet et Clauzet, ces deux-là avec un rapport qualité-prix-plaisir à un bien haut niveau, par rapport à d’autres crus plus connus (et c’est bien ce qui compte : vendre cher n’est pas “le” gage de qualité).

    En Margaux : Lascombes et Cantenac-Brown !

     

    Puis, dans une palette exceptionnelle et à des prix particulièrement attractifs, toutes appellations du Médoc confondues, les valeurs sûres sont toujours La Galiane, Fourcas-Dupré, Saint-Hilaire, La Mouline, Mayne-Lalande, Desmirail, Fonbadet, Fontesteau, Cartujac, Plantier Rose, Bourdieu, Hourtin-Ducasse, Panigon, David, Saint-Estèphe, Le Meynieu, Coudot, Layauga-DuboscqDevise d'Ardilley, Chalet de Germignan, Bois Carré, Pontac-Gadet, Hennebelle...

     

    Quelques déceptions cette année, la plupart étant mis entre parenthèses et placés en "Troisièmes", en position d'attente, pour lesquels les prochaines dégustations de mon Guide (elles commencent en Mai) seront décisives.

     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance
    LATOUR (Hors Classe)
    MOUTON-ROTHSCHILD
     
    GRAND-PUY-LACOSTE
    MONTROSE
    PICHON-COMTESSE
     
    CLERC-MILON
    LASCOMBES
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance
    (LAFITE-ROTHSCHILD)
    (MARGAUX)
     
    BATAILLEY
     
    CANTENAC-BROWN
    CLAUZET
    HAUT-MARBUZET
    TRONQUOY-LALANDE

     



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance
    BRANE-CANTENAC
    (LYNCH-BAGES)
    BEAU SITE
    (CALON-SÉGUR)
    FONBADET
    LA GALIANE
    HAUT-BATAILLEY
     
    DAVID
    LAMOTHE-BERGERON*
    SAINT-HILAIRE*
    COUDOT
    FONTESTEAU*
    HENNEBELLE
    HOURTIN DUCASSE*
    LE MEYNIEU*
    LES MOINES
     
    CASTERA
    LAGORCE BERNADAS
    LAMOTHE-CISSAC
    BOIS CARRÉ*
    GRAVES DE LOIRAC
     
    CAMBON LA PELOUSE
    CISSAC
    CLEMENT PICHON
    HAUT BARRAIL
    LA CROIX
    (LAFON ROCHET)
    RAUX
    ROSE BRANA
    TEMPLE DE TOURTEYRON
    TOUR DU HAUT MOULIN
    TOURTERAN
    ESTEAU
    FOURCAS-HOSTEN*
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance
    BRIDANE
    CARONNE-SAINTE-GEMME
    CÔME
    (COS LABORY)
    LA MOULINE
    (LÉOVILLE-BARTON)
    MAYNE LALANDE
    ROLLAN DE BY
    VILLEGEORGE
    DESMIRAIL
    FOURCAS-DUPRÉ
     

    DEVISE D'ARDILLEY
    LAYAUGA DUBOSCQ
    MARQUIS DE TERME
    LE BOURDIEU*
    PANIGON
    PLANTIER ROSE
    SAINT-ESTEPHE
    TOUR-DU-ROC

     

    LOUSTEAUNEUF*
    MONGRAVEY
    CROIX du TRALE*
    DOYAC*
    HOURBANON*
    PETIT BOCQ
    REYNATS

    SAINT-AHON

    SOULEY-SAINTE-CROIX

     
    LUSSAN*
    SAINT CHRISTOLY
    LES MARCEAUX



    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance
    AGASSAC
    (GORRE)
    (LAMARQUE)
    CHANTEMERLE
    DOMEYNE
    TOUR SIEUJAN
     
    BEYZAC
    HAUT COTEAU
    PONTAC-LYNCH
    TOUR MARCILLANET
     
    SIORAC
    LABADIE
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance
    GRANINS-GRAND-POUJEAUX
    LAGRANGE
    (MAUCAILLOU)
    MOULIN ROUGE
    (POUJEAUX)
    (TOUR DE BY)
    VITICULTEURS FORT MEDOC
    DONISSAN
     
    ESCOT
    FAUGEROUX
    LARRIVAUX
    LE TEMPLE
     
    (SIGOGNAC)
    SÉRILHAN

     

  • LES BANDOL FORMIDABLES

    Pin it!

    La BASTIDE BLANCHEBANDOL La BASTIDE BLANCHE

    La BASTIDE BLANCHE

    (BANDOL)
    Michel et Louis Bronzo
    367, route des Oratoires
    83330 Sainte-Anne-du-Castellet
    Téléphone :04 94 32 63 20 et 04 42 08 84 80
    Télécopie : 04 94 32 74 34
    Email : contact@bastide-blanche.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/bastideblanche

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Michel Bronzo élève l’un des plus grands crus de la région, où la sagesse des prix s’allie à une structure et à une typicité hors-pair. Tous les Vins sont en Bio depuis 2012. Les fils, Julien et Nicolas, commencent à épauler Michel Bronzo dans la gestion du domaine.
    “Pour mémoire, nous dit Stéphane Bourret, Directeur, le millésime 2015, la vendange était parfaitement saine avec une période de vendange clémente (sans pluie) et assez fraîche. Cela nous a permis d’attendre des maturités optimales pour chacun des cépages. Les blancs et les rosés sont aromatiques vifs et très typé Bandol avec des notes d’épices caractéristiques du domaine et de l’appellation…Comme prévu, après quelques mois de bouteilles, ces Vins révèlent toute la personnalité du terroir bandolais. Comme annoncé l’année dernière, les rouges sont dans la veine des 2010, avec une belle acidité et des tanins très élégants. Encore en élevage aujourd’hui, ils affirment quand même un vrai potentiel. Il n’y a pas l’ostentation de certains millésimes, mais la finesse des arômes (très fruits et floraux) et des tanins relèvent totalement la finesse de ce millésime.
    Millésime 2016 : Inversement à 2015, nous n’avons pas eu un hiver humide, bien au contraire. Le printemps a été sec et chaud mais avec des amplitudes thermiques entre nuits et jours assez importantes. L’été a été aussi très sec mais pas caniculaire, et sans amplitudes thermiques. C’est une année qui d’un point de vue climatologique est marquée par un déficit hydrique important avec un cumul de précipitations entre la fin des vendanges 2015 et le début des vendanges 2016 quasiment deux fois inférieurs aux cumuls habituels ! Malgré cela, la végétation n’a pas vraiment souffert ! Nous avons eu un développement végétatif normal, sans effeuillage dû à la sécheresse ni apparition de carences. La seule chose notable est que, si la végétation s’est développée normalement sans stress, la pousse végétative a été moins importante que de coutume. Évidemment, la saison fut sans réelle pression phytosanitaire, nous permettant de diminuer nettement les traitements. La vendange était parfaite d’un point de vue état sanitaire. Les vendanges furent donc“ faciles” et les maturités optimales.
    Les rosés sont vraiment très aromatiques, vifs et typé, dans la veine des rosés 2015. Et comme le millésime précédent, tout le potentiel de ces rosés se révèlera après quelques mois de bouteilles.
    Pour les blancs, je pense que le stress hydrique (bien que non visible sur la végétation) s’est fait ressentir sur les raisins. Les clairettes sont un peu moins aromatiques que d’habitude, au tout le moins pour l’instant assez fermées aromatiquement. Les Ugni Blanc étaient là aussi moins aromatiques mais tout aussi acides que les années précédentes. Et la qualité de la vendange nous a permis d’attendre une maturité optimale. L’’équilibre général de ces Vins est très joli, avec de belles acidités et de beaux amers qui tendent le vin. Ces blancs méritent encore plus que d’habitude, d’attendre un an pour commencer à s’exprimer.
    Pour les rouges, je pense que nous sommes un peu dans la veine des 2007 : puissant, solaire, sur le fruit noirs, mais avec de très belles acidités. Les raisins avaient des peaux très épaisses et les extractions se sont faites finalement assez lentement. Mais l’état parfait de la vendange et la maturité phénolique optimale, nous ont permis de prolonger les macérations sans aucun souci. Ces Vins présentent des couleurs vraiment très profondes et des nez complexes, intenses présentant toute la gamme aromatique que le mourvèdre peut nous offrir (fruits frais, épices, floral….). En bouche les tanins sont très présents mais enrobés, et les acidités marquantes permettent de garder une belle fraîcheur à des Vins pourtant relativement chauds en alcool. Nous sommes en présence d’un très grand millésime sur Bandol.”
    On patiente avec cet exceptionnel Bandol rouge cuvée Fontanieu 2012, marqué par son mourvèdre planté sur un sol argilo-calcaire (rendements de 30 hl/ha, vignes de 35 ans), non filtré, au nez de mûre et de fumé, aux tanins présents, un vin d’une belle harmonie, qui poursuit une fort belle évolution, à déboucher avec des magrets de canard rôtis et fricassée de champignons des bois ou un collier d'agneau en navarin. Tout aussi superbe, le Bastide Blanche Bandol rouge cuvée Estagnol 2010, dans la lignée du grand 2009, concentré, avec des senteurs de groseille et d’épices, d’une belle persistance, aux tanins puissants, aux nuances de cassis et de cannelle en finale, de bouche charnue, de garde, bien sûr.
    La Bastide Blanche Bandol rouge 2013, aux arômes de myrtille et d’épices, avec des tanins souples et bien présents à la fois, est un vin riche en couleur, classique, mêlant ampleur et structure, de très bonne évolution. Le 2012 est de couleur intense aux reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges (mûre, fraise des bois...), aux tanins bien enrobés mais très équilibrés, un vin riche et typé, de très bonne garde, qui s’adapte à un agneau à la provençale ou une estouffade de bœuf.
    La Bastide Blanche rosé 2015, avec cette bouche friande dominée par l’abricot et les fleurs fraîches, de robe vive, est un bien joli vin associant nervosité et suavité, de belle finale avec cette nuance finement épicée, toujours à la tête de son appellation, comme ce blanc cuvée Estagnol 2012, un très joli vin qui dégage de subtils arômes d’amande, de pomme reinette et de tilleul, tout en harmonie, ample, d’une finale ample et florales.
     

    Domaines BUNANBANDOL Domaines BUNAN

    Domaines BUNAN

    (BANDOL)
    Pierre et Paul Bunan

    83740 La Cadière-d’Azur
    Téléphone :04 94 98 58 98
    Télécopie : 04 94 98 60 05
    Email : bunan@bunan.com
    Site : www.bunan.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. En Bio depuis le millésime 2011. Les domaines Bunan sont le fruit d’une aventure familiale qui commence en 1961 avec Pierre et Paul Bunan. Deux frères passionnés qui ont transmis leur amour de la terre à leurs enfants. Aujourd’hui Francoise, Laurent, Claire et Philippe élaborent des Vins biologiques.
    Laurent Bunan vend en 2017 les blancs et rosés 2016, et, en rouge, le Moulin des Costes 2013, La Rouvière 2013, Charriage 2013. Pour lui, “le 2016 est magnifique, fruité, concentré, mais la quantité n'a pas suivi (- 20 % de la récolte habituelle).” A noter, le rachat en Avril 2016 du Château la Margillière en coteaux varois (24 ha), une propriété également en Bio. Une nouvelle cave de stockage pour les barriques est prévue en Juillet 2017.
    Très savoureux Bandol Moulin des Costes rouge 2013, avec ce nez de fruits mûrs (prune, cassis), de bouche à la fois puissante et ronde, aux taninsfermes et enrobés, est parfait sur une daube. Leur Bandol Château La Rouvière rouge 2013, généreux et ferme, à dominante de prune, de framboise et de cannelle, est un vin coloré, avec des tanins soyeux et riches, charnu, qui mêle puissance et distinction et poursuit une excellente évolution. Le Bandol Charriage Moulin des Costes rouge 2013, au nez dense avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, de bouche pleine, commence à peine à s’ouvrir.
    Tout en charme, le Bandol Château La Rouvière blanc 2015, de robe pâle, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes de fruits mûrs et de bruyère. Le Bandol Moulin des Costes blanc 2015, à dominante de fruits secs (abricot) et de citronnelle, est élégant et suave, d’une belle persistance. On se fait tout autant plaisir avec ce Bandol rosé, d’une couleur très délicate, charmeur, au nez subtil où dominent la myrtille, la fraise et la rose, d’une belle longueur.

    Domaine La CHRÉTIENNE

    Domaine La CHRÉTIENNE

    (BANDOL)
    Thierry Simon
    713, chemin de la Barbarie
    83270 Saint-Cyr-sur-Mer
    Téléphone :06 11 54 88 62
    Télécopie : 04 94 26 18 77
    Email : simon@lachretienne.fr
    Site : www.lachretienne.fr

    “Le domaine est une exploitation de 14 ha qui produit des vins de France et des Bandol, rouges, blancs, et rosés, précise Thierry Simon. Ma philosophie demeure intacte : la rigueur à la vigne et à la terre, l’authenticité, la convivialité et le partage de ma passion avec les clients. Mes vins sont issus exclusivement de raisins produits sur l’exploitation et mis en bouteilles à la propriété. Les raisins sont vendangés et triés manuellement sur la vigne, ils ne sont pas égrappés. Toutes ces attentions quotidiennes n’ont qu’un but : l’expression du terroir.”
    Beau Bandol rouge La Lecque 2013, 90% Mourvèdre et 10% Carignan, élevé 18 mois en cuves tronconiques et demi-muids, classique, de robe pourpre intense, parfumé (petits fruits rouges à noyau frais, cannelle, humus...), un vin de bouche pleine, aux nuances subtilement épicées, de garde.
    Le Bandol rosé cuvée Embruns (60% Grenache, 20% Mourvèdre, 10% Cinsault, 10% Carignan), aux senteurs caractéristiques de rose et de fruits secs, allie rondeur et fraîcheur aromatique, complexe et savoureux comme le Bandol blanc La Lecque 2015, 80% Clairette et 20% Ungi blanc, élevé en cuves Inox, un vin de jolie teinte, très parfumé avec des nuances de pêche blanche et de bruyère, ample, vraiment réussi.
    Goûtez l’IGP L’Indomptable rouge, Carignan majoritaire avec 10% de Grenache, élevage 6 mois en demi-muids, vin ni collé, ni filtré, au nez intense avec des notes de réglisse et de pruneaux à l’eau-de-vie.

    Domaine LAFRAN-VEYROLLESBANDOL Domaine LAFRAN-VEYROLLES

    Domaine LAFRAN-VEYROLLES

    (BANDOL)
    Scea Férec-Jouve
    2 115, route de L'Argile
    83740 La Cadière-d'Azur
    Téléphone :04 94 90 13 37 et 04 94 98 72 59
    Télécopie : 04 94 90 11 18
    Email : lafranveyrolles@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/lafranveyrolles

    Cette propriétaire charmante dirige son petit domaine (10 ha) sur sol argilo-calcaire, créé par des dépôts santoniens d’origine marine, qui conviennent parfaitement aux cépages Cinsault, Grenache, Clairette et Mourvèdre. Aucun désherbage chimique. Pendant les périodes de grande sécheresse, ce sol conserve grâce à l'argile, l'humidité qui n’existe plus ailleurs et qui le sauve. La taille est faite en gobelet traditionnel. Les fumures sont naturelles pour préserver la qualité et sont pratiquées en alternance tous les deux ans. Le désherbage est mécanique. Aucun produit chimique n'est utilisé. La vendange verte est rigoureuse pour ne laisser qu'un minimum de grappes. L'écimage est opéré tardivement et réduit au minimum pour laisser toute la nourriture et le confort aux grappes de raisin. Seuls, du soufre et du cuivre fortifient les souches. La vendange se fait à la main et est recueillie en petits bacs pour éviter tout écrasement et toute oxydation.
    Pour Claude-Marie Jouve-Férec, “les ventes en 2017 se feront au profit des rouges 2012 et 2013, des rosés et blancs 2015. Elle nous dit que le 2016 est parfait dans les trois couleurs, particulièrement les rouges, ce que confirme son maître de chai, Jean-Marie Castell, pour lequel, les blancs sont aromatiques, floraux ; quant aux rouges, qui ont bénéficié d'une belle maturité, il considère ce millésime comme l'un des plus beaux depuis une trentaine d'année.”
    Continuation de plantations en rouges et un peu en blancs.
    Superbe Bandol rouge Cuvée Spéciale 2013, issu d'une vendange non égrappée (95% Mourvèdre et 5% Grenache), foulée souplement, avant d'être mis en cuves de fermentation 4 à 7 semaines, sous contrôle de température, puis élevé en foudres de chêne durant 18 à 24 mois, un vin puissant et charpenté, de belle teinte grenat, alliant couleur et matière, au nez à dominante de fruits et d’humus, de fort belle évolution. Savoureux 2012, de robepourpre intense, avec ces notes de fruits mûrs (cerise noire, myrtille), d’épices et de réglisse, aux tanins denses et souples, très bien équilibré en bouche, où l’on retrouve des connotations de kirsch et de fumé en finale, de très bonne garde. Le Bandol rouge 2013, parfumé (cassis, épices), puissant et persistant, aux tanins harmonieux, est d’une jolie finale.
    On poursuit avec ce remarquable Bandol rosé rosé 2015, marqué par ses 65% Mourvèdre (et 20% Grenache, 15% Cinsault), un vin distingué, gras, avec une pointe d’acidité qui parfait son équilibre, intense au nez comme en bouche, particulièrement charmeur, tout en persistance d’arômes, parfait aussi bien sur des papillotes de merlu qu’avec des pêches pochées à la verveine.
    Beau Bandol blanc 2015, tout en séduction, de robe limpide et brillante, au nez d’amande, de lis, de musc et de pêche blanche, de bouche souple avec une pointe de vivacité très séduisante, que l’on peut prévoir, par exemple, sur une morue sautée aux pommes de terre ou des tartelettes aux fruits de mer.
     

    Domaine de L'OLIVETTE

    Domaine de L'OLIVETTE

    (BANDOL)
    Jean-Luc Dumoutier
    Chemin de L'Olivette - La Brûlat
    83330 Le Castellet
    Téléphone :04 94 98 58 85
    Télécopie : 04 94 32 68 43
    Email : contact@domaine-olivette.com
    Site : www.domaine-olivette.com

    Domaine de 55 ha dans la même famille depuis le XVIIIe siècle. Ce propriétaire s’attache à laisser s’exprimer le terroir selon les millésimes et pratique des vendanges manuelles. “Au fil des années, notre famille a bien su préserver la typicité de ses vins. Le rendement est maintenu très faible : 36 hl/ha. En parallèle, elle a aussi su faire évoluer son équipement pour créer des expressions de plus en plus belles de son terroir. Une installation de contrôle des températures côtoie des foudres de chêne; une informatisation des données du cycle de production vient relayer le savoir-faire et la maîtrise humaine.”
    Très beau Bandol rouge cuvée Spéciale 2010, alliant concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, avec ces notes de prune, de fraise et de fumé, un grand vin typé, puissant, de belle intensité. Le Bandol Tradition 2011 (Mourvèdre, Grenache et Carignan), de caractère vif, frais et fleuri, finement bouqueté, d’une jolie finale, est une nouvelle fois très charmeur, très agréable. Le Bandol cuvée Spéciale blanc 2014 (Clairette et Rolle, éraflage total, suivi d’une macération pelliculaire à froid), de robe limpide et brillante, qui sent les fruits et les épices, suave et gras, est à la fois distingué et ample. Le Bandol rosé (Grenache et Mourvèdre), est un joli vin où la suavité vient épauler une finale aromatique dominée par des nuances d’agrumes frais.

    Château PRADEAUXBANDOL Château PRADEAUX

    Château PRADEAUX

    (BANDOL)
    Les Héritiers du Comte Portalis
    676, chemin des Pradeaux
    83270 Saint-Cyr-sur-Mer
    Téléphone :04 94 32 10 21
    Télécopie : 04 94 32 16 02
    Email : etienne@chateaupradeaux.com
    Site : www.chateau-pradeaux.com

    Le château est entré dans la famille Portalis en 1752, et compte 25 ha dont 20 plantés en vigne. Depuis 1983, c’est Cyrille Portalis qui a pris la relève de sa tante Arlette, et qui assure la vinification et la culture.
    “Le 2016 est un beau millésime, nous précise Étienne Portalis, la qualité est bien présente mais pas la quantité (23% de moins que la moyenne, dû au manque d'eau ), de ce fait , les rouges sont plus tanniques, les rosés, eux, fort aromatiques. En 2017, sont en ventes les rouges 2012 et les rosés2016, et la cuvée “Le Lys” 2012. Continuation de plantation des cépages de Bandol.”
    Superbe Bandol 2011, en effet, Mourvèdre majoritaire avec 10% de Grenache, vignes de 35 ans en moyenne, vendanges manuelles, rendements de 20 hl/ha, vinification traditionnelle et vieillissement en foudre de chêne durant 44 mois pour un assouplissement des tanins du Mourvèdre et de sa rafle...
    Le Bandol rouge Le Lys 2012, élevé en foudres de chêne 50 mois (il n’y a pas d’utilisation de bois neuf ni de barriques afin de garder les caractéristiques du millésime), est vraiment remarquable, un vin dense, racé, au nez intense et complexe (mûre, cannelle, cuir), de couleur profonde, de bouche étoffée, qu’il faut associer sur des mets épicés, comme, par exemple, un gigôt d'agneau rôti farci aux olives et aubergines ou une pintade à la pâte d'olives, purée de pois chiches.
    Son Bandol rosé 2015, de bouche persistante, associe richesse aromatique et finesse, aux connotations de rose, de noisette et de coing, un grand vin tout en charme, très typé, de teinte soutenue, remarquable.

    Domaine de TERREBRUNE

    Domaine de TERREBRUNE

    (BANDOL)
    Famille Delille
    724, chemin de la Tourelle
    83190 Ollioules
    Téléphone :04 94 74 01 30
    Email : domaine@terrebrune.fr
    Site : www.terrebrune.fr

    Le domaine (30 ha) étale un vignoble en restanques (ou terrasses) sur les contreforts du massif calcaire du Gros Cerveau. Créé par Georges Delille en 1963, la propriété est un site enchanteur avec une petite bastide au milieu de quelques vignes abandonnées, d'oliviers séculaires et de fleurs cultivées. Terrassements, restauration des murs en pierres (ou restanques), repos des terres puis plantation, il fallut attendre plus de 10 ans pour reconstituer un vignoble. La cave fut construite en 1975, suivant les meilleurs principes œnologiques en respectant la noblesse du raisin et du vin, pour permettre la vinification par gravité et l'élevage des vins dans les meilleures conditions. En 1980, c'est la commercialisation des premières bouteilles. C'est également l'année où son fils Reynald intégra le domaine après ses études d'œnologie. Le domaine s'est enrichi d'un label "Vin issu de l'Agriculture Biologique" certifiée par Qualité France.
    Superbe Bandol rouge Terroir du Trias 2012, Mourvèdre 85%, Grenache 10% et Cinsault 5%, 25 ans de moyenne d'âge des vignes, égrappage total, cuvaison 15 à 21 jours en cuve fermée, macération par remontages, élevage en foudre de chêne de 50 à 60 hl pendant 18 mois), avec ce nez complexe où dominent la groseille et l’humus, associant puissance et finesse, un vin charnu, aux tanins riches, aux nuances de fruits mûrs et de cuir au palais, de très bonne évolution.
    Le Bandol rosé 2015, 60% Mourvèdre, 20% Grenache et 20% Cinsault, de bouche ample, florale, de jolie teinte, est tout en fruité et distinction, arômes de fruits, de fleurs, avec cette finale poivrée très élégante. Le Bandol blanc, au nez fleuri, suave et puissant, avec des nuances de pêche et de tilleul, de robe jaune clair, est très séduisant par sa structure et sa persistance d’arômes.

  • HOMARD OU LANGOUSTE : LES VINS QUE VOUS DEVEZ ASSOCIER

    Pin it!

    Les crustacés à la chair fine, plus ou moins dense, permettent de nombreux mariages avec le vin. On pourra accorder des vins rouges jeunes mais l’idéal reste encore les vins blancs à la fois puissants et délicats. Vous choisirez votre vin en fonction du type de préparation à savoir cru ou cuit.

     

    AVEC UN HOMARD

     

    Homard au gratin

     

    Homard rôti

     

    Homard tiède à la grecque de légumes

     

    Homards rôtis au beurre d'estragon

     

    Homard en timbale

     

    Homard au jus d'orange et safran

     

    Homard grillé

     

    Homard au beurre d'orange

     

    Homard

     

    Homard à la citronnelle

     

     

     

    AVEC UNE LANGOUSTE

     

  • VOUS AIMEZ LES VINS DE GRAVES ET PESSAC-LEOGNAN ? VOICI CEUX QUI COMPTENT

    Pin it!
    231.jpgAccédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom 

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance
    HAUT-BRION (PL) (b) (Hors Classe)
    LA MISSION HAUT-BRION (PL)
     
    HAUT-BAILLY (PL)
    MALARTIC-LAGRAVIÈRE (PL) (b)
     
    FRANCE (PL)
    LESPAULT-MARTILLAC (PL)
    PONTAC-MONPLAISIR (PL)
    GRAND BOS
    GRANDMAISON (PL)
    HAUT-LAGRANGE (PL)
    RAHOUL
    LAFARGUE (PL)
    ROSE SARRON (b)
    (SMITH-HAUT-LAFITTE (PL))
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance
    CHEVALIER (PL) (b)
     
    CARBONNIEUX (PL) (b)
    BOUSCAUT (PL) (b)
    BROWN (PL) (b)
     
    LUCHEY-HALDE (PL)
    CHANTEGRIVE (b)
    SOLITUDE (PL) (b)
     
    BRONDELLE (b)
    DE MAUVES (b)
    TOULOUZE (Graves de Vayres)
    LE TUQUET (b)

     



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance
    (LEOGNAN (PL))
    MAGENCE*
    EYRAN (PL)
    HAUT-CALENS
    HAUT-MARAY
    ROUGEMONT
    VIMONT (b)
     
    ROUILLAC (PL)*
    REYS*
    HAUT-PLANTADE (PL)
    SAINT-AGRÈVES
     
    OLIVIER (PL)
    CALLAC
    ESPIOT
     
    BICHON-CASSIGNOLS
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance
    (LA TOUR MARTILLAC (PL) (b)*)
    D'ARRICAUD (b)*
    (SEGUIN (PL))
    CAILLIVET
    SAINT-ROBERT (b)
     
    PETIT-PUCH (Graves de Vayres)
    PICHON-BELLEVUE (Graves de Vayres)
     
    GRAVIÈRES
    CAILLOUX DE VALGUY
    BLANCHERIE

     



    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance
    CHERET-PITRES
    (LA PERRUCADE)
    BEL AIR (Graves de Vayres)*
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance
    (CASTRES)
    FOUGÈRES
    (HAUT-REYS)
    GRAND ABORD*
    SANSARIC
  • L'ENCYCLOPEDIE MONDIALE DU VIN : V, COMME VULLY, VINHAO, VESUVE, VALPOLICELLA...

    Pin it!

    VADUZERVIN
    Rouge du Liechtenstein. Les 2/3 du vin produit dans la petite principauté de Liechtenstein, située entre la Suisse et l’Autriche, portent l’appellation Vaduzer, dernière du nom de sa capitale : Vaduz. Le reste provient de Schaan,Triesen et Balzers, d’où le nom des vins : Schaaner, Triesner et Balzner.

    Les premiers vignobles furent probablement établis à Liechtenstein par les Romains, et, plus tard, par des moines au début de l’ère chrétienne. En ce temps-là, le Liechtenstein n’existait pas encore. Son territoire fit d’abord partie de l’Empire romain, puis du Saint Empire romain germanique. En 1699 et 1712, les princes de Liechtenstein achetèrent la principauté sur laquelle ils règnent depuis lors. Toutes les vignes étaient alors cultivées par des moines, puis elles furent sécularisées voilà cent cinquante ans.

    Le Vaduzer est un vin rouge léger qui par sa teinte claire se rapproche du rosé. Il est fait exclusivement avec du Blauburgunder ; autrefois on cultivait aussi de l’Elbling (blanc), on essaya aussi Riesling et Sylvaner, mais on abandonna ces variétés. Les petits vignerons sont groupés dans une coopérative. Le seul domaine de Bockwingert comprend à peu près la moitié des vignes du secteur de Vasuz. Le cru le plus intéressant est Abtwinger, vignoble de la Rotes Haus.

    VALAIS
    Le vignoble suisse le plus propice à la culture de la vigne (et le plus étendu), plantée sur des sols calcaires légers, bien aérés, pauvres en argile, qui se réchauffent rapidement. On y produit un rouge, le Dôle, et deux beaux blancs, le Fendant et le Johannisberg.

    VALCACEPIO
    Bon vin rouge de Lombardie, produit entre Bergame et le lac Iseo.

    VALDEORRAS
    A l’intérieur des terres espagnoles, en remontant vers la région de Leon, se trouve la petite appellation Valdeorras, plantée des cépages Garnacha, Mencia et Grao Negro pour les rouges, et Palomino, Dona blanca et Albillo pour les blancs. Le climat est beaucoup plus continental, avec des influences océaniques relativement importantes.

    VALDEPENAS
    C’est l’un des grands secteurs vinicoles de        l’Espagne, planté sur des terrains du miocène, composés d’argiles, de marnes et de sables  autour de Valdepenas, Alcubillas, Moral de Calatrava, San Carlos del Valle, Santa Cruz de Mudela, Torrenuva, Torre de Juan Abad, Granatula de Calatrava, Alhambra et Montiel.

    Les blancs issu du cépage Lairen (ou Airen) sont en l’occurrence assez peu corsés, légers en bouche, et peu alcoolisés. Quelques rosés bien faits, et surtout des rouges (cépages Airen et Cencibel) qui ont plus de corps, intenses, fruités, ronds et savoureux en bouche, très attirants par leur originalité.

    VALENCE
    Espagne. Les Grecs et les Phéniciens importaient déjà du vin des ports de Denia et Javea, et ce commerce florissant a stimulé l’expansion du vignoble jusqu’aux autres régions. Du temps des Romains, des chroniques de Martial et Pline faisaient déjà l’éloge des vins de Sagunto. La région offre une gamme de vins très variée, allant des rosés fruités de Utiel-Requena aux rouges corsés du Alto Turia d’Alicante, en passant par des blancs intéressants, des rosés et rouges plus ou moins doux.

    VALENCIA-CLARIANO
    Zone viticole espagnole, située au sud de la province de Valence, où se cultivent les cépages Monastrell et Garnacha pour les rouges, Merseguera, Malvasia et Tortosi pour les blancs.

    VALENCIA-VALENTINO
    Dans la partie centrale de la province de Valence, en Espagne. Des rouges corsés et savoureux issus des Bobal, Garnacha et Tintorera, et des blancs tout aussi typés, mais parfois décevants, provenant des cépages Merseguera, Malvoisia et Pedro Ximénez.

    VALLE DE MONTEREY
    Aire viticole espagnole proche du Portugal produisant les vins les plus robustes de Galice.

    VALPOLICELLA
    Ce nom est certainement l’un des plus connus des bons vins rouges italiens, élevé dans la province de Vénétie. Un bon Valpolicella n’est pas élaboré pour faire de l’esprit mais pour faciliter le dialogue entre amis.

    VALTELLINA SUPERIORE
    La meilleure DOC de Lombardie (Italie) regroupe quatre sous-appellations : Sassela, Valgella, Grumello et Inferno, et tous les vins sont rouges, issus du Nebbiolo.

    VAN DEN HUM
    Liqueur produite en Afrique du Sud à partir d’une variété de clémentaine. A l’origine, elle était fabriquée par des émigrés hollandais ; d’où son nom et sa similarité avec le curaçao.

    VANILLÉ
    Un vin qui sent la vanille est souvent, au nez comme en bouche, un vin qui a connu un       élevage en barriques de chêne neuves. C’est en effet le chêne qui procure cette sensation              olfactive.

    VARNA
    Région viticole bulgare produisant des vins blancs de Chardonnay et de Traminer.

    VAUD (CANTON DE)
    C’est la région suisse très propice aux vins blancs.

    VECCHIO
    Employé pour désigner un vin vieux, en Italie.

    VÉGÉTAL
    Dans la dégustation, le terme s’emploie pour définir des vins qui rappellent l’odeur d’humus, de substances végétales.

    VELHO
    Vieux, en portugais.

    VELOUTÉ
    Comme ce nom l’indique, un vin velouté associe la rondeur et le corps, la chaleur à la douceur du velours… S’attribue au Pomerol, aux grands vins de bourgogne et à ceux d’Italie,  par exemple.

    VENDEMMIA
    Année de la vendange, en italien.

    VENEGAZZZU DELLA CASA
    Vin rouge de Vénétie.

    VENENCIA
    Petite coupe fixée sur un long manche permettant de goûter un échantillon de xérès dans le fût sans perturber la flor (voir Xérès).

    VÉNÉTIE
    Dès le XVe siècle, Venise était le premier négociant de vins de la grande Europe. Les riches marchands vénitiens exportaient en effet les vins grecs  et les vins de Vérone ou de Padoue.
    Les secteurs étant disparates, les vins le sont tout autant, blancs, rouges ou rosés, et proviennent des collines véronaises, des monts Berici, des collines Euganéennes, de Bregance et des rives du Piave : Valpolicella, Bardolino et Soave.

    VÉNUSTÉ
    S’applique à un vin très puissant, très charpenté.

    VÉRAISON
    État de la grappe au début de la maturation.

    VERDELET
    Vin sec, très acide. Terme péjoratif.

    VERDELHO
    Bon cépage de Madère (Portugal).

    VERDICCHIO
    Raisin classique de l’Italie, qui donne un vin frais et léger, dans la région des Marches.

    VERDICCHION DEI CASTELLI DI JESI
    La plus grande région du verdicchio, spécialisée dans les vins blancs secs mais produisant aussi des mousseux et des vins doux.

    VERDUZZO
    Cépage italien traditionnel donnant des blancs doux.

    VERGENNES
    Cépages américains dont le fruit donne un vin sec, léger et agréable. Originaire du Vermont, il est cultivé dans l’Etat de New York.

    VERJUS
    Il s’agit sous ce terme aussi bien de raisins incomplètement mûrs que de leur jus, âpre et acide, lequel servait de condiment en cuisine, à la manière du vinaigre ou du jus de citron.

    VERMENTINO
    Cépage blanc italien cultivé en Corse, Sadaigne et Ligurie.

    VERNACCIA
    Cépage blanc de Toscane.

    VERNACCIA DI SAN GIMIGNANO
    Excellent blanc italien, très parfumé, légèrement poivré.

    VERVE
    Le terme s’emploie pour des vins blancs jeunes, dont l’acidité est élevée.

    VERT
    Se dit d’un vin résultant d’une vendange insuffisamment mûre ou d’un égrappage mal réalisé, avec une acidité excessive, à la limite du désagrément.

    VERTUS
    Importante commune viticole champenoise, située au pied de la Côte des Blancs, qui a donné naissance au poète Eustache Deschamps. Le village abrite notamment une superbe église du XIIe siècle.

    VÉSUVE
    Vin des pentes du Vésuve. Lacrima Christi del Vesuvio est la qualité supéreure.

    VIDANGE
    La vidange est l’espace libre entre le vin et le haut du goulot de la bouteille.

    VIEJO
    S’applique au vin vieux, en Espagne.

    VIENNE
    La capitale autrichienne est aussi une région vinicole importante. C’est surtout sur ses collines boisées que s’étendent les vignobles, au milieu de petits villages viticoles, devenus faubourgs de la ville (cela me rappelle Pessac, dans la région bordelaise), dont les plus renommés sont incontestablement Grinzling et Nussdorf. C’est aussi l’occasion rêvée de vous rafraîchir d’un “bon petit blanc” dans une taverne, en sortant de l’Opéra.

    VIF
    Se dit d’un vin quand son acidité est relativement soutenue; les papilles sont stimulées.

    VIGNA
    Vigne, en italien.

    VIGNE
    Arbrisseau sarmenteux de la famille des ampélidacées, qui comprend la vigne vierge originaire de Virginie et d’autres variétés telles que la vigne à vin Vitis (avec ses sous-genres Euvites et Muscadiniae), la seule dont se sert le     vigneron.

    VIGNERON
    Par rapport au viticulteur (voir ce mot), le terme désigne généralement celui qui exploite sa vigne et élève également son vin.

    VIGNETO
    Vignoble, en italien.

    VILA NOVA DE GAIA
    Agglomération située juste en face de Oporto, sur l’autre rive du Douro, à son embouchure, au nord du Portugal. La plupart des entrepôts de vin de Porto (appelés lodges) se trouvent à Vila Nova de Gaia et tout le véritable Porto, qui a droit à cette appellation, est expédié de cette localité.

    VILANY
    Ville du centre de la Hongrie, connue pour ses rouges de Kékfrankos.

    VILA REAL
    Aire viticole portugaise du Haut-Dour ; centre du mousseux rosé.

    VILLIÉ-MORGON
    En Beaujolais, entre Fleurie et Cercié, la commune de Villié-Morgon est certainement l’une des meilleurs étapes pour déguster les vins de Morgon.

    VIN
    Rouge ou blanc, le vin est un liquide formé d’eau (800 à 950 grammes par litre) qui contient en dissolution ou en suspension la plupart des grandes fonctions de la chimie organique. Si son élément essentiel est l’alcool éthylique qui se transforme au cours de la fermentation, les phosphates et les lipides côtoient les vitamines, les glucides ou les éthers et font de ce produit fermenté (bien avant le pain et le fromage) un élixir de longue vie qui entretient notre corps régulièrement si l’on préfère déguster que boire à tout va.

    VINAGE
    Addition au moût ou au vin d’une certaine quantité d’alcool dans le but d’arrêter la fermentation, ou de donner au vin fortifié la force et la vinosité qui lui manquent. Le vinage est réservé à des cas spéciaux, limités par la réglementation de la Communauté européenne.

    VINAIGRE
    Littéralement, un vin aigre. Dû au développement de l’acide acétique.

    VIN CHAUD
    Vin rouge dilué porté à ébullition, épicé et sucré. Servi très chaud, c’est un remède souverain contre les débuts de rhume.

    VIN DE COULE
    Ou vin de goutte. Obtenu au moment du          décuvage, en le laissant couler par gravité au bas de la cuve.

    VIN DE CUVÉE
    En Champagne, désigne le vin fait avec le premier jus de raisin qui sort du pressoir.

    VIN DU GLACIER
    Vin blanc du Valais, conservé à une très haute altitude.

    VIN DE GOUTTE
    Voir vin de coule.

    VIN JAUNE
    Voir Jaune.

    VIN DE MARC
    Voir Piquette.

    VIN DE PRESSE
    Vin obtenu sous le pressoir par pressurage du marc.

    VIN DE TABLE
    Le vin ordinaire (qui peut être bon), consommé couramment. En France, c’est le premier niveau qualitatif.

    VINA
    Ou vinedo. Vignoble, en espagnol.

    VINÉ
    Vin doux qui, grâce au mutage à l’alcool, conserve une partie des sucres des moûts.

    VINEUX
    Terme caractéristique d’un vin riche en alcool, corsé et puissant.

    VINHAO
    Raisin du Vinho Verde, coloré et très alcoolisé.

    VINICULTURE
    Ensemble des opérations concernant la fabrication et la maturation du vin. Alors que le        terme œnologie se réfère à l’aspect scientifique de la production du vin et à leur étude, la viniculture en couvre les aspects pratiques.

    VINIFERA (VITIS)
    Espèce de vifne à vin, du sous-genre Euvites (Vitis). C’est elle qui donne les meilleurs vins. Plantée sur toute la planète.

    VINIFICATION
    C’est l’art et la manière de faire du vin, autrement dit l’opération consistant à transformer le jus de raisin (moût) en vin.

    VINO DE AGUJA
    Vin pétillant, en espagnol.

    VINO DE COLOR
    En Espagne, jus de raisin concentré utilisé pour colorer et adoucir les vins.

    VINO LIQUOROSO
    Vin viné, en Sicile (Marsala).

    VINO NOBILE DI MONTEPULCIANO
    Une étape indispensable en Italie. En repartant vers Quirico d’Orcia et Chianciano, vous arriverez comme moi dans l’adorable village de Montepulciano, auquel on accède par une petite route sinueuse. Le Sangiovese s’exprime encore parfaitement ici, dans ce beau rouge intense et généreux en bouche, souvent très puissant, tannique, qu’il faut également laisser évoluer longtemps pour profiter de ses qualités réelles.

    VINO NOVELLO
    Désigne le vin nouveau, rouge ou blanc, en Italie.

    VINO DE MESA
    Vin de table, en espagnol.

    VINO DE PASTO
    En Italie, s’applique au vin de bas de gamme.

    VINO SANTO
    Vin blanc italien issu de raisins passiti conservés dans les fûts scellés.

    VINO DE TAVOLA
    Appellation italienne pour le vin de table.

    VINO TIPICO
    En italien, littéralement, vin typique et caractéristique de sa région.

    VINOSITÉ
    Désigne un bon vin où l’alcool s’associe à la structure, lui donnant du goût et du corps.

    VINS DOUX NATURELS (VDN)
    L’appellation désigne des vins mutés. Voir aussi Rivesaltes, Muscat de Rivesaltes, Banyuls et Maury.

    VINTAGE
    1/. Millésime, en anglais.

    2/. La meilleure catégorie du Porto. C’est la quintessence de la finesse, de la saveur et de la persistance aromatique. Un Vintage ne se boit pas : il se savoure. Pour exciter vos papilles comme il convient, débouchez un Porto Vintage soit en digestif, soit sur les fromages forts, en fin de repas : c’est ainsi que vous ferez la différence…

    VIRGINIE
    Région vinicole des Etats-Unis où les vignobles, rares mais de qualité, sont situés principalement dans les comtés d’Albemarle et de Clarke, avec Charlottesville au centre .

    VISAN
    On trouve dans cette commune du Vaucluse des vins rouges attirants, aussi robustes qu’élégants, et de bonne garde.

    VITI
    C’est le label de qualité suisse des meilleurs Merlots du Tessin.

    VITICULTEUR
    Celui qui cultive la vigne.

    VITIS
    Mot latin désignant la vigne, l’un des dix genres que comporte la famille des Ampélidacés (voir ce mot), et surtout le seul à avoir de l’omportance en viticulture. Il se divise en deux sous-genres : Euvites , dont l’espèce Vitis Vinifera est la meilleure) et Muscadinae.

    VITI-VINICULTURE
    Étude des activités vinicoles et viticoles.

    VIURA
    Raisin espagnol qui produit des vins frais et fruités, à boire jeunes.

    VOILÉ
    Quand le vin contient un trouble.

    VOLCANIQUES (SOLS)
    Sols principalement formés de lave et de basalte (îles grecques, Allemagne, Autriche…).

    VOLNAY
    Pas de Grands Crus dans cette prestigieuse commune bourguignonne (on se demande bien pourquoi), et des Premiers Crus qui peuvent se révéler fantastiques dans le temps (Le Clos-des-Ducs, Le Clos-des-Chênes, Taille-pieds, Les Santenots, En Caillerets, Fremiets, En Champans…). De très grands vins rouges, fins, élégants, remarquablement bouquetés et souples, complexes, très équilibrés, de garde.

    VOLTIGEURS
    Ils peuvent se trouver en suspension dans les vins limpides et  forment des dépôts constitués d’amas de levures, de cristaux de tartre ou de débris de bouchon.

    VONGNES
    Petite commune viticole de Savoie, près de Belley, patrie de Brillat-Savarin, qui est aussi une excellente étape pour découvrir les vins du Bugey.

    VOSNE-ROMANÉE
    Un territoire où sont élevés six Grands Crus magiques: la Romanée, Richebourg, la Tâche, la Romanée-Conti, la Romanée-Saint-Vivant, la Grand’Rue (voir ces mots), et une dizaine de Premiers Crus, dont les plus renommés sont Aux Malconsorts, Les Suchots, Les Reignots…

    Couleur, typicité, suavité et persistance en bouche sont les caractéristiques des vins de Vosne-Romanée, et les Grands Crus font partie des plus grands vins rouges du monde, très marqués par leur terroir, des vins intenses, gras, d’une grande évolution.

    VOUGEOT
    L’un des vins les plus connus de Bourgogne. Un seul Grand Cru, le fameux Clos-de-Vougeot (superbe château), pour lequel il serait naïf  d’émettre un jugement global, tant les vins peuvent être de qualité différente, et les vignerons nombreux à se partager quelque 50 hectares de vignes. La mi-pente est incontestablement le territoire des plus grands Clos-de-Vougeot, qui deviennent alors des vins gras, intenses au nez comme en bouche, caractéristiques de leur terroir, d’excellente garde. Des vins délicieusement parfumés, où l’on devine la truffe, les petits fruits surmûris, riches et savoureux en bouche, mais souvent très irréguliers entre eux, selon qu’ils proviennent de la partie supérieure du Clos ou de la partie basse.

    VOUVRAY
    Ici, les vins moelleux et liquoreux de grande classe se taillent la part du lion aux côtés des secs et des effervescents. Les vins doux surtout en Vouvray, parfois de très longue garde, méritent que l’on ne tarde pas à les approcher.

    VULLY
    En Suisse, à l’extrémité nord du troisième et plus petit lac jurassien se dresse un étroit coteau, le mont Vully, où l’on produit un bon blanc (Chasselas), fruité et légèrement pétillant, étiqueté sous la désignation Vully (en allemand Wistenlach), et très peu exporté.

  • LE POINT SUR LES VRAIS VINS DE BORDEAUX... ET LES AUTRES

    Pin it!

    guide_couv_neutre.jpgNous avons multiplié les dégustations cette année, sur plus de sept mois : de nombreuses verticales dans les châteaux, d’autres réunions conséquentes en réunissant, ici, les meilleurs du Médoc, toutes appellations confondues, là, ceux du Libournais, de Saint-Émilion à Pomerol...

     

    Par contre, et ce n’est vraiment pas futé à notre époque, certains parlent encore beaucoup trop d’argent, de prix, de “super” notes, de vinifications toujours plus sophistiquées, de chais flambants neufs, d’installations inutiles, etc. Cette petite minorité, imbue d’elle-même, n’est ni passionnante, ni représentative, faisant traîner une image négative auprès des amateurs, alors que des centaines d’autres producteurs, de très grands crus ou de vins plus modestes, savent que la frime n’est pas la clé du succès, ni d’un grand vin...

     

    Voici ce qu’il faut retenir :

     

    - Dans le Médoc, les propriétaires maintiennent une identité forte : intrinsèquement, un Margaux n’a rien à voir avec un Pauillac (ni même avec un autre Margaux, tant les sols sont différents dans l’appellation), un Moulis doit refléter l’élégance quand c’est la structure qui signe un Saint-Estèphe... Les terroirs font les vins ! Pas besoin de tricher avec des manipulations œnologiques ou des élevages qui abrutissent les vins. Nul besoin non plus de prix extravagants, puisque l’on se fait plaisir dans une gamme cohérente et accessible. Voici ceux qui élèvent donc les véritables grands vins médocains, ceux qui ont une “âme”, de l’élégance, un véritable potentiel d’évolution, et ont signé plusieurs millésimes formidables :  les 2010 et 2009, grandissimes, les 2011, 2008, 2006, 2004 et 2002, la plupart formidables aujourd’hui, un 2007 savoureux, un 2005 chaleureux et un 2013 difficile mais réussi. Le plaisir est là, intact, et c’est du grand art.

     

    - À Pomerol (et à Lalande), les senteurs de truffe se mêlent à la mûre, au poivre, à la cerise ou à la réglisse, la chair s’associant à une texture dense, ample, envoûtante, unique. Ces vins de “velours” Ont des caractères différents, naturellement, selon les sols et leur situation géographique, mais tous sont les plus chaleureux de la région bordelais, à l’image de leurs propriétaires.

     

    - Outre un Classement “officiel” qui fait plutôt sourire, il faut savoir qu’un Saint-Emilion, un vrai, c’est une osmose entre la complexité aromatique et une texture savoureuse, souple mais ferme, dense mais distinguée. Ici, en effet, on a le choix entre de vrais crus de terroir, amples, élégants, de belle garde, du plus grand au plus abordable, et d’autres vins où les sols ont peu de réelle influence, surtout marqués par des vinifications trop sophistiquées qui donnent des vins trop concentrés au détriment de la finesse, des vins de dégustation, dont on a du mal à terminer la bouteille, tant le plaisir est absent. Il faut donc frapper à la bonne porte...

     

    - Les meilleurs vins de Montagne, Puisseguin, Lussac ouSaint-Georges se retrouvent dans le Classement des “Satellites” de Saint-Émilion, et proviennent de terroirs spécifiques, limitrophes ou rapprochables d’autres sols d’appellations plus prestigieuses, ce qui leur permet de devenir de grands vins à part entière. Il en est de même enCanon-Fronsac et Fronsac.

     

    - En Pessac-Léognan comme en Graves, la typicité des terroirs est réelle, avec des sols très spécifiques du bordelais, les seuls où l’on peut élever, à la fois, de grands vins rouges et blancs secs. Dans les deux couleurs, en effet, Crus Classés ou non, selon les territoires et la passion des hommes et des femmes, on accède à une gamme exceptionnelle, du plus grand vin au plus charmeur, mais, chacun marqué par une spécificité propre à la région, et c’est déjà beaucoup. Comme à Saint-Émilion, certains crus atteignent des prix totalement injustifiés, et vous ne risquez pas de les retrouver dans le Guide !

     

    - Dans les appellations de Côtes, on peut passer du sublime au vin “dépersonnalisé”, selon les expositions, les sols, la complémentarité des cépages... et la main de l’homme. Les propriétaires talentueux se démarquent aisément des autres, et c’est ainsi depuis des décennies. De Cars à Tauriac, de Lestiac à Saint-Magne-de-Castillon, Les meilleurs signent de beaux vins de caractère, puissants ou soyeux, vifs ou suaves, et c’est tant mieux.

     

    - L’appellation des Bordeaux Supérieur et Bordeaux, est tellement grande qu’il s’agit de savoir frapper à la bonne porte.  On accède alors à des vins typés par des sols très différents (on ne fait pas les mêmes vins à Monségur ou à Frontenac, à Génissac ou à Pondaurat...) et l’on aurait bien tort de croire que les terroirs ne jouent pas leur rôle. Les prix sont particulièrement abordables, et le plaisir bien réel. Et les meilleurs sont de grands vins à part entière.

     

    - À Sauternes, comme dans les autres appellations des liquoreux (Loupiac...), les vins possèdent une authenticité réelle : il faut dire que l'équilibre géologique et climatique de la région en fait un milieu naturel idéal pour cette fascinante biologie qu'est le botrytis cinerea. Ces vins rares, du plus liquoreux au plus fin, dont les prix sont largement justifiés quand on connaît les efforts des propriétaires, méritent alors d'être appréciés tout au long du repas, tant le charme opère. 


    Les appellations qui comptent
     : Bordeaux Supérieur, Côtes-de-Bourg, Graves, Haut-Médoc, ­Lalande-de-Pomerol, Margaux, Médoc, Moulis, Montagne-Saint-Émilion, Pauillac, Pessac-Léognan, ­Pomerol, Puisseguin-Saint-Émilion, Saint-Émilion, Saint-Georges-Saint-Émilion, Saint-Estèphe, Saint-Julien, Sauternes

    Les appellations qui commencent à compter : Fronsac, Canon-Fronsac, Loupiac, Blaye, Lussac-Saint-Émilion

    Celles qui ont encore du travail : Bordeaux, Bordeaux blanc sec, Cérons, Sainte-Croix-du-Mont

    Celles dont on n’entend pas parler : Cadillac, Castillon, Francs, Crémant de Bordeaux, Entre-Deux-Mers, Listrac


    Les millésimes       

    Pour les rouges

    - les grands : 2015, 2014, 2010, 2009, 2008, 2005, 2004, 2003, 2001, 2000, 1998, 1996, 1995, 1990, 1989, 1988, 1986, 1985, 1983, 1982, 1978, 1976, 1971, 1970, 1966, 1961.

    - les bons : 2012, 2011, 2007, 2006, 2002, 1999, 1997, 1981, 1979, 1975, 1964.

    Pour les blancs (surtout liquoreux)

    - les grands : 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2001, 1999, 1996, 1995, 1990, 1989, 1986, 1983, 1978, 1976, 1970.

    - les bons : 2015, 2014, 2013, 2011, 2010, 2004, 2003, 2000, 1998, 1997, 1994, 1988, 1979.

     Quand boire les millésimes : voir la VINTAGE CODE


    Classement Médoc
    Classement Saint Emilion
    Classement Saint Emilion Satellites
    Classement Pomerol
    Classement Graves
    Classement Sauternes
    Classement Côtes-de-Bordeaux
    Classement Bordeaux Supérieur
    Tout savoir sur le vignoble
    Vignerons sélectionnés

  • CE QU'IL FAUT SAVOIR SUR LES CEPAGES

    Pin it!
    Les cépages blancs
     

    - Altesse : Frais et fin, très parfumé, c’est le cépage traditionnel de Savoie.

    - Chardonnay : Le roi bourguignon (et champenois), abusivement planté un peu partout. Très grand cépage, parfaitement adapté aux sols et climats de la Bourgogne, qui produit les plus grands vins blancs secs du monde.

    - Clairette : Raisin riche en sucre, connu pour les vins qu’il produit dans le sud de la France.

    - Chenin blanc : Grand cépage de la Loire (Anjou…), bien équilibré en acidité, qui donne des vins demi-secs, et convient aux vins de mousse.

    - Gewurztraminer : Excellent raisin, très typé, très aromatique, qui donne des vins épicés, très caractéristiques (voir Alsace et L’Accord idéal des vins et des mets).

    - Grenache blanc : Très répandu en France, cet ancien cépage espagnol peut donner un vin corsé de bonne qualité, ample et peu acide.

    - Maccabéo : Cépage espagnol (Catalogne) utilisé pour les vins mousseux. On le trouve en Provence, en Languedoc et dans la vallée du Rhône.

    - Malvoisie : Originaire de Grèce, il apporte structure aromatique et densité aux vins blancs.

    - Manseng : Le Gros Manseng et le Petit Manseng, cultivés dans le sud-ouest de la France, donnent le légendaire Jurançon moelleux.

    - Marsanne : Excellent cépage qui donne des vins riches, pleins et gras ; l’un des deux cépages qui servent à produire les rares vins blancs de Châteauneuf-du-Pape et d’Hermitage.

    - Mauzac : Bon raisin, très typé, avec une bonne acidité naturelle (Gaillac). Il convient d’ailleurs très bien aux vins “perlants”.

    - Melon de Bourgogne : Cépage du Muscadet.

    - Muscat à petits grains : Cépage de l’Alsace et des vins de Muscat de Beaumes-de-Venise.

    - Muscadelle : Cépage que l’on trouve encore en petite proportion dans les vignobles du sud-ouest de la France (Gaillac, Montravel, Bergerac, Bordeaux).

    - Pinot blanc : En Alsace, il donne des vins fleuris, frais et bien équilibrés.

    - Poulsard : Excellent raisin propre au Jura, qui produit l’un des plus grands vins rosés (ou gris), très aromatique, suave et persistant.

    - Roussane : Il donne les rares vins blancs d’Hermitage et de Châteauneuf-du-Pape.

    - Riesling : Remarquable cépage qui peut atteindre les sommets en Alsace. Très sec, très typé, très floral au nez comme en bouche, il s’adapte également aux “vendanges tardives”.

    - Sauvignon : Le raisin de prédilection des vins de Sancerre et de la Loire (Anjou…), très sec, très fruité, très frais. Il donne des vins plus ronds dans les régions plus “chaudes” comme le Bordelais ou dans les appellations du sud-ouest de la France. Allié au Sémillon et vendangé tardivement, il donne les grands vins liquoreux.

    - Savagnin : Le raisin du vin jaune du Jura, typé, qui produit un vin d’une lente évolution.

    - Sémillon : Remarquable cépage de référence des grands liquoreux bordelais.

    - Viognier : L’unique cépage des appellations Condrieu et Château-Grillet.

     
     
    Les cépages noirs

    - Cabernet franc : Excellent cépage de la Loire et du Bordelais (surtout Libournais), qui donne des vins très aromatiques. On peut regretter qu’il soit remplacé par le Cabernet-Sauvignon.

    - Cabernet-Sauvignon : Ce cépage, la grande référence bordelaise, est souvent abusivement employé à tort et à travers dans le monde entier, faute d’originalité ou de qualité des terroirs. Assez résistant, il donne des vins tanniques, très structurés, riches, austères dans leur jeunesse, mais garants d’un potentiel d’évolution exceptionnel.

    - Carignan : Raisin qui ne possède pas réellement ses lettres de noblesse dans le Languedoc, donnant un vin alcoolisé, mais qui peut surprendre lorsqu’il est issu de vieilles vignes.

    - Cinsault : Bon raisin de la vallée du Rhône et de Provence, qui donne des vins fins, de belle robe, très aromatiques.

    - Gamay : Le raisin qui donne toute sa mesure quand il est vinifié en macération carbonique (Beaujolais).

    - Grenache : Le raisin de prédilection des grands vins de Bandol, du Languedoc et de la vallée du Rhône. Il apporte structure, puissance et concentration aromatique.

    - Malbec : Dénommé aussi Cot ou Auxerrois, c’est le raisin classique des vins typés rustiques (dans le bon sens) que l’on déguste dans la Loire, notamment en Touraine comme dans la région du Sud-Ouest (Cahors). Il donne des vins riches, colorés et tanniques, d’évolution relativement lente.

    - Merlot : Fragile, c’est la référence incontestable de la région libournaise (Pomerol…), où il atteint les sommets. Il produit un vin coloré, très aromatique, savoureux, intense au nez comme en bouche.

    - Mondeuse : Le raisin classique savoyard, fin et fruité, léger, qui donne un vin très aromatique. On le trouve également en Suisse.

    - Mourvèdre : Excellent cépage des grands vins de la vallée du Rhône (Châteauneuf-du-Pape, Gigondas…) et de Bandol. Riche, puissant, très parfumé, il s’associe au Cinsault et au Grenache.

    - Pinot Meunier : Assez neutre, on le trouve surtout en Champagne.

    - Pinot noir : Le roi bourguignon (et champenois). Richesse aromatique, intensité et suavité en bouche. Des vins de très belle évolution.

    - Syrah : Originaire de Perse (Chiraz), c’est le raisin de référence des grands crus de la vallée du Rhône, notamment des Côte-Rôtie et Hermitage, mais aussi de la Provence et du Languedoc. Il donne des vins intenses, tanniques, concentrés, riches, très parfumés, d’excellente évolution.

    - Tannat : Il donne des vins tanniques et typés, de lente évolution (Madiran…).

  • QUELS MILLESIMES BOIRE ACTUELLEMENT ?

    Pin it!

    La vraie carte des millésimes : la Vintage Code ©

     

    Comprendre l’évolution Pour les vins, en effet, la qualité du millésime n’est pas suffisante en soi, c’est son devenir, son potentiel qualitatif, dans le temps, qui importe le plus.

     

    Il y a toujours un moment où les vins sont bons dans leur cycle de vie, Il n’y a pas de mauvais millésimes, il n’y a que des millésimes “délicats” !

     

    Chaque année, cette note change, et il s’agira donc de noter, différemment ou non, selon l’évolution des vins, leur réelle valeur du moment.

     

    Prenons des exemples : à Bordeaux, le millésime 2008 – noté 17 en valeur intrinsèque – est un grand millésime, très classique, dans la lignée du 1998. Aujourd’hui, ce millésime se goûte très bien.

     

    Dans la Vintage Code 2016, sa note est un 18 sur 20, qui signifie que ce millésime peut vous procurer du plaisir, mais qu’il a, normalement, un réel potentiel de garde.

     

    Autre exemple : toujours à Bordeaux et pour les vins rouges, le millésime 2012 est un millésime dont on parle peu. En valeur intrinsèque, il est noté 15 sur 20. Ce millésime commence à se goûter très bien actuellement et permet d’attendre les millésimes plus “fermés” (2010 ou 2009), il a donc reçu 15 sur 20.

     

    © Copyright Patrick Dussert-Gerber. Tous droits réservés. Reproduction interdite.

     

    CLIQUEZ ICI POUR TELECHARGER LE PDF HAUTE RESOLUTION

     

     

  • TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LES MEILLEURS GRAVES ET PESSAC-LEOGNAN

    Pin it!

    En Pessac-Léognan comme en Graves, la typicité des terroirs est réelle, avec des sols très spécifiques du bordelais, les seuls où l’on peut élever, à la fois, de grands vins rouges et blancs secs.

    Dans les deux couleurs, en effet, Crus Classés ou non, selon les territoires et la passion des hommes et des femmes, on accède à une gamme exceptionnelle, du plus grand vin au plus charmeur, mais, chacun marqué par une spécificité propre à la région, et c’est déjà beaucoup. Voici les incontournables.

     

    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en souligne)

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance
    HAUT-BRION (PL) (b) (Hors Classe)
    LA MISSION HAUT-BRION (PL)
     
    HAUT-BAILLY (PL) (b)
     
    GRAND BOS
    GRANDMAISON (PL)
    HAUT-LAGRANGE (PL)
    (MALARTIC-LAGRAVIÈRE (PL))
    RAHOUL
    ROSE SARRON (b)
    (SMITH-HAUT-LAFITTE (PL))
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance
    CHEVALIER (PL) (b)
     
    CARBONNIEUX (PL) (b)
    BOUSCAUT (PL) (b)
     
    LA TOUR MARTILLAC (PL) (b)
    BROWN (PL) (b)
    CHANTEGRIVE (b)
    SOLITUDE (PL) (b)
     
    BRONDELLE (b)
    DE MAUVES (b)
    TOULOUZE (Graves de Vayres)
    LE TUQUET (b)



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance
    PONTAC-MONPLAISIR (PL)*
    HAUT-CALENS
    LAFARGUE (PL)
    ROUGEMONT
    VIMONT (b)
     
    OLIVIER (PL)
    ROUILLAC (PL)*
    EYRAN (PL)
    SAINT-AGRÈVES
     
    CHERET-PITRES
    MAGENCE
    CALLAC
    ESPIOT
    HAUT-MARAY
    HAUT-PLANTADE (PL)
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance
    D'ARRICAUD (b)
    BLANCHERIE
    (SEGUIN (PL))
    Clos BELLEVUE
    CAILLIVET
    GRAVIÈRES
    SAINT-ROBERT (b)
     
    CASTRES
    PETIT-PUCH (Graves de Vayres)
    PICHON-BELLEVUE (Graves de Vayres)
     
    CAILLOUX DE VALGUY
    FOUGÈRES (b)



    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance
    (LA PERRUCADE)
    REYS
    BEL AIR (Grave de Vayres)*
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance
    (HAUT-REYS)
    GRAND ABORD*
    SEUIL
    SANSARIC
  • LES VINS DU RHÔNE COMME ON LES AIME

    Pin it!

    Top Palmarès Vignerons 2016

     

    Région Vallée du Rhône

    - Prix d’Honneur ❤❤❤❤❤ : 24

    - Prix d’Excellence ❤❤❤❤ : 19

    - Satisfecits ❤❤❤ : 27

      

    Ici, en-dehors des appellations les plus prestigieuses, les meilleurs vins, dans de nombreuses appellations (Vacqueyras, Vinsobres, CDR-Villages...), bénéficiant d’un remarquable rapport qualité-prix-typicité, viennent aussi conforter le terroir et la main de l’homme, qui font la différence.

     

    De Vienne en Avignon, les rouges, charnus, charpentés, séveux, racés, avec des notes de prune, de réglisse et des parfums de sous-bois, sont des vins denses et chaleureux comme nous les aimons. On déguste des blancs rares et savoureux (Condrieu, Hermitage, Saint-Joseph et Châteauneuf-du-Pape), issus de raisins qui se plaisent à merveille dans ces sols pauvres, exceptionnels pour la vigne qui doit chercher sa nourriture en profondeur.

     

    Les appellations qui comptent : Châteauneuf-du-Pape, Condrieu, Côte-Rôtie, Rasteau, Visan

    Les appellations qui commencent à compter : Côtes-du-Rhône-Villages, Gigondas, Lirac, Luberon, Ventoux

    Celles qui ont encore du travail : Côtes-du-Rhône, Hermitage, Grignan-les-Adhémar, Saint-Joseph

    Celles dont on n’entend pas parler : Clairette-de-Die, Costières-de-Nîmes, Crozes-Hermitage, Saint-Péray, Tavel, Vacqueyras


    Quand boire les millésimes : voir la VINTAGE CODE

     



    Tout savoir sur le vignoble


    Vignerons sélectionnés

    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en soulignés)

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CHATEAUNEUF-DU-PAPE
    FORTIA (BI)
    MATHIEU (BI)
    MONT-REDON (BI)
    BEAUCHENE
    La MEREUILLE
    CLOS SAINT-PIERRE
    LES 3 CELLIER
    JACUMIN
    NALYS
    SERGUIER
    TOUR SAINT-MICHEL
    GIGONDAS
    VACQUEYRAS
    COTES-DU-VENTOUX

    ARNOUX (Va)
    CHAMP-LONG (Ve)
    Pierre AMADIEU (Gigondas)
    DEURRE (Vi)
    ENCHANTEURS (Ve)
    MOULIN (Vi)
    PUY MARQUIS (VE)
    HERMITAGE
    CÔTE-RÔTIE
    LIRAC/TAVEL COST.NÎMES
    LEVET (CR)
    ROSIERS (CR)
    JABOULET (Cornas)
    SAINT-JOSEPH
    CORNAS/CONDRIEU
    COTES-DU-LUBERON
    MONTINE (GA)
    POULET (Die)
    CANORGUE (Lu)
    GUY FARGE (SJ)
    JAQUES FAURE (Die)
    FONTVERT (Lu)
    GILLES FLACHER (SG)
    COTES-DU-RHONE
    DIVERS

    ALARY (BI)
    AMAUVE
    REDORTIER
    VALERIANE
    BEAUVALCINTE
    CROIX BLANCHE
    GAYÈRE
    MAGALANNE
    MOULIN POURPRÉ
    SAINT-ESTÈVE
    CAVE DE GRAVILLAS
    COTEAUX DE VISAN
    AURE
    Cave SAINTE-CÈCILE
    LAURIBERT



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CHATEAUNEUF-DU-PAPE
    BANNERET
    BRUSQUIÈRE
    CHARBONNIERE*
    JULIETTE AVRIL
    (BOIS DE BOURSAN)
    LOU FREJAU
    GIGONDAS
    VACQUEYRAS
    COTES-DU-VENTOUX

    CAMARETTE (Ve)*
    CLOS des CAZAUX (Va)
    GARRIGUE (VA)
    SAINT-VINCENT (Vi)
    (TARA (Ve)*)
    TERRA VENTOUX*
    PÉQUELETTE (Vi)
    PESQUIÉ (Ve)
    (PIERRE DU COQ*)
    HERMITAGE
    CÔTE-RÔTIE
    LIRAC/TAVEL COST.NÎMES
    CARABINIERS*
    DUCLAUX (CR)*
    OR ET DE GUEULES (Cn)
    TROIS COLOMBES LES RAMEAUX (Cn)*
    VALCOMBE (Cn)
    JONCIER* (L)
    (MOURGUES DU CRES (Cn))
    SAINT-JOSEPH
    CORNAS/CONDRIEU
    COTES-DU-LUBERON
    BIZARD* (GA)
    COULET (CO)*
    PUY DES ARTS (Lu)*
    (CHENE (SJ))
    COTES-DU-RHONE
    DIVERS

    CHATEAU VIEUX*
    CLAVEL
    FAVARDS
    FONTSEGUGNE
    MARTIN*
    (ROLIÈRE*)
    (GALUVAL)
    (CABASSE)
    TAVERNEL

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CHATEAUNEUF-DU-PAPE
    (FONTAVIN)
    GIGONDAS
    VACQUEYRAS
    COTES-DU-VENTOUX

    (SYLLA (VE))
    HERMITAGE
    CÔTE-RÔTIE
    LIRAC/TAVEL COST.NÎMES
    SAINT-JOSEPH
    CORNAS/CONDRIEU
    COTES-DU-LUBERON
    (Baron d'ESCALIN (GA))
    COTES-DU-RHONE
    DIVERS

    (COCCINELLES)
    (VERQUIÈRE)

     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu