Avertir le modérateur

Un vin typé, sinon rien !

  • DIX GRANDS COUPS DE CŒUR DU GUIDE DES VINS 2020

    Pin it!

     

    Domaine du GRAND JAURE

    ❤❤❤❤❤ Ce domaine appartient à la même famille depuis 1920. C’est aujourd’hui Bertrand et sa sœur Bernadette, 4e génération, qui dirigent ce domaine en conversion Bio depuis 2018.
    Superbe Pécharmant cuvée Mémoire 2016, médaille d’Or Paris 2017, de belle robe pourpre soutenu, riche en bouquet comme en matière, dense et bien charnu, qui associe couleur et structure, avec ces notes de cerise noire et d’humus en finale, charpenté, aux tanins mûrs (14,50€).
    Leur autre Pécharmant cuvée Terroir 2016, au nez dominé par la violette et la pruneharmonieux et persistant, de bouche ferme et ronde à la fois, est vraiment réussi (9,70€).
    Et toujours pour le plaisir, leur Rosette 2018, médaille d’Argent Paris 2018, très typée, avec ces notes de pomme et d’ananas, franche et suave, tout en persistance, à déboucher, par exemple, sur une génoise aux fruits ou des poires à la crème de Roquefort (7,50€).

    Bertrand et Bernadette Baudry

    16, chemin de Jaure
    24100 Lembras
    Tél. : 05 53 57 35 65
    Email : domaine.du.grand.jaure@wanadoo.fr
    www.domainedugrandjaure.com


    Denis JAMAIN

    ❤❤❤❤ Le vignoble de Reuilly a une longue histoire… très longue histoire puisque les premières vignes de Reuilly furent confiées au 7e siècle par le Roi Dagobert aux moines de L’Abbaye Royale de St-Denis. C’est en 1935 que Camille Rousseau, le grand-père maternel de Denis Jamain, s’installa à Reuilly et y planta ses premiers ceps de Sauvignon blanc.
    Au début des années 90, Denis Jamain décidait de reprendre le flambeau (12 ha de Sauvignon blanc, 5 ha de Pinot Noir et 4 ha de Pinot Gris). Après avoir conduit l’exploitation en lutte raisonnée pendant de nombreuses années, il s’est converti à l’agriculture biologique en 2007 (certifié par Veritas) et à la biodynamie en 2011 (certifié par Demeter).
    Nous avons bien dégusté ce Reuilly blanc Sauvignon Les Fossiles 2018, de bouche ample, complexe, très fruité, avec ce charnu caractéristique, cette pointe d’épices et cette charpente à la fois puissante et souple. Goûtez également le Reuilly rouge Pinot Noir Les Fossiles, 2018, très expressif, de couleur profonde, au nez de fruits mûrs, aux tanins fins et puissants à la fois, un vin qui emplit bien la bouche.

     

    Domaine de Reuilly - 20, route d’Issoudun
    36260 Reuilly
    Tél. : 09 61 41 86 43 et 06 08 25 11 18
    Email : denis-jamain@wanadoo.fr
    www.denis-jamain.com


    Domaine de TARA

    ❤❤❤❤ Vignoble de 11 ha, implanté sur un coteau Est, à 250 m d'altitude, sur un sol d'éboulis calcaires. Le Domaine, dont les origines remontent au XVIIIe siècle est au cœur du parc naturel régional du Lubéron.
    Très agréable Ventoux rouge Terre d’Ocres 2018, 40% Grenache noir, 20% Carignan et 40% Syrah, un vin au nez est très élégant, subtil mélange d’épices et de fruits noirs avec des nuances de violette, d’une belle longueur en bouche, un vin charpenté avec des tanins présents mais fins (8,40 €). Sympathique Ventoux blanc Terre d’Ocres 2018, 70% Grenache blanc et 30% Clairette, typé comme on les aime, tout en rondeur, c'est un bel équilibre entre la fraîcheur, la rondeur et le fruité, tout en charme, d’une grande richesse aromatique (8,40 €). Savoureux IGP Vaucluse rosé Terre d’Ocres 2018, 50% Grenache noir, 30% Carignan et 20% Syrah, sur la gourmandise, de belle teinte, aux notes de fruits fraissouple et vif à la fois (7,40 €).
    Le Ventoux Hautes Pierres blanc 2017 est francfleuri et persistant, avec ces notes d’agrumes, un vin qui allie fraîcheur, souplesse et gourmandise (12,90 €), quand le rouge 2015, qui reflète parfaitement son terroir, a ce nez complexe d’épices, de fruits noirs, la bouche est riche où l'on retrouve les fruits noirs exprimés par le nez, de garde (12,90 €).

    Michèle et Patrick Folléa

    Les Rossignols
    84220 Roussillon
    Tél. : 04 90 05 74 87
    Email : domainedetara@orange.fr
    www.domainedetara.com


    Domaine du MOULIN

    ❤❤❤❤❤ Depuis quatre générations, on pratique ici une vinification dans le respect du terroir afin de permettre aux vins de s’exprimer et de garder leur authenticité. Vignoble de 20 ha sur sols argilo-calcaires et coteaux caillouteux. Culture raisonnée.
    Toujours ce joli Vinsobres cuvée Charles Joseph 2015, 50% Grenache et 50% Syrah, élevé 12 mois en barriques neuves et d’un vin avec bâtonnages réguliers, il est très bien élevé, au nez de cerise confite et d’épices, très corsé, charnu, très savoureux, aux nuances subtiles d’humus, de mûre et de poivre au palais. Remarquable Vinsobres rouge Les Vieilles Vignes de Jean Vinson 2016, 75% Grenache et 25% Syrah, élevage 12 mois en barriques avec bâtonnages réguliers dans nos caves souterraines, de bouche pleine et riche, aux nuances complexes de sous-bois et de griotte. Beau Vinsobres cuvée ++ 2016 60% Grenache et 40% Syrah, il est coloré, aux tanins mûrs, de bonne charpente, au nez présent avec des notes de violette et de pruneau.
    Goûté également, ce CDR-Villages blanc 2018, 60% Viognier et 40% Clairette, au nez de fleurs blanches, tout en rondeur en bouche, avec une note de fraîcheur qui lui est caractéristique et le CDR blanc 2018, 85% Clairette et 15% Viognier, un vin parfumé, fin et riche à la fois, aux notes de fruits et de brioche. Et enfin le CDR rouge 2017, de couleur profonde, aux notes de fruits mûrs (cerise, cassis), un vin de caractère à réserver aux viandes marinées ou grillades.

    Denis Vinson

    RN 94
    26110 Vinsobres
    Tél. : 04 75 27 65 59
    Email : denis.vinson@wanadoo.fr


    Paul DÉTHUNE

    ❤❤❤❤ Après son arrière grand-père Léon, son grand-père Henri et son père Paul, Pierre suit son propre chemin… au cœur d’agréables vignobles enherbés à Ambonnay. Avec Sophie, ils se sont ainsi dotés au fil des années d’outils alliant tradition et technologie au service de la qualité de leurs champagnes. Certification Haute Valeur Environnementale et Viticulture Durable.
    Tout en nuances, leur Champagne Extra brut Grand Cru, est très fin, corsé et très fruité, aux notes caractéristiques de petits fruits mûrs et de pain grillé, avec beaucoup de fraîcheur au palais. Le Champagne brut rosé Grand Cru, 80% Pinot Noir et 20% Chardonnay, a une teinte rose, c’est une cuvée très fine, persistante, alliant puissance et élégance, qui sent la framboise très mûre (30 e). Toujours excellent, le brut Blanc De Noirs Grand Cru, 100% Pinot Noir, de bouche bien équilibrée où l’on retrouve les fruits blancs et le tilleul, c’est un Champagne complexe, de robe soutenue, à prévoir aussi bien sur un carpaccio de poisson qu’avec un gâteau de bananes à la cannelle, par exemple (38€).
    Quant à ce brut Prestige Princesse des Thunes, parts égales de Pinot Noir et de Chardonnay, il est très équilibré, au nez dominé par les fruits mûrs et la noix, persistant en bouche, une réussite (44€).

    Sophie et Pierre Déthune

    2, rue du Moulin
    51150 Ambonnay
    Tél. : 03 26 57 01 88
    Email : info@champagne-dethune.com
    www.champagne-dethune.fr


    Pierre-Marie CHERMETTE

    ❤❤❤❤❤ Pierre-Marie Chermette reprend le domaine familial en 1982. Contrairement au terrain majoritairement argilo-calcaire de la région sud du Beaujolais, le sol du Domaine est granitique. Pierre-Marie Chermette est convaincu que la lutte raisonnée est aujourd’hui le mode de culture le mieux adapté à l’évolution du climat de notre région – en proie aux excès – et à la fragilité du cépage Gamay. Travail mécanique des sols dans toutes les parcelles mécanisables ou enherbement des vignes, maîtrise des rendements par des tailles courtes de la vigne, vendanges manuelles à pleine maturité des raisins, tris successifs de la vendange à la vigne et, lors de l’encuvage, passage systématique sur la table de tri, pas d’utilisation de levures chimiques, afin de préserver les levures naturelles et la spécificité de chaque terroir...
    Savoureux Moulin-à-Vent rouge Les Trois Roches 2016, Gamayvignes de 40 ans, d’une belle couleur aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de mûre, puissant en bouche, très typé. Le Beaujolais rouge Origine Vieilles vignes 2018, est riche en couleur comme en arômes, aux notes de fruits rouges à noyau, intense au nez comme en bouche.
    Le Beaujolais blanc Collonges 2018, est très bien vinifié, de bouche flatteuse, aux notes de tilleul et de petits fruits frais, à découvrir sur des quenelles de brochet ou un chou farci, quand le Beaujolais rosé Les Griottes 2018, Gamayvignes de 25 ans, élevage en cuves Inox, sur le gourmandise, se débouche avec des feuilletés à la saucisse ou un poulet aux écrevisses. Goûtez le Saint Amour rouge Les Champs-Grillés 2018, Gamay, issu de vignes de 60 ans, l’élevage en foudres dure 5 à 8 mois, d’un beau rouge rubis, aux arômes de myrtille et de prune, alliant finesse et charpente.
    Nous vous conseillons aussi le Beaujolais rouge Les Griottes 2016, vignes 25 à 30 ans, qui dégage des notes discrètes de sous-bois et de mûre, avec cette touche de pivoine en finale. Faites-vous aussi plaisir avec le Fleurie rouge Poncié 2017, Gamayvignes de 40 ans, l’élevage dure entre 6 à 8 mois en foudres de chêne anciens, il est très bien structuré, aux tanins fondus, de robe soutenue aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de mûre.

    Pierre-Marie et Martine Chermette

    LeVissoux
    69620 Saint-Vérand
    Tél. : 04 74 71 79 42
    Fax : 04 74 71 84 26
    Email : domaineduvissoux@chermette.fr
    www.chermette.fr


    Château CAILLOU

    ❤❤❤❤ Un vignoble de 16 ha situé dans le Haut-Barsac sur un plateau argilo-calcaire parsemé de galets (90% Sémillon, 10% Sauvignon).
    En 1909, Joseph Ballan acheta aux enchères la propriété qui appartenait à Louis Sarraute. Il eut deux filles, Reine et Renée. Reine prit rapidement en main la propriété, s'occupant avec passion des différents travaux du vignoble. En 1943, Reine épousa Joseph Bravo qui assura et diriga la continuité de la propriété jusqu’a la fin des années 1990. Depuis 1997, Marie-Josée, fille de Reine Ballan et Joseph Bravo, gère la propriété et développe avec passion l'image et la qualité des vins de cette propriété mythique avec son mari, Michel Pierre.
    On se régale avec ce Sauternes 2015, 100% Sémillonfermentation et élevage en barriques et en cuves Inox, vieillissement de 18 à 24 mois, d’une grande finesse, un grand vin gras, de bouche intense, très équilibré, avec ces nuances de rose, de pain brioché et de pêche surmûrie, de grande évolution (38€).
    Le 2014, a une belle longueur, typé et puissant au nez comme en bouche, aux nuances délicates mais intenses, parfait sur aussi bien sur des Saint-Jacques aux poireaux qu’avec un Bleu d'Auvergne (37€).
    Et enfin ce Sauternes Les Tourelles de Caillou 2016, 100% Sémillon issu de jeunes vignesharmonieux, tout en puissance aromatique (petits fruits frais, amande, pain grillé), avec une bouche suave (13€).

    Marie-José Bravo et Michel Pierre

    9, Caillou
    33720 Barsac
    Tél. : 05 56 27 16 38 et 06 03 75 04 27
    Fax : 05 56 27 09 60
    Email : contact@chateaucaillou.com
    www.chateaucaillou.com


    Earl DUFOUR Père et Fils

    ❤❤❤❤❤ Vignerons depuis cinq générations (16,50 ha de vignes), la famille Dufour a fortement développé sa gamme de vins, pour proposer aujourd’hui du Brouilly Pisse Vieille, du Régnié, du Chiroubles, du Morgon Beaujolais Villages, du Beaujolais Villages Primeur et du Beaujolais Villages Blanc. Tous les vins sont issus du cépage Gamay hormis le Beaujolais Blanc et le Bourgogne Blanc qui sont issus du Chardonnay, à l’origine des plus grands vins blancs du monde. Ils élaborent également sur la base du Régnié, une cuvée ‘’Tradition’’ élevée en barrique 12 mois, le fleuron de la gamme.
    Remarquable Régnié cuvée du Clos 2016, cépage Gamay noir à jus blanc, vignes de 55 ans en moyenne, fin de fermentation alcoolique et fermentation malolactique en foudre de chêne, il sent bon la groseille et les sous-bois, de bouche riche et harmonieuse, puissant et complexe, de très bonne garde (9,30€). Superbe Brouilly Pisse-Vieille 2017, cépage Gamayvignes de 50 ans en moyenne, fin de fermentation alcoolique, fermentation malolactique et élevage en foudre de chêne, de couleur soutenue, équilibré, parfumé, au nez de cassis et d’épices, un vin opulent aux tanins soyeux.
    Le Moulin-à-Vent 2017, cépage Gamayvignes de 50 ans en moyenne, fin de fermentation alcoolique, fermentation malolactique et élevage en foudre de chêne, il est typé, de couleur grenat, d’une étonnante concentration aromatique, au fruité persistant (griotte, pivoine), de charpente fine et bien équilibrée, au nez mariant les fruits mûrs et les épices, avec cette texture soyeuse caractéristique.

    Laurence et Florent Dufour

    Ponchon
    69430 Régnié-Durette
    Tél. : 04 74 04 35 46
    Email : florent-dufour@wanadoo.fr


    Domaine COURÈGE-LONGUE

    ❤❤❤❤❤ Vignoble sur des croupes de coteaux dominant la vallée de la Garonne, avec des vignes d’une moyenne d’âge de 30 ans, plantées sur un terroir de graves argilo-sableuses, 2,7 ha de Merlot, 1,7 ha de Cabernet-Sauvignon et de 1,1 ha de Cabernet franc. Les vignes sont conduites en Agriculture Biologique. Le travail du sol aère et assainit la terre, l’enracinement est plus profond, la vigne résiste mieux à la sécheresse et la minéralisation de la roche mère qui apporte la signature du terroir aux raisins, que l’on retrouvera dans les vins.
    Remarquable Buzet rouge Arrougeys 2014, riche en couleur comme en arômes, aux connotations de fruits rouges à noyau et de poivre, intense au nez comme ce Buzet rouge Vitatge Vièlh 2014, velouté en bouche, très parfumé, très réussi, un vin qui poursuit son évolution et développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois.
    Goûtez le Buzet rouge Lou Gran Trùc 2016, très marqué par son Merlot (90%, le reste en Cabernet-Sauvignon), d’une belle robe rubis prononcé, avec des arômes de framboise et de réglisse, dense, et le Buzet rouge Family 2014, tout en arômes, aux tanins ronds, au nez de pruneau et d’humus, tout en bouche.

    David Sazi

    Débat
    47230 Feugarolles
    Tél. : 06 10 80 93 96
    Email : courege.longue@gmail.com
    www.couregelongue.fr


    Domaine des LAURIBERT

    ❤❤❤❤❤ Domaine dans la famille depuis 5 générations. En recherche systématique de rendement peu important favorisant la qualitée et l’utilisation de produits de traitements naturels comme le soufre et la Bouillie Bordelaise.
    Vous allez aimer son excellent CDR-Village Visan rouge Boiselier 2016, 20% Grenache et 80% Syrah, riche et charnu, de couleur intense, charpenté, aux nuances d’humus, de pruneau et de cassis.
    Sympathique CDR rouge Merrandier 2017, 70% Grenache et 30% Syrah, un vin ample, typé, au nez de fruits rouges surmûris (prune, groseille) et de violette, charpenté, riche au nez comme en bouche.
    Goûtez le CDR blanc Fine Fleur 2018, 50% Roussane et 50% Marsanne, c’est un vin vif et rond à la fois, aux notes de pêche avec en finale une pointe d’agrumes, de bouche vive, et le CDR-Village Valréas rouge Carelette 2017, Vieilles Vignes de Grenache 70% et de Syrah 30%, il est puissant et chaleureux, aux tanins mûrs et fermes à la fois, au nez se mêlent les épices et la griotte, avec, en finale, de très jolies nuances de prune et de sous-bois, un vin particulièrement savoureux.

    Laurent Sourdon

    2 249, chemin du Roussillac
    84820 Visan
    Tél. : 04 90 35 26 82
    Email : contact@lauribert.com
    www.lauribert.com
  • LE TOP VIGNERONS DU VAL DE LOIRE

    Pin it!

    Dans la Loire : si les millésimes 2013 et 2012 ne sont pas évidents, en rouges, le 2011 tire son épingle du jeu, même si les quantités ne sont pas au rendez-vous. Les 2016, 2015, 2014, 2010 et 2009 sont superbes, gras, denses, très parfumés. Le millésime 2008 est particulièrement réussi, même si, parfois, les quantités sont très faibles. Le 2007 est très difficile en rouges en Touraine comme en Anjou, et c’est la raison pour laquelle les rosés sont particulièremernt savoureux.

    Les blancs secs 2018 à 2007 sont dans la belle lignée des 2006, et la typicité s’allie à un rapport qualité-prix régulièrement remarquable. Pour les blancs secs, de très grandes bouteilles en Pouilly-Fumé comme à Vouvray, à Sancerre comme à Savennières ou à Saumur, où les vins possèdent un réel potentiel d’évolution, des millésimes comme les 2004 ou 2002 se goûtant très bien actuellement. Les liquoreux sont exceptionnels, notamment en Coteaux-du-Layon, Bonnezeaux ou Vouvray, et les rouges associent charpente et fraîcheur, du plus souple (Touraine, Bourgueil, Sancerre) au plus charnu (Chinon, Saumur-Champigny…), des vins qui s’apprécient jeunes mais savent aussi garder la distance (beaux 2000, 1998 ou 1995). Beaux liquoreux en 2016, 2015, 2011, 2010, 2009, 2007, 2004, 2003 et 2001.

    Les vins de la région possèdent deux atouts considérables : un rapport qualité-prix réellement exceptionnel et une complexité due bien sûr à ces sols différents, les uns plus spécifiques que les autres. Il suffit de goûter un Sancerre Les Belles Dames et un autre Les Romains, un Quincy ou un Pouilly-Fumé Silex pour s’assurer de la typicité des vins. En Anjou-Saumur, peu d’autres vins peuvent copier les meilleurs crus de la région, marqués par ces sols de tuffeau ou de roche calcaire en parfaite osmose avec les cépages Cabernet franc et Chenin, le premier s’épanouissant sûrement le mieux ici. À Quincy comme à Pouilly, à Chinon comme à Monlouis, à Menetou-Salon ou en Saumur-Champigny, la région fourmille de vins qui possèdent une typicité exacerbée.

    Top Vignerons Région Val De Loire

    IMPORTANT : pour mieux comprendre le top Vignerons
    Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER 2020 en cliquant sur le nom

     

    Prix d’Honneur

     
    Bruno et Patricia Denis (Renaudie)
    Famille Godineau
    Famille Landrat-Guyollot
    Alain, Christophe et Florian Le Capitaine
    Jean-Christophe Mandard
    Sheilla et François Plumejeau (Gonorderie)
    Marc et Laurence Vincent (Paleine)

    Prix d’Excellence

     

    Satisfecits

     
     
     
     
     
     
    Sébastien Bobinet
    Fabien Demois
    Famille Michon (Saint-Nicolas)
    Marc Pesnot (Sénéchalière)
    François Pinon
    Christophe Réthoré
    Anne-Cécile Roy
    Christian Thirot-Fournier

     

  • DU PLUS GRAND AU PLUS ABORDABLE, LES SIX SAINT-ESTEPHE INCONTOURNABLES

    Pin it!

    L’appellation de Saint-Estèphe (1 230 ha) est située au centre du Médoc, tout près de l’estuaire de la Gironde, équidistante de Bordeaux et de la pointe de Grave. Son sol est caractérisé par la diversité remarquable de la composition de ses couches, conséquence de son modelé accidenté, et un excellent drainage naturel.

    Partout il est semé de quartz et de cailloux roulés, mêlés à une terre légère et sableuse en surface qui confère aux vins une finesse toute particulière. Quant au sous-sol, il est constitué du fameux calcaire qui affleure à l’ouest de la commune. Des vins très typés, marqués par leur terroir, intenses, du plus grand des grands crus à celui qui sera très abordable.

     

    Château de CÔMESAINT-ESTÈPHE Château de CÔME

    Château de CÔME 

    (SAINT-ESTÈPHE)
    Baron Velge - Directeur : José Bueno
    Lieu-dit Les Pradines
    33180 Saint-Estèphe
    Téléphone :05 56 73 72 25
    Email : come@chateaudecome.com
    Site : www.chateaudecome.com

    “Côme est un Saint-Estèphe qui, pour moi, ressemble un peu à un Saint-Julien, C’est un vin que j’ai fait pour ma femme, qui l’adore d’ailleurs, c’est sans doute, le plus féminin des Saint-EstèpheChâteau de Côme est un vin Bio, et, en plus, je fais une parcelle sans souffre, un vin que j’aime beaucoup.”

    On ne peut qu’aimer ce Saint-Estèphe 2016, riche en arômes, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux nuances de fruits macérés et de cannelle, très équilibré au nez comme en bouche, de garde, naturellement. Le 2015, au nez de fruits mûrs (myrtille, prune), coloré et très parfumé, d’une belle ampleur en bouche, où se dégagent des nuances de fruits rouges et de réglisse, charnu, aux tanins bien soyeux mais bien riches. Le 2014 (15 à 20% de fûts neufs) est de robe grenat, sent le cassis et l’humus, c’est un vin tout en élégance, mêlant structure et finesse, bien charpenté, de bouche parfumée (fraise des bois, épices). Le 2013, très fin, développe un nez tout en charme (fraise des bois, violette, humus), de couleur pourpre intense, aux tanins souples. Savoureux 2012, de couleur intense, rond, aux connotations de cassis et d’humus, un vin bien charnuferme et persistant en bouche, élégant, de très bonne évolution. Le 2011 est à dominante de souplesse, de parfums et de finesse, sent les épices, vraiment très séduisant aujourd’hui. Le 2010, dense, au nez complexe où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, est de robe profonde, de bouche classique, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime riche, de garde.
    Goûtez également la Saint-Estèphe Réserve Baron de Velge 2016, sans soufre ajouté, associant couleur et matière, au nez complexe à dominante de prune et d’humus, aux tanins présents, de bouche ample avec cette saveur d’épices persistante.
     

    Château HAUT-MARBUZETSAINT-ESTÈPHE Château HAUT-MARBUZET

    Château HAUT-MARBUZET 

    (SAINT-ESTÈPHE)
    Henri, Hugues et Bruno Duboscq
    1, rue Saint-Vincent
    33180 Saint-Estèphe
    Téléphone :05 56 59 30 54
    Email : infos@haut-marbuzet.net

    Au sommet, incontestablement, et cela vient récompenser un formidable rapport qualité-prix-plaisir. En effet, ce cru, marqué par la “patte” et la passion d’Henri Duboscq, renvoie à un jardin d’enfants un bon nombre de crus surbarriqués et beaucoup plus chers. Il faut dire qu’Henri, secondé par ses fils Bruno et Hugues, est particulièrement chaleureux et sait de quoi il parle quand on aborde le sujet de l’élevage en barriques ou du terroir. 
    Un vignoble de 66 ha, complanté à 50% de Cabernet-Sauvignon, 40% de Merlot, 5% de Cabernet franc et 5% de Petit Verdot. L’âge moyen des vignes est de 30 ans. Les vendanges sont manuelles avec recherche de surmaturité. Les vins sont élevés en barriques neuves pour chaque millésime, mais avec une maîtrise exceptionnelle pour choisir l’origine du bois et ne pas “abrutir” le vin, avec les essences à grain fin adaptées à son cru. Il faut dire qu’une expérience de quelque cinquante années, cela aide...

    “J’avais présenté le millésime 2016 en disant : “après 55 millésimes que j’ai produis ici, Château Haut-Marbuzet 2016 correspond à la beauté du Monde”… Je n’avais jamais rien vu de si beau, mais, à ce moment-là, je ne savais pas que le 2016 pouvait avoir une sœur siamoise…, nous dit Henri Duboscq.
    En effet ce millésime 2018 est tout à fait exceptionnel, il a tout ! De la structure avec des tanins tellement fondus qu’on les confond avec le fruit, une belle maturité qui lui confère beaucoup d’onctuosité sans excès, un bel équilibre, c’est vraiment un vin de délice.
    Haut-Marbuzet 2017 n’atteint pas les sommets, c’est plus un vin de plaisir, disons que ce n’est pas un monument mais, il a la vertu de la gorgée qui en appelle une autre, un vin gourmand, très agréable, beaucoup de finesse et de distinction, un vin qui permet d’attendre l’épanouissement des plus grands.
    Le secret de ces derniers grands millésimes est le résultat de conditions climatiques particulières : sècheresse, températures élevées, soleil pendant les vendanges… Par le passé, on avait entre 50 et 80% de pluie pendant la récolte ! Dorénavant, on obtient des matières premières d’un état sanitaire remarquable, on se demande presque à quoi servent les tables de tris… C’est grâce au réchauffement de la planète que l’on obtient des millésimes si merveilleux.”

    Formidable verticale sur place, des derniers millésimes à l’extravagant 1970.
    Vous allez donc exciter vos papilles, avec ce Saint-Estèphe 2016, dense et corsé, aux notes fruitées, épicées, avec une belle concentration représentative du millésime, un vin charnu et structuré, de couleur pourpre, riche en arômes, où dominent en bouche les fruits rouges frais et une note poivrée, un vin qui mérite un peu de patience. Le 2015, de couleur grenat intense, bien charnu comme nous les aimons, aux notes de pruneau, est un vin marqué par son équilibre et son harmonie, qui associe puissance et distinction, de garde, naturellement. Le 2014 sent les petits fruits cuits, mêlant puissance, typicité et souplesse, de robe grenat soutenu, très aromatique en bouche, aux tanins très équilibrés, classique et prometteur. Le 2013, bien corsé et savoureux, aux tanins riches, souples, est bien équilibrés, au nez intense (mûre, groseille, épices...), en bouche très parfumée, avec des notes de cerise mûre et de truffe, fondue et intense. 
    Superbe 2012, “chatoyant”, dit Henri Duboscq, d’une puissance en bouche, un grand vin, charmeur, très parfumé (griotte, humus...), mêlant exubérance au palais et finesse tannique avec une très jolie finale grillée, le style parfait de Haut-Marbuzet dans sa jeunesse. Le 2011 est plus “Saint-Estèphe”, avec une belle structure, dense et persistant, bien corsé, qui sent bon la framboise, la prune et l’humus, d’excellente bouche. Très grand 2010, qui dégage un très beau nez intense, des tanins bien présents mais enrobés, un vin très équilibré, dense au palais, où dominent la fraise des bois mûre et le poivre, mêlant structure et charnu, de grande garde. Le 2009 est splendide : de la finesse, de la complexité, de l’amplitude, un très grand vin où s’entremêlent la fraise des bois mûre, la griotte et l’humus, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime déjà très séducteur mais de grande évolution. On poursuit avec ce 2007, classique du millésime, ample, très parfumé, tout en souplesse, aux connotations de fruits, de cannelle et d’humus en bouche, c’est un vin parfait, notamment, avec un rôti de veau en croûte ou des magrets de canard aux champignons. Le 2006 semble se refermer, très typé par ce terroir de Saint-Estèphe, d’une complexité certaine, avec des nuances de myrtille et de grillé, de bouche puissante. Le 2005 se goûte très bien, dense, souple, structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, un vin qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, puissant.
    Le 2004 est exceptionnel, très parfumé, très complexe, aux nuances de fruits noirs macérés, de cuir et d’épices, de bouche charnue mais distinguée. Le 2002 est dans lignée, un beau vin ample, riche au nez comme aux papilles, avec ces notes de mûre et d’humus, aux tanins savoureux, coloré et dense. Somptueux 2001, l’une des plus jolies bouteilles dégustées, à la fois très souple et dense, d’une grande ampleur, développant un nez envoûtant où les fruits cuits côtoient le poivre rose et le musc, d’une longue finale, idéal sur une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde ou un simple tournedos grillé.
    On s’oriente ensuite vers ce qui fait la force d’un grand vin, sa capacité d’évolution, en faisant un “saut” vers ce 1990, d’une grande longueur, au nez comme en bouche, avec ce côté légèrement “rancio” qui lui va parfaitement, aux tanins généreux, avec cette bouche bien charnue, ample et séduisante. Le 1989 est plus “chaud”, dominée par les fruits à noyau et la cannelle, un vin que l’on appréciera sur un foie gras aux figues, par exemple. Le 1987 parvient à maturité, il est à son apogée. Le 1986 est superbe, robe rouge teintée cerise noire, de bouche très équilibrée, au nez où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), opulent, mêlant charpente et distinction, un très grand vin parfait avec un veau en cocotte aux épices ou une pastilla de pigeon. Le 1982 ne fait pas son âge, mêlant densité et harmonie, tout en nuances d’arômes, où dominent la réglisse et les épices, de bouche intense, vraiment remarquable. Le 1978 est très classique, et du millésime et de son terroir, où se décèlent des connotations de de fruits à noyau et de fumé, tout en bouche comme le 1975, surprenant par sa vivacité, sa couleur, son ampleur, comme ce grand 1970, lui aussi, d’une bouche dense, subtilement parfumée (champignons, cuir), avec des tanins raffinés, un vin qui emplit le palais. Voir également le Médoc Château Layauga-Duboscq.





    Château MONTROSESAINT-ESTÈPHE Château MONTROSE

    Château MONTROSE 

    (SAINT-ESTÈPHE)
    Famille Bouygues - Gérant : Hervé Berland
    3, avenue des Vignolles
    33180 Saint-Estèphe
    Téléphone :05 56 59 30 12
    Email : chateau@chateau-montrose.com
    Site : www.chateau-montrose.com

    Depuis 2006 à Montrose, date d’acquisition de la Famille Bouygues, on est soucieux de l’environnement et on applique très rapidement les premières mesures environnementales telles que l’utilisation de matériaux naturels comme l’osier, la confusion sexuelle, une conversion progressive du vignoble à une viticulture biologique. Le but est d’optimiser les sols, faire évoluer les méthodes de travail à la vigne, enrichir et maintenir l’équilibre des sols, pour ce faire, on a introduit la plantation de céréales sur les parcelles au repos, l’éco-pastoralisme, en faisant pâturer des troupeaux de moutons sur les zones vertes et permettre d’améliorer l’amendement des terres. Compostage des déchets verts issus de la vigne, du chai, des haies, valorisation des boues, formation d’humus, recyclage des eaux usées. A Montrose, a été aussi mis en place, un plan de sélection massale/clonage. Des pieds sélectionnés sont gardés dans un conservatoire privé et constitueront un héritage précieux pour le renouvellement du vignoble dans les années à venir afin de perpétuer l’ADN et la diversité de Montrose.

    Ce Saint-Estèphe 2016, de couleur intense, de bouche étoffée, aux notes de mûre, d’humus et de cuir, il est tout en nuances d'arômes, tout en couleurferme, de bouche puissante, et particulièrement prometteur. Le 2015, aux arômes de fruits rouges cuits, de truffe, d’épices et de sous-bois, est un vin ample, d’un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup de matière, très racé. Le 2014 est remarquable, développe un nez puissant où s’entremêlent le poivre et les fruits noirs, une matière dense, intense, savoureuse, un grand vin. Le 2013, aux tanins serrés mais soyeux, est un vin classique, ample, solide, grâce à des conditions sélectives extrêmes et... son terroir, qui fait la différence dans ces millésimes difficiles. Le 2012, souple mais intense, riche en couleur, au nez de cassis et de poivre, est ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, tout en finesse mais corsé, intense, harmonieux aux papilles, c’est un vin d’excellente évolution et long en bouche. 
    On poursuit avec le Second Vin, La Dame de Montrose 2015, de belle robe soutenue, de bonne base tannique, aux connotations de fruits frais et de sous-bois, très bien équilibré, riche, aux notes de fruits mûrs, aux tanins ronds mais présents.

    Château PLANTIER ROSESAINT-ESTÈPHE Château PLANTIER ROSE

    Château PLANTIER ROSE 

    (SAINT-ESTÈPHE)
    Michel Conte
    Leyssac - 51, route du Médoc
    33180 Saint-Estèphe
    Téléphone :05 56 59 36 16
    Email : chateauplantierrose@hotmail.com
    Site : www.chateauplantierrose.com

    Vignoble de 9,5 ha, sur un terroir de graves et de sables, avec une moyenne d’âge des vignes de 30 à 35 ans. L’encépagement est majoritaire de Cabernet-Sauvignon, puis de Merlot et d’un peu de Petit Verdot.
    Son Saint-Estèphe Cru Bourgeois 2016, au nez de violette et de sous-bois, est tout en couleur, avec en bouche ces notes de prune et de cassis surmûris, des tanins puissants mais bien fondus, quand le 2015, mêle charpente et finesse, une bouche puissante, c’est un vin gras et corsé, très harmonieux, tout en complexité aromatique (groseille, cassis, fumé...). Le 2014 est un vin de bouche puissante, avec des arômes de framboise mûre, très fin mais charpenté, bien charnu, très parfumé en bouche, d’un bel équilibre pour ce millésime classique. Beau 2012, fort bien élevé en fûts de chêne durant 18 mois, alliant puissance et distinction, grascharnu, un vin typé, où dominent les fruits mûrs et les épices, intense au nez comme en bouche avec des nuances de truffe en finale. Le 2011 est délicieux, tout en arômescorsé et gras, au nez complexe, corsé et charpenté, avec des senteurs de framboise et de mûre, de très bonne garde. Le 2010, de belle couleur, aux tanins amples et bien équilibrés, charnu comme il se doit, charpenté, avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois) et persistants, poursuit son évolution. 
     

    Château ST ESTEPHESAINT-ESTÈPHE Château ST ESTEPHE

    Château ST ESTEPHE 

    (SAINT-ESTÈPHE)
    Arnaud SA
    Leyssac
    33180 Saint-Estèphe
    Téléphone :05 56 59 32 26
    Email : vignobles.arnaud@orange.fr
    Site : www.chateaustestephe.com

    Créé par un ancêtre de la famille Arnaud, ce domaine vit le jour vers 1870. Petite propriété familiale qui voit son développement depuis plusieurs générations par la famille Arnaud.
    Le vignoble est regroupé autour des villages de Leyssac, la Marquette, Laujac, sur terroir de graves argileuses dominantes, graves fines, sableuses et argilo-calcaires formant une bonne complémentarité.
    Encépagement : 55% Cabernet Sauvignon, 35% Merlot, 5 % Cabernet franc, 5% Petit Verdot. Vendange manuelle, ramassage en caissettes, vinification traditionnelle, égrappage total, tri séléctif sur table vibrante, contrôle des températuresremontages fréquents macération longue. Vieillissement en fûts de chêne pendant 12 mois, jusqu’à 25% de barriques neuves.
    Coup de cœur pour ce Saint-Estèphe Château St-Estèphe 2016, gras, parfumé, classique de ce grand millésimecorsé, au nez de cassis et de cuir, avec des tanins riches et veloutés à la fois, tout en charpente, d’excellente garde. Beau 2015, de belle couleur grenat, intense, corsé, velouté, très parfumé, avec des notes subtiles de sous-bois, de framboise et de truffe, aux tanins fermes mais souples, tout en bouche. Beau 2014, où s’entremêlent des notes de cassis et de cannelleharmonieux, riche et parfumé, très équilibré et de belle matière, à savourer sur un coq au vin ou un filet d'agneau aux échalotes confites. Le 2013, souple et charnu à la fois, est un vin aux notes de pruneau et de truffe, de couleur soutenue, aux nuances de fruits cuits en bouche, et commence à très bien se goûter.

    Château TRONQUOY-LALANDESAINT-ESTÈPHE Château TRONQUOY-LALANDE

    Château TRONQUOY-LALANDE 

    (SAINT-ESTÈPHE)
    Famille Bouygues - Gérant : Hervé Berland - Directeur Technique : Yves Delsol

    33180 Saint-Estèphe
    Téléphone :05 56 59 61 05
    Email : chateau@tronquoy-lalande.com
    Site : www.tronquoy-lalande.com

    Appartient à la famille Bouygues. “Tronquoy-Lalande est l’une des plus anciennes propriétés à Saint-Estèphe, un vignoble implanté avant 1815, c’est la deuxième propriété créée sur l’appellation après Calon Ségur. Le nom de Tronquoy a pour origine le nom de l’ancien propriétaire, malgré sa prononciation difficile en anglais, nous avons décidé de le conserver. Le terroir est composé de graves, un peu plus grasses qu’à Montrose. Les vignes entourent le château. Il y a 30 ha de vignes dont 27 ha en production.

    Ce Saint-Estèphe 2016 est un grand vin de couleur profonde, aux tanins fondus mais bien présents, avec des senteurs de fruits macérés et de musc, soyeux et dense en bouche, élégant et harmonieux, de belle charpente, de garde. 
    Le 2015, 55% Merlot, 37% Cabernet-Sauvignon, 6% Petit Verdot, 2% Cabernet franc, charmeur et racé, est très séduisant, mêle concentration aromatique et souplesse, un vin aux senteurs de griotte mûre, coloré, de bouche soyeuse et persistante avec ces nuances de fumé caractéristiques, toujours très fin.
    Le 2014, 56% Merlot, 37% Cabernet-Sauvignon, 6% Petit Verdot et 1% Cabernet franc est un vin très élégant, toujours fin et fruité, très parfumé, dont l’élevage de 25% de bois neuf bien intégré donne cette longue persistance en bouche.
    Le 2013, 52% Merlot, 38% Cabernet-Sauvignon, 8% Petit Verdot, 2% Cabernet franc, aux notes de cerise bien mûre et de sous-bois, de belle robe intense, très équilibré au nez comme en bouche, c’est un vin élégant, qui allie charpente et rondeur.
    Le 2012 est très parfumé (épices, réglisse...), corsé, concentré, aux tanins fermes et ronds à la fois, très persistant en bouche.
    Le 2011, d’un rouge profond, est un vin volumineux en bouche, élégant et complexe, très charnu, au nez persistant où dominent des notes de myrtille et d’épices, c’est un grand vin très équilibré, de bouche dense où l’on retrouve les fruits cuits (cassis, groseille, mûre) et l’humus, avec cette finale subtilement poivrée qui fait tout son charme. “En 2011, nous précise Yves Delsol, nous n’avons pas eu de grêle, fait des rendements très corrects, cela est dû aux terroirs de Tronquoy Lalande où nous avons un pourcentage d’argile assez élevé, ainsi la vigne ne souffre pas de stress hydrique. Les Cabernets étaient très jolis, l’assemblage du 2011 est composé de 47% de Cabernet, 42% de Merlot et 11% de Petit Verdot.”
    Grand 2010, très typé, d’un beau rouge foncé, dense, on est séduit par de jolis arômes de fruits noirs (mûre, cassis), des notes poivrées dues à la proportion de Petit Verdot dans l’assemblage. Très belle structure et volume en bouche enveloppés par des tanins soyeux avec une finale très persistante.

       
     
    Pour voir d'autres adresses, choisissez la première lettre du nom
    A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Tout voir
  • PARUTION GUIDE DES VINS 2020 : LE NOUVEAU CLASSEMENT DES BOURGOGNES BLANCS

    Pin it!

    La Bourgogne est “la” région où le terroir est omniprésent. Qui ne s’est jamais promené sur la route des crus, comprenant la force des sols de mi-pente, notamment, ne peut pas comprendre ce qu’est un terroir digne de ce nom. Aucun autre vin blanc ne peut rivaliser avec ces Crus (Grands Crus ou Premiers) de Puligny-Montrachet, Meursault, ou Chablis, qui dévoilent une minéralité envoûtante et tiennent 15, 20, 30 ans sans décevoir ! 

    acheter-gdv-2019_r1_c2.jpg

     

    CLASSEMENT BOURGOGNE BLANCS
     
    e_bourgogne_blancs.jpg
    LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE


    Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
     
    Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER 2020 en cliquant sur le nom

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CHABLIS
    SAINT-BRIS
    AUTRES

    GUY ROBIN
    TREMBLAY
    CHARDONNAY
    Alain GEOFFROY
    HEIMBOURGER
    MOSNIER
    NAULIN
    CORTON
    PERNAND-VERGELESSES


    DENIS Père et Fils (PV)
    DUBREUIL-FONTAINE (PV)
    Jean-Jacques GIRARD (PV)
    PULIGNY-MONTRACHET
    BADER-MIMEUR
    Pierre BOURÉE 
    CARILLON (BBM)
    Jean CHARTRON (BM)
    COUDRAY-BIZOT
    Albert JOLY
    Marc JOMAIN (PM)
    SEGUIN-MANUEL
    MEURSAULT
    MARSANNAY
    AUXEY-DURESSES
    SAINT-AUBIN
    AMPEAU (M)
    ANTONIN GUYON (M)
    Guy BOCARD (M)
    B. DELAGRANGE (M)
    DOREAU (M)
    FOUGERAY DE BEAUCLAIR
    VIRELY-ROUGEOT (M)
    (Albert GRIVAULT (M))
    COTE CHALONNAISE
    RULLY
    CREMANTS


    Michel PRUNIER (Crémant)
    VILLAINE (Rully)
    POUILLY FUISSE
    SAINT-VERAN
    MACON
    BOURGOGNE
    AUVIGUE
    DENUZILLER
    Roger LUQUET
    JP PAQUET
    SANGOUARD-GUYOT
    CHALET POUILLY
    MATHIAS



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CHABLIS
    SAINT-BRIS
    AUTRES

    BEAUFUMÉ*
    Pascal HENRY*
    LETESSIER-TIXIER*
    PATTES-LOUP*
    PISSE-LOUP
    VENTOURA*
    Guillaume VRIGNAUD*
    CAMU
    (DAMPT)
    MARRONNIERS*
    CORTON
    PERNAND-VERGELESSES


    PULIGNY-MONTRACHET
    (CHANGARNIER (M))
    MEURSAULT
    MARSANNAY
    AUXEY-DURESSES
    SAINT-AUBIN
    LOICHET (Côte de Nuits)*
    Agnès PAQUET
    MEIX (SA)
    COTE CHALONNAISE
    RULLY
    CREMANTS 


    POLETTE
    POUILLY FUISSE
    SAINT-VERAN
    MACON
    BOURGOGNE
    (BRUYÈRE*)
    VERPAILLE*
    (Château de VINZELLES)
    COLLOVRAY et TERRIER

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CHABLIS
    SAINT-BRIS
    AUTRES

    (MOTTE)
    CORTON
    PERNAND-VERGELESSES


    PULIGNY-MONTRACHET
    MEURSAULT
    MARSANNAY
    AUXEY-DURESSES
    SAINT-AUBIN
    (GERMAIN et Fils (SR))
    COTE CHALONNAISE
    RULLY
    CREMANTS 


    DANGIN
    LAROCHETTE (Crémant)
    POUILLY FUISSE
    SAINT-VERAN
    MACON
    BOURGOGNE
    Choississez une région pour voir un autre classement : 
    ALSACE LANGUEDOC-ROUSILLON
    BEAUJOLAIS PROVENCE-CORSE

    BORDEAUX

    BOURGOGNE

    VAL DE LOIRE

    CHAMPAGNE VALLEE DU RHONE
    SUD-OUEST-PERIGORD  
  • PARUTION GUIDE DES VINS 2020 / RHÔNE : Les coups de cœur de l’année

    Pin it!

     

    Dans la Vallée du Rhône, de Châteauneuf-du-Pape à Vacqueyras, de Beaumes-de-Venise à Vinsobres, de Côte-Rôtie à Cairanne... c’est la grande régularité qualitative qui prime, avec des vins racés, chaleureux, dont le rapport qualité-prix-plaisir est exceptionnel. En blancs, les vins sont de plus en plus séduisants, quant les rouges déploient une authenticité forte, et c’est tout ce que l’on aime. Gare à certains prix dans les appellations du nord et à Châteauneuf, non cautionnables (et pas dans le Guide).

    Pour les millésimes: de 2015 à 2009, on est sûr de se faire plaisir, le 2008 est décevant, le 2007 remarquable, peut-être supérieur au 2006. Le 2013 se goûte très bien. Les 2005 et 2003 sont très (trop) mûrs, le 2004, très classique. Il faut prendre le temps de conserver ces vins, car on débouche de grandes bouteilles actuellement dans des millésimes comme 2002, 1998, 1995 ou 1990.

    acheter-gdv-2019_r1_c2.jpgDe Vienne en Avignon, les rouges, charnus, charpentés, séveux, racés, avec des notes de prune, de réglisse et des parfums de sous-bois, sont des vins denses et chaleureux comme nous les aimons. On déguste des blancs rares et savoureux (Condrieu, Ermitage, Saint-Joseph et Châteauneuf-du-Pape), issus de raisins qui se plaisent à merveille dans ces sols pauvres, exceptionnels pour la vigne qui doit chercher sa nourriture en profondeur.

    Les meilleurs vins, dans de nombeuses appellations (Cairanne, Visan, Vacqueyras, Vinsobres, CDR-Villages...), bénéficiant d’un remarquable rapport qualité-prix-typicité, viennent conforter le terroir et la main de l’homme, qui font la différence. Les Voici !

     

    Top Vignerons Région Vallée Du Rhône

    IMPORTANT : pour mieux comprendre le top Vignerons
    Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER 2020 en cliquant sur le nom

     

    Prix d’Honneur

    Françoise Simon (Moulin Pourpré)

     

    Prix d’Excellence

    Famille Brun (Juliette Avril)
    Claudie et Bertrand Cortellini (Rouge Garance)
    Famille Faure
    Emmanuel Poulet
    Denis Valayer (Clos Volabis)

     

    Satisfecits

    Famille Boisson (Père Caboche)
    Christiane et Serge Chastan (Lou Frejau)
    Benoît Chazallon (La Selve)
    Winsley de Maria (Tête Noire)
    Hubert et Roseline Emery (Rousset)
    Jean-René de Fleurieu (Montfrin)
    Emmanuelle et Marc Kreydenweiss (Perrières)
    Luc et Trees Lybaert (Lous Grezes)
    David Reynaud (Les Bruyères)

     

  • PARUTION GUIDE DUSSERT-GERBER VINS 2020 : LE CLASSEMENT DES MEILLEURS LANGUEDOC

    Pin it!

    acheter-gdv-2019_r1_c2.jpgEn Languedoc, toutes nos dégustations sur place de l’année ont été formidables, mais pas partout. De Faugères en Minervois, des Corbières à Saint-Chinian, en passant par les Languedoc ou les Vins de Pays (IGP)... on soutient encore et toujours ces producteurs passionnés qui élèvent des vins racés, historiquement marqués par des cépages spécifiques... le tout donnant de vrais beaux vins typés, qui parviennent à un haut niveau qualitatif, en blancs comme en rouges. Les “micro-cuvées”, que l’on pourrait faire soi-même dans son jardin, ne représentent rien d’un vignoble réel et leurs prix sont inadmissibles.

    Pour les millésimes : aux côtés des grands 2016 et 2015, les 2013 sont superbes et l’on va ainsi jusqu’en 2006. Les hommes et les femmes s’attachent à élever des vins typés par ces terroirs de garrigues, maîtrisant les rendements, respectant leur spécificité. Les terroirs ont le potentiel pour que l’on y élève tout naturellement de grands vins racés, sans vouloir copier telle ou telle appellation plus connue avec des cépages inappropriés.

    Il y a toujours des “vins de mascarade”, où l’on parle de “vins à haute expression” (expression de la méthode de vinification et du bois neuf surtout…), qui “sentent le goudron ou le café”, la réglisse (on n’est pas loin de l’écœurement)… Idem pour les cuvées de vins blancs totalement fabriquées dans les chais où l’on est fier de vous faire sentir “la mangue et autres fruits exotiques”. Il s’agit donc de ne pas confondre l’ensemble d’une progression qualitative certaine et le développement de ces vins “fabriqués” et “putassiers”.

    CLASSEMENT LANGUEDOC ET ROUSSILLON
     
    e_languedoc_roussillon.jpg
    LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE


    Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    CAMBRIEL ((Bl) (r)
    VIGN. CAMPLONG (Bl)
    CASCADES (Bl) (r)
    ÉTANG DES COLOMBES (Bl) (r)
    GRAND CAUMONT (Bl) (r)
    GRAND MOULIN (Bl) (r)
    MARTINOLLE-GASPARETS (Bl)
    GRAND-ARC
    LALIS
    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    AGEL
    BERTRAND-BERGÉ (bl)
    CAVAILLES
    HERBE SAINTE
    PÉPUSQUE (r)
    VIEILLE (Pic-Saint-Loup) (bl)
    PECH-D'ANDRÉ (bl)
    LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    CLOTTE FONTANE
    CROIX CHAPTAL (r)
    FAMILONGUE (Bl) (r)
    GUIZARD (r)
    MIRE-L'ÉTANG (La Clape) (Bl) (r)
    MAS DU NOVI (r)
    PEYREGRANDES (F) (bl) (r)
    CAVE ROQUEBRUN (Bl) (r)
    SAINT-MARTIN-CHAMPS (Bl) (r)
    ESTABEL CABRIÈRES (Bl)
    NAVARRE
    TOUR DE BAULX (Bl)
    Clos BELLEVUE
    L'ESCATTES
    GRANDES COSTES
    LACROIX-VANEL
    REYNARDIÈRE (F)
    SAUVAIRE
    VILA VOLTAIRE
    COTES-DU-ROUSSILLON
    IGP
    DIVERS
    DAUMAS-GASSAC (Igp) (bl)
    CASA BLANCA (Collioure) (bl)
    MAS ROUS (C. Roussillon) (bl) (r)
    RICARDELLE DE LAUTREC (Igp)
    Clos de l'HERME
    PLAINE-HAUTE (Muscat)
    RIVES-BLANQUES (Limoux)
    SERRES (Malepère)
    VAQUER (C. Roussillon)



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    BOUYSSE
    SAINT-MICHEL LES CLAUSES*
    MONTREDON
    AURIS (Bl)
    (LONGUEROCHE)
    MATTES-SABRAN
    SAINTE-MARIE DES CROZES
    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    BALANSA*
    CAZABAN*
    (CLARMON*)
    LOUP BLANC*
    CAPRICES*
    CENTEILLES
    ERMITAGE PIC SAINT-LOUP
    GRAND GUILHEM
    OUPIA
    LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    ARGENTEILLE*
    MARIS (La Livinière)*
    ONÉSIME*
    VILLA DONDONA*
    ARGENTIES
    CHAMPART
    MALAVIEILLE
    (MOURIÈS*)
    COTES-DU-ROUSSILLON
    IGP
    DIVERS
    AUBAÏ MEMA*
    UN COIN SUR TERRE*
    GAÏA*
    (VIAL-MAGNÈRES (Banyuls)*)
    (CRESSANCE)
    MOULINES (IGP)*
    TERRES DE MALLYCE

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    (FONTFROIDE)
    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    ZUMBAUM TOMASI
    LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    (MAS de CYNANQUE)
    (FONTAINE-MARCOUSSE)
    METEORE (F)*
    COTES-DU-ROUSSILLON
    IGP
    DIVERS
    HÉLIANTHÈMES
    MASPIQUET*
    MOULIN DE LÈNE (IGP)
    Choississez une région pour voir un autre classement : 
    ALSACE LANGUEDOC-ROUSILLON
    BEAUJOLAIS PROVENCE-CORSE

    BORDEAUX

    BOURGOGNE

    VAL DE LOIRE

    CHAMPAGNE VALLEE DU RHONE
    SUD-OUEST-PERIGORD  
  • LES SEPT CHABLIS VRAIMENT INCONTOURNABLES

    Pin it!

    La région de chablis

    Ce territoire (4 850 ha) résulte d’une délimitation de l’Institut national des appellations d’origine (Inao). Mais en fait, il résulte d’une longue sélection des terrains aptes à produire les meilleurs vins, faite par les moines au xiie siècle et poursuivie par les générations des vignerons qui ont suivi. On peut observer que ce territoire est situé sur un ensemble de terrains formés à une époque bien précise dans l’histoire de la formation de la terre, il y a plusieurs millions d’années. Les géologues lui ont donné le nom de Kimméridgien, par référence aux terrains de la baie de Kimmeridge en Angleterre.

    - Les Grands Crus de Chablis sont au nombre de sept et s’étendent sur une centaine d’hectares : les Clos (26 ha 04,75), Vaudésir (14 ha 71,36), Valmur (13 ha 19,59), Blanchot (12 ha 71,53), Preuses (11 ha 44,26), Grenouilles (9 ha 37,75), et Bougros (12 ha 66,77). Les territoires de ces Grands Crus sont presque entièrement plantés en vigne, et situés les uns à côté des autres, sur la rive droite de la rivière Le Serein ; leurs coteaux dominent la ville.

    - Les Chablis Premiers Crus et certains de ces Premiers Crus sont beaucoup plus connus que d’autres. Les principaux Chablis Premiers Crus sont : Mont de Milieu, Montée de Tonnerre, Chapelot, Pied d’Aloue, Côte de Bréchain, Fourchaume, Vaupulent, Côte de Fontenay, l’Homme mort, Vaulorent, Vaillons, Châtains, Séchet, Beugnons, Les Lys, Les Épinottes, Montmains, Forêt, Butteaux, Côte de Léchet, Beauroy, Troesne, Côte de Savant, Vau Ligneau, Vau de Vey, Chaume de Talvat, Côte de Jouan, les Beauregards, Côte de Cuissy... L’homogénéité qualitative est exceptionnelle et confirme que les vignerons savent maîtriser les vinifications, tout en conservant ce qui nous tient à cœur : la typicité de leur terroir, de leurs parcelles.

    Domaine Guy ROBINCHABLIS Domaine Guy ROBIN

    Domaine Guy ROBIN 

    (CHABLIS)
    Marie-Ange Robin
    13, rue Berthelot
    89800 Chablis
    Téléphone :03 86 42 12 63 
    Email : contact@domaineguyrobin.com 
    Site : www.domaineguyrobin.com 

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un beau domaine de 15 ha entourant le village de Chablis
    “Pour le millésime 2017, nous explique Marie-Ange Robin, la vigne a débourré très tôt entre fin mars et début avril. Un épisode de gel a eu lieu du 20 au 27 avril. Après une matinée entre -3 et -6°, les dégâts s’amplifiaient un peu plus chaque jour. 
    Les secteurs épargnés en 2016 comme Lignorelles, Beines, Villy, la Chapelle sont parmi les plus gelés. Courgis, Préhy sont un peu moins touchés qu’en 2016. Maligny, ravagé en 2016, l’est à nouveau. Le secteur Est de Chablis complètement ravagé en 2016, est le moins touché par le gel. Le secteur de Chablis, que ce soit les Premiers Crus ou Grands Crus, a bien gelé. Heureusement, du 15 mai au 15 juin, c’est le soleil et la chaleur. La floraison début juin est particulièrement précoce. L’été est moins chaud et entrecoupé de pluies orageuses. La maturation a été retardée. Le début du mois de septembre est ensoleillé avec une certaine fraicheur dû au vent du Nord : conditions idéales à une maturation lente. 
    Profil du millésime : des conditions de récolte idéales avec des températures fraîches. millésime mûr mais frais et hyper fruité. Les acidités sont un peu plus élevées qu’en 2016. Ce qui distingue le 2017 est la pureté et la fraîcheur. Tout y est, le fruité distingué, la touche iodée, c’est certainement un millésime qui ravira les amateurs de Chablis.” 
    Grandissime Chablis Grand Cru Vieilles Vignes Valmur 2016, un vin minéral avec des notes d’amande, de fruits blancs et de sous-bois, suave en bouche, où l’on retrouve des connotations de pêche, de pomme, de miel et de genêt, très charmeur, de belle évolution. On le voit bien avec le 2012, médaille d’OrBurgondia, où tout est présent : race, finesse, puissance aromatique, persistance en bouche. “Notes marneuses presque pétrolées mélangées à des notes cacaotées. Sensations végétales un peu fleur de sureau. La bouche est sur le même registre entre la sève et l’empreinte maritime saline. Vin d’amateur hyper terroir, sauvage avec une finale pierre à fusil, très long. En devenir, mais il faudra attendre quelques années pour ne pas passer à côté.” 
    Dans la lignée, ce sublime Chablis Grand Cru Vaudésir 2016, très aromatique, épicé, à la fois très fin et très structuré, d’une belle finale dominée par des nuances de grillé et de rose, déjà très séducteur par sa structure et sa persistance d’arômes au palais, de garde. Le 2012, marqué par ses vieilles Vignesnerveux comme il le faut, aux nuances d’agrumes et de grillé, de bouche ample, complexe, suave, avec des notes de pêche fraîche et de pamplemousse. Le 2011, très équilibré, parfumé, au nez dominé par les fruits jaunes frais et le pain brioché, tout en bouche, vif et fin, un vin classique et distingué, d’une belle harmonie, long, aux nuances délicates au palais (rose, grillé, tilleul), parfair sur des huîtres en coquilles, beurre au caviar ou un feuilleté de blanc de turbot, par exemple.
    Formidable 2010, de jolie robe dorée, avec cette nervosité qui s'allie à une souplesse certaine, de belle bouche aux notes de lis, d’abricot frais et de grillé, tout en persistance, avec cette suavité qui lui est propre. Le Chablis Grand Cru Blanchot Vieilles Vignes 2015, a des arômes discrètement minéraux, un vin fraiset très équilibré, de bouche citronnée, subtil, de robe brillante, au nez de fleurs et de fougère, tout en complexité d’arômes au palais.
    Le Chablis Grand Cru Bougros 2016 est le plus salivant de la gamme des Grands Crus, notes de pierre à fusil, notes marines, un vin tendu qui a beaucoup de personnalité et qui demande encore un peu à s’ouvrir, un Grand Chablis. Le Chablis Premier Cru Montmains 2016, issu d’un terroir versant sud et sud-est rive gauche du Serein, sol de colluvions argilo-calcaire très caillouteux sur sous-sol kimméridgien. Vignes de 30 à 45 ans d’âge. Vendanges manuelles. Décantationnaturelle des Vins sans ajouts d’enzymes pectolytiques, la fermentation alcoolique se fait uniquement avec des levures indigènes... Le vin dégage des connotations complexes où dominent les fleurs et la pêche, il est très harmonieux, tout en subtilité, ample, persistant, aux arômes intenses de fleurs, de musc et de citron. Le 2015 est un grand vin où la finesse prédomine, gras et complexe au nez comme en bouche, marqué par des nuances de pain grillé, de fruitsblancs mûrs et de noisette. Le Chablis Premier Cru Montée de Tonnerre Vieilles Vignes 2016, au nez délicat d’agrumes et de grillé, puissant et très rond en bouche, racé et distingué, où dominent les fleurs (aubépine, genêt) au palais. Superbe Chablis Premier Cru Vaillons Vieilles Vignes 2016, parfumé et persistant, bien sec et complexe en bouche, fleurant le musc et la pêche, tout en bouche, d’une belle persistance d’arômes, avec des nuances caractéristiques de lis et de fenouil. Le 2015 est intense au nez comme en bouche, avec des notes de grillé et de rose, nerveux et savoureux à la fois, parfait avec un ragoût de homard aux petits légumes ou des langoustes rôties aux herbes. Le Chablis Vieilles Vignes 2016, est ample, gras et vif à la fois, de bouche florale et subtile, aux nuances de poire et d’amande grillée au palais. Le Petit Chablis Vieilles Vignes 2016 est viffrais, classique et bien équilibré, de bouche florale. Il y a également son Chablis Vieilles Vignes cuvée Marie-Ange Robin 2016, au nez dominé par les notes épicées, fruitées avec une empreinte maritime très iodée. Bouche bien équilibrée, notes d’orange amère en fin de bouche, belle persistance. Quant au Chablis 2016, il est de bouche franche, d'une élégante nervosité, un agréable nez floral (aubépine, fleur d’oranger) bonne bouche salivante.

    Gérard TREMBLAYCHABLIS Gérard TREMBLAY

    Gérard TREMBLAY 

    (CHABLIS)
    Gérard, Hélène, Vincent et Eléonore Tremblay
    12, rue de Poinchy
    89800 Chablis
    Téléphone :03 86 42 40 98 
    Email : contact@chablis-tremblay.com 
    Site : www.vinsdusiecle.com/gerardtremblay 
    Site : www.chablis-tremblay.com 

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Ici, on s’attache, en famille, à laisser s’exprimer au mieux chaque parcelle, et aucun cru ne ressemble à un autre. Gérard Tremblay, en-dehors d’être devenu une référence incontournable de la région, peut être satisfait d’avoir su transmettre, avec son épouse, Hélène, à leurs enfants, Vincent et Éléonore, la même fibre pour élever de grands Vins typés.
    Pour Vincent Tremblay, “la vendange 2018, c ‘est le top ! On ne peut pas avoir mieux, volume et qualité. Pas d’oïdium dans le vignoble. Pour les raisins 2018, les peaux étaient très fines malgré la sécheresse importante, les rendements sont élevés et nous avons très belle qualité des jus, en moyenne 12,5 à 13°. Nous sommes des vignerons heureux !
    Éléonore a eu un petit garçon, 2018 est son année de naissance, c’est un très bon millésime tout comme mon fils qui est né en 2009, un très bon millésimeaussi. Avec cette naissance, c’est donc le 4e petit fils pour mes parents, et que des garçons !
    Notre Chablis Premier Cru Côtes de Léchet 2017 est très typé Chablis, belle minéralité. Léchet est un des Premiers Crus qui s’ouvre le plus rapidement dans sa jeunesse, c’est un vin très agréable, très gourmand. Premier Cru Montmains 2017 est encore un peu fermé, très belle matière. 2017 est un millésimeconcentré, on retrouve dans les Vins beaucoup de minéralité et c’est très agréable. Chablis Premier Cru Fourchaume Vieilles Vignes 2017, se caractérise par sa très grande finesse, c’est un vin très délicat aux notes de fleurs blanches. Chablis Premier Cru Beauroy 2017 présente des arômes de minéralité, cette vigne est relativement jeune, nous avons opté pour des porte-greffes très qualitatifs, le vin est très fruité et minéral.
    Chablis Premier Cru Fourchaume 2017 est similaire au Fourchaume Vieilles Vignes qui, lui, est plus puissant, on retrouve les mêmes caractéristiques liées au terroir, celui-ci est plus accessible rapidement.
    Chablis Grand Cru Vaudésir 2016, est un vin très solaire donc très concentré, le Vaudésir 2017 sera plus minéral.
    Chablis Vieilles Vignes 2018, superbe concentration, vin très rond, très gourmand même dans sa jeunesse, ce sont vraiment des Vins plaisir, c’est ce qui les caractérise pour ce millésime, je l’ai présenté à Londres et n’est entendu que le mot “Enjoy”. 2018 offre des arômes de fruits mûrs, surtout les agrumes, aciditéassez présente mais qualitative.”
    La famille Tremblay est passionnée, conviviale, chaleureuseuse et les Vins sont à leur image, comme ce remarquable Chablis Premier Cru Côte de Léchet 2017, associe structure et distinction, avec ces senteurs de fumé bien spécifiques au palais, où s'entremêlent des notes persistantes de fruits blancs et de chèvrefeuille, tout en finale. Le 2016, aux senteurs de fumé et d’aubépine, très classique, gras mais vif, un grand vin de jolie teinte, intense, très charmeur au nez comme en bouche, qui poursuit une forte belle évolution. Le 2015, aux nuances de miel, au nez de petits fruits (pêche), bien ferme et suave en bouche, à la texture fine et soyeuse, un vin tout en distinction, qui associe richesse aromatique et suavité, et sent bon la noisette et les épices en finale. Superbe Premier Cru Montmains 2017, il est distingué, d’un grand classicisme, très aromatique avec des notes de fruits mûrs et de fleurs blanches, tout en amplitude au palais. Le 2016, mêle nervosité et gras, un vin au nez délicat, fin et persistant, où l’on retrouve des notes de fleurs fraîches, de coing et de noisette, d’une finale chaleureuse qui convient, par exemple, avec des ris de veau rôti en croûte sauce Périgueux ou un consommé de homard. 
    Beau Chablis Premier Cru Fourchaume 2018, racé, au nez fleurisuave mais délicat, d’une très belle persistance aromatique en bouche où s’épanouissent des connotations de miel et de lis, tout en finale. Le 2017, aux senteurs de lis et de fumé, gras, est un vin subtil, parfumé, charmeur au nez comme en bouche, d’une belle harmonie, toujours très typé. Le 2016, sent la pomme mûre, le musc et la noix fraîche, puissant et savoureux, de belle structure, il s’apprécie avec des tagliatelles aux truffes et foie gras ou une fricassée d'escargots aux aromates.
    Le Chablis Premier Cru Beauroy 2017, est très typé, bien parfumé et persistant, sec et complexe en bouche, fleurant le musc, le citron et l’aubépine, tout en bouche. Le 2016, a des notes de noisette et de miel, puissant, tout en délicatesse, très ample au palais, un grand vin racé, vraiment remarquable par sa structure et sa longueur en finale. Nous apprécions aussi le Chablis Grand Cru Vaudésir 2017, aux nuances de petits fruits frais et de grillé, d’une belle vivacité, de bouche puissante, dense, tout en nuances, un vin alliant finesse et structure, très minéral. Le 2016, aux arômes de noisette grillée, de robe jauneaux reflets d’or, est intense et raffiné, tout en charme, de bonne bouche équilibrée, aux notes de pêche et de pain grillé, très bien élevé. Il y a encore le Chablis Vieilles Vignes 2018, de belle couleur jaune pâle, avec un nez frais de fleurs blanches et d’agrumes, très bien équilibré, aux connotations de petits fruitssecs et de poire au palais, de bouche distinguée. Le Chablis 2018, associant puissance et distinction, est très élégant, tout en finesse, au nez de fleurs et de musc, encore un peu jeune, et le Petit Chablis 2018, est toujours charmeur par sa nervosité au palais.
    Domaine du CHARDONNAYCHABLIS Domaine du CHARDONNAY

    Domaine du CHARDONNAY 

    (CHABLIS)
    William Nahan et Charles Simon
    Moulin du Pâtis - Rue Laffitte
    89800 Chablis
    Téléphone :03 86 42 48 03 
    Email : info@domaine-du-chardonnay.fr 
    Site : www.domaine-du-chardonnay.fr 

    Étienne Boileau, William Nahan et Christian Simon, ont crée ce vignoble de 38 ha. Depuis sa création en 1987, le Domaine n'a cessé de se perfectionner, tant en équipements et installations qu'en savoir-faire pour ne privilégier que la qualité.
    Arnaud Nahan, le fils de William Nahan, nous dit “qu’il vient de reprendre le domaine avec un associé. Pour le moment nous avons la volonté de continuer sur cette même ligne directrice tout en rajeunissant l’image du domaine. Les vendanges 2018 se sont très bien passées : qualité et quantité sont présentes, une vendange très saine sans aucune pourriture dans les vignes.
    Pour les millésimes à la vente cette année nous sommes sur les 2017 concernant les Premiers Crus et, pour les Chablis et Petit Chablis nous allons mettre en bouteilles au printemps les 2018.“
    On se fait toujours plaisir avec ce magnifique Chablis Premier Cru Montmains 2016, riche en arômes de fleurs et d’épices, d’une belle longueur, d’une grande richesse et complexité, c’est également un vin très ­agréable dans sa jeunesse mais qui gagne à être conservé pour développer tout son potentiel. Remarquable Chablis Premier Cru Mont de Milieu 2016, très riche au nezgras et suave en bouche, aux connotations de miel et de fleurs blanches, charmeur, idéal avec des noix de Saint-Jacques au fenouil ou une blanquette de saumon.
    Sans oublier le Chablis Premier Cru Vaillons 2016, de bouche mûre et harmonieuse, c’est un vin aux connotations de fleurs blanches fraîches et de fruits, savoureux. Remarquable Chablis Premier Cru Vosgros 2016, toujours très équilibré, parfumé, au nez dominé par les fruits jaunes frais et le pain brioché, vif et fin, d’une belle harmonie, aux nuances délicates au palais (rose, grillé, tilleul), un vin qui s’associe lui, avec une salade de perdreaux aux cèpes et aux chataignes comme sur un feuilleté de blanc de turbo, notamment.
     

    Domaine Alain GEOFFROYCHABLIS Domaine Alain GEOFFROY

    Domaine Alain GEOFFROY 

    (CHABLIS)
    Nathalie Geoffroy - SARL Alain Geoffroy
    4, rue de l'Equerre
    89800 Beines
    Téléphone :03 86 42 43 76 
    Email : info@chablis-geoffroy.com 
    Site : www.chablis-geoffroy.com 

    Un domaine familial depuis 5 générations, de 50 ha. Alain Geoffroy perpétue un savoir-faire ancestral. Il a su s’entourer d’une équipe jeune et passionnée pour faire évoluer et pérenniser ce magnifique patrimoine familial: son épouse, Cathy Geoffroy (Directeur général), sa fille, Nathalie (responsable commerciale France), le responsable de cave, Cyrille Mignotte, et le directeur export, Pascal Sailley. 
    “Après des années extrêmement réduites en volume, nous respirons enfin avec un millésime 2018 qui s’annonce tout à fait exceptionnel. La qualité et la quantité étaient au rendez-vous. De mémoire de vignerons, de telles circonstances n’avaient pas été réunies depuis des décennies. Cette vendange 2018 s’est parfaitement bien déroulée et dans les meilleures conditions. Voilà bien longtemps que nous espérions un tel millésime
    En attendant de pouvoir les apprécier, nous pouvons dès à présent se faire plaisir avec les Chablis et Chablis 1er Cru 2017. Ce millésimenous a dévoilé des vins de plaisir fins et gourmands.”

    Superbe Chablis Premier Cru Beauroy 2016, 100% Chardonnay, complexe, au nez de petites fruits frais (citron) et une dominante de tilleul, très bien équilibré en acidité, un beau vin puissant et bouqueté, qui développe au palais des nuances minérales. Le 2015 est légèrement épicé, de bouche puissante, sec et généreux à la fois, de robe dorée, alliant finesse et suavité, aux notes persistantes d’amande fraîche. “En 2015, les jus étaient très beaux, nous explique Alain Geoffroy, il n'y a pas eu de grêle d'où une parfaite concentration, des vins tendres avec peu d'acidité et en quantité traditionnelle, en bref, toutes les conditions étaient rassemblées pour l'optimal. Beau Chablis Premier Cru Fourchaume 2016, d’une jolie complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et d’épices, distingué, d’une très belle persistance, de bouche ample. Le Chablis Premier Cru Vau-Ligneau 2016, 100% Chardonnay, est ample au nez comme au palais, aux notes d’amande et de rose, c’est un vin généreuxvif, avec cette bouche franche, fraîche et souple à la fois. 
    Il y a encore le Chablis Vieilles Vignes, de bouche florale et subtile, aux arômes de noisette et d’amande grillée, charmeur. Goûtez le Chablis Domaine le Verger 2017, 100% Chardonnay, il est élégant, tout en finesse, avec des connotations persistantes de noisette et d’abricot, un vin ample au palais, puis le Petit Chablis, 2017, qui associe la fraîcheur à l’élégance, de robe brillante et limpide, tout en vivacité. 
    Pour prolonger la découverte, visitez leur musée de la vigne et du tire-bouchon, où quelque 7000 pièces y sont présentées.

    Domaine HEIMBOURGER Père et FilsCHABLIS Domaine HEIMBOURGER Père et Fils

    Domaine HEIMBOURGER Père et Fils 

    (CHABLIS)
    Olivier Heimbourger
    Rue de la Porte-de-Cravant
    89800 Saint-Cyr-Les-Colons
    Téléphone :03 86 41 40 88 et 06 19 58 54 84 
    Email : heimbourger@wanadoo.fr 
    Site : www.domaine-heimbourger.com 

    La famille exploite la vigne depuis 3 générations, sur un terroir spécifique à la région, de coteaux de nature argilo-calcaire : le kimméridgien. Beau caveau de dégustation, qui crée un cadre chaleureux avec pierres et poutres apparentes.
    Très beau Chablis cuvée Pierre 2017, vieilli en fût de chêne, 100% Chardonnay, dont la particularité est, qu'après le pressurage et le débourbage, le jus est descendu directement en tonneaux dans la cave, où il fait sa fermentation alcoolique et malolactique. Les derniers mois, un bâtonnage est effectué une à deux fois par semaine. Après ces 11 mois d’élevage, le vin est filtré puis mis en bouteilles... Cela donne un vin de robe claire, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, un vin très réussi, où s’entremêlent les fruits et le lis en bouche. 
    Goûtez également le Chablis 2017, 100% Chardonnay, où l’on retrouve des nuances de citron et de narcisse, dense et distingué à la fois, tout en fraîcheur et persistance en finale. L’Irancy rouge 2016, 95% Pinot Noir et 5% César, est ferme et épicé, avec des tanins mûrs et soyeux. Nous apprécions aussi l’Irancy rouge cuvée Pierre 2016, 95% Pinot Noir et 5% César, aux arômes de framboise très mûre, d’une belle couleur aux reflets violets, aux tanins ronds. N’hésitez pas à vous faire plaisir aussi avec le Bourgogne rosé Pinot Gris 2017, le Bourgogne Passetoutgrain rouge 2017, 1/3 de Pinot Noir et 2/3 de Gamay, de bouche fruitée, légère et ronde, au nez fin, ou encore ce Bourgogne rosé, 95% Pinot Noir et 5% César, aux arômes de framboise, de belle couleur et d’une belle fraîcheur, et le Bourgogne blanc Chardonnay, au nez fleuriplein de charme, qui développe des nuances de coing.

    Sylvain MOSNIERCHABLIS Sylvain MOSNIER

    Sylvain MOSNIER 

    (CHABLIS)

    36, route Nationale
    89800 Beines
    Téléphone :03 86 42 43 96 et 06 66 13 11 81 
    Email : sylvain.mosnier@libertysurf.fr 
    Site : www.chablis-mosnier.com 

    Sylvain Mosnier a d’abord entamé une carrière de professeur mécanique automobile. Petit fils et arrière-petit-fils de viticulteur, il saisit l’opportunité de s’installer en 1978 (à 34 ans) suite à la retraite de son beau-père qui lui loue 2 ha de vignes en appellationChablis. Sa femme Monique le rejoint en 1995 pour développer la vente en bouteille et l’informatisation du domaine. En 2005, Stéphanie, leur fille, quitte son travail d’ingénieur logistique pour reprendre le domaine, elle s’installe en tant que Jeune Agriculteur en 2007, et vinifie les vins à partir de cette année-là. Aujourd’hui, le domaine exploite 18.5 ha composé de Petit ChablisChablis, et Chablis 1er cru Beauroy et Cote de Léchet. Sylvain est à la retraite mais continue avec Monique d’aider à la commercialisation et à faire des salons.
    Très beau Chablis Premier Cru Beauroy 2016, aux accents de musc et d’agrumes, un vin de bouche puissante et persistante, gras, de belle robeferme et suave, tout en séduction. Très agréable Chablis Premier Cru Côte de Léchet 2016, où l’on retrouve des nuances de lis et de miel, alliant complexité d’arômes et longueur, au nez de fruits (coing, citron), il est très élégant, charmeur et riche. Le Chablis Vieilles vignes 2017 a des arômes d’agrumes et de fleurs blanches, il est d’une très bonne tenue en bouche, un vin classique, équilibré en acidité, avec une finale généreuse et longue. Goûtez aussi le Chablis 2017, un vin complexe et rond, remarquable par sa finesse aromatique en bouche (fleurs blanches), vivace et très plaisant, et le Petit Chablisfranc et nerveux, à déboucher sur des huîtres ou des anguilles persillées.
     

    Jean-Marie NAULINCHABLIS Jean-Marie NAULIN

    Jean-Marie NAULIN 

    (CHABLIS)

    6, rue du Carouge
    89800 Beines
    Téléphone :03 86 42 40 95 
    Email : domainenaulin@orange.fr 
    Site : www.domaine-naulin-chablis.fr 

    Une très belle place dans le Classement pour ce domaine familial de 15 ha. Yvette Naulin est “plus que satisfaite de la vendange 2018, elle est superbe, malgré la sécheresse de l’été, un bel orage ainsi qu’une semaine de rosée matinale, ont permis de gorger les grains et de nous donner des jus qualitatifs et en quantité. En 2019, nous proposons à la vente ces fameux 2018, et particulièrement les Petit Chablis, victime de leur succès et des dernières petites récoltes. Les autres cuvées seront disponibles d’ici cet été.”

    Superbe Chablis Premier Cru Cru Beauroy 2017, au nez dominé par les fruits mûrs et les petits fruits secs, de bouche ample, c’est un grand vin de belle couleur jaune ambré, qui mêle structure et vivacité, harmonieux en bouche avec des nuances de pomme, de musc et de miel. 
    On se fait plaisir également avec ce Chablis 2017 tout en délicatesse, où dominent les agrumes et les petits fruits secs, il s’accomode par exemple avec des anguilles persillées. 
    Il y a le Chablis Premier Cru Fourchaume 2016, minéraltypé, au nez de fumé typique, très persistant et tout en finesse, d’une belle concentration aromatique, puissant au nez comme en bouche. Quant au Petit Chablis 2017, il est bien vif et frais, est parfait avec une mayonnaise de tourteaux aux pommes Granny-Smith ou une quiche au saumon, par exemple.
  • LA GRANDE RACE DU BONNEZEAUX

    Pin it!

    Ce vin, parmi les plus célèbres crus de l’Anjou, est produit dans un vignoble de 105 ha, sur une seule commune (Thouarcé). Issu du cépage Chenin, surmûri et vendangé par tris successifs, c’est un vin blanc liquoreux qui doit toutes ses qualités au terroir exceptionnel qu’il occupe : trois petits coteaux de schistes abrupts orientés plein sud.

     

     

    GODINEAU Père et FilsBONNEZEAUX GODINEAU Père et Fils

    GODINEAU Père et Fils 

    (BONNEZEAUX)

    Domaine des Petits-Quarts - La Douve
    49380 Faye-d’Anjou
    Téléphone :02 41 54 03 00 
    Email : earl.godineau@terre-net.fr 

    Un vigneron passionné pour cette belle appellation du Bonnezeaux, il propose une large gamme avec de nombreux millésimes
    On peut y déguster ce Bonnezeaux blanc Elevé en Fûts de Chêne 2016, un vin parfumé (musc, amande grillée...), il est frais et onctueux à la fois, gras, délicat, bien équilibré. Tout comme le Bonnezeaux blanc 2017, fin et mûr à la fois, tout en subtilité aromatique, avec cette nuance de fruits confits bien persistante en finale. 
    Très beau Bonnezeaux blanc Malabé 1er tri 2017, dense et velouté à souhait, d’une grande palette aromatique, de bouche onctueuse, bien gras, avec ces nuances de fleurs et de coing. Egalement l’Anjou rouge 2014, tout en fruité, aux senteurs de rose et de framboise mûre. Beaucoup de gourmandise et de fraîcheur pour ce Cabernet d’Anjou rosé 2017, et un très beau Coteaux-du-Layon 2017, onctueux mais très fin, riche en arômes de fleurs et d’épices, d’une belle longueur.
     

    Château La VARIÈREBONNEZEAUX Château La VARIÈRE

    Château La VARIÈRE 

    (BONNEZEAUX)
    David Grellier
    Route de Mozé - Les Martignolles
    49320 Brissac Loire Aubance
    Téléphone :02 41 91 22 64 
    Email : contact@orchidees-chateaulavariere.fr 
    Site : www.chateaulavariere.com 

    Un vignoble d’une superficie de 150 ha, où une large gamme de très beaux vins est proposée.
    Remarquable Bonnezeaux blanc Les Melleresses 2017, belle robe or soutenu avec une belle concentration, nez, expressif, où domine des arômes de fruits confits. La bouche, est onctueuse, tout en longueur et en fraîcheur. Séduisant Quarts de Chaume GC blanc Les Guerches 2017, où s'expriment les fruits confits et le miel d'acacia, la bouche est ample, gourmande et onctueuse, équilibrée et persistante. Goûtez également l'Anjou-Villages-Brissac La Chevalerie rouge 2017, sa robe est grenat, un nez expressif avec des notes de fruits rouges, cassis. La bouche est souple et concentrée. Tout comme l’Anjou rouge 2018, sur le fruit, facile à boire. Il propose aussi l’Anjou-Village Brissac rouge 2017, au nez fin et délicat, sur les fruits rouges et violette, bel équilibre en bouche, bien fait. Sur la fraîcheur, le Cabernet d’Anjou rosé 2018, il est gouleyant et généreux, sur la fraise et la framboise mûres, idéal pour vos soirées d’été. 
    Pour David Grellier, “2018 est une vendange dans des conditions exceptionnelles, des conditions météo extraordinaires, des températures plutôt clémentes, cela nous a permis d’atteindre de très belles maturités. A la dégustation, cela donne des vins tout de suite accessibles, très agréables à boire. Certes, des degrés un peu élevés pour les rouges.
    Les vins blancs ont une belle acidité et beaucoup de fraîcheur, les vins rouges ont des couleurs exceptionnelles, de jolis tanins ronds, une belle sucrosité c’est ce qui marque ce millésime 2018 assez exceptionnel, je le compare volontiers au 1990. 
    A la vente, en Anjou-Brissac La Chevalerie et la Grande Chevalerie 2017 et les Bonnezeaux 2016 et 2017 pour les autres, en Anjou ou Saumur-Champigny ce sera le 2018. Sur les deux propriétés nous effectuons pas mal d’essais, nous avons vinifié le moelleux en amphores de terre cuite revêtue. L’idée du contenant de 500l me plaisait beaucoup, cela facilite la vinification. Pour une autre partie de Bonnezeaux, au Château La Varière, nous les vinifions dans des contenants de 400 litres. Nous travaillons différemment, avec le Chenin, je me méfie de l’osmose bois-vin. 
    Nous avons aussi fait un autre test au Domaine de la Perruche, 700l avec un peu de vinification intégrale en fûts de 500l, en grappes entières (30%). On obtient quelque chose d’assez génial, on gagne en richesse et en tanins.
    Le Domaine de la Perruche s’étend sur trois sites, 20 ha de chaque coté et de l’autre, il y a le Grand Clos de l’Eglise à Chassay. Pour la première fois, nous l’avons mis en bouteilles séparément, cela donne une cuvée haut de gamme Grand Clos de l’Eglise. arômes délicieux de cerise noire, fruits à l’alcool, un vin très intéressant. Nous formons une équipe très dynamique, très motivée, nous partageons notre volonté d’améliorer constamment la qualité de nos vins, c’est très fédérateur.“ 
    Excellent Coteaux-du-Layon 2018, aux reflets ambrés, un nez intense qui développe un bouquet aux notes de miel et de coing associées a des arômes floraux. La bouche est ronde, rafraîchissante, à déguster sur une cuisine exotique, ou épicée.
    On termine avec le Coteaux de l’Aubance La Division 2018, aux notes de fruits exotiques tels l'ananas, la mangue, et les fruits blancs, la bouche est onctueuse, un vin vraiment remarquable à découvrir.

    Pour le Domaine de la Perruche : on y déguste ce savoureux Saumur-Champigny rouge Le Chaumont 2018, d’une robe rouge cerise, limpide, un nez de griotte mais aussi avec des arômes de cassis et de pivoine et une bouche fraîche aux tanins biens fondus. Et enfin le Saumur Blanc 2018, ample et dense, avec ces notes de fleurs blanches, de lis et de pain brioché, qui associe élégance et charpente, finesse et densité, à ouvrir sur des quenelles de brochet, par exemple.
  • TROIS GEVREY-CHAMBERTIN FORMIDABLES

    Pin it!

    Pierre BOURÉE FilsGEVREY-CHAMBERTIN Pierre BOURÉE Fils

    Pierre BOURÉE Fils 

    (GEVREY-CHAMBERTIN)
    Bernard et Jean-Christophe Vallet
    13, route de Beaune
    21220 Gevrey-Chambertin
    Téléphone :03 80 34 30 25 
    Email : contact@pierre-bouree-fils.com 
    Site : www.pierre-bouree-fils.com 

    Au XIXe siècle, Pierre Bourée reprend à Gevrey-Chambertin un commerce de vins, fondé en 1864, et lui donne son nom. En 1922, son fils Bernard lui succède et crée l’enseigne actuelle : Pierre Bourée Fils. Il achète une parcelle de vignes en Grand Cru : Charmes-Chambertin. En 1945, Bernard Bourée commence à former son neveu, Louis Vallet. Celui-ci prend ensuite la direction de la maison, assisté de son frère François. Aujourd’hui, Bernard et Jean-Christophe Vallet dirigent la maison.
    On apprécie ce remarquable Gevrey rouge Clos de la Justice 2015, c’est un vin coloré et très parfumé (cannelle, cuir et violette), aux tanins présents et très élégants à la fois, de jolie robe grenat soutenu, tout en bouche, qui mêle finesse et charpente, harmonie et richesse. Exceptionnel Charmes Chambertin Grand Cru 2012, de belle robe pourpre, complexe au nezcomme en bouche (griotte, épices, poivre), il est riche, très classique, typé comme nous les aimons, un vin aux tanins fermes et fondus à la fois, de garde
    Son Clos de la Roche Grand Cru 2012, est particulièrement charmeur, aux tanins enrobés, un vin typé, ample, de bouche puissante, au nez envoûtant avec ces notes de violette et de pruneau. Nous avons également goûté le Morey rouge 2000, parfumé, aux notes typiques de mûre, de belle structure, aux taninssoyeux mais bien présents, un vin généreux et souple, idéal sur des viandes en sauce. On se fait aussi plaisir avec ce Maranges rouge 2014, qui associe charpente et distinction, un nez où dominent les fruits mûrs et les épices, où s'entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris. Très agréable Saint-Aubin blanc 2016, où dominent les fruits frais et les fleurs blanches, savoureux et réussi, il est classique et séduisant, il s’associera très bien avec une tourte au poisson.
    A découvrir dans ce beau village, La Table de Pierre Bourée, où l’on propose des menus-dégustation avec 5, 7 et 9 vins.
     

    Frédéric ESMONINGEVREY-CHAMBERTIN Frédéric ESMONIN

    Frédéric ESMONIN 

    (GEVREY-CHAMBERTIN)

    12, rue du Chêne
    21220 Gevrey-Chambertin
    Téléphone :09 79 66 20 27 
    Email : fredesmonin@orange.fr 

    Toujours à la tête des Premiers Grands Vins Classés. 
    “Le millésime 2018 me satisfait pleinement, nous dit Frédéric Esmonin, nous avons commencé les vendanges le 2 Septembre, la maturité était parfaite avec un bon équilibre sucre-acidité, il ne fallait pas attendre davantage et ceux qui ne l’ont pas fait ont eu des soucis. Avec les sucres résiduels, des degrés trop élevés : 14,5 -15°, et des volatils qui grimpaient. De ce fait, il y aura de gros écarts de qualité dont les consommateurs devront tenir compte. Je commercialise, actuellement, le millésime 2017, mis en bouteilles en fin d’année dernière.”
    On patiente avec ce splendide Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Lavaux 2015, coloré, chaleureux, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, charpenté, riche au nez comme en bouche, qui poursuit son excellente évolution. Le 2014 mêle finesse et charpente, très séduisant, aux connotations de fruits et de cannelle au palais, de robe rouge teintée cerise noire, de bouche où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), charnu, associe charpente et distinction. 
    Le Chambertin Clos de Bèze 2010, est superbe, d’une belle couleur aux reflets violets, parfumé (mûre et violette), un vin bien corsé, aux tanins souples, aux nuances complexes en bouche où se mêlent la griotte et l’humus, alliant rondeur et charpente, de garde
    Quant à son Ruchottes-Chambertin 2010, de belle matière, aux tanins fermes, aux senteurs de fruits noirs, d'épices et de sous-bois, un grand vin typé, majestueux, envoûtant, vraiment remarquable. Superbe 2009, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, fin et coloré, un vin racé qui dégage des nuances de fruits cuits (cassis, griotte) et de truffe au palais, parfait aujourd’hui sur un magret de canard au poivre vert ou un bœuf miroton.
    Beau Gevrey-Chambertin Clos Prieur 2014, un vin aux connotations de réglisse et de cerise mûre, marqué par son terroir, de robe intense, tout en bouche, un régal avec un boeuf Bourguignon.

    Philippe LECLERCGEVREY-CHAMBERTIN Philippe LECLERC

    Philippe LECLERC 

    (GEVREY-CHAMBERTIN)

    13, rue des Halles
    21220 Gevrey-Chambertin
    Téléphone :03 80 34 30 72 
    Email : philippe.leclerc60@wanadoo.fr 
    Site : www.philippe-leclerc.com 

    Au sommet. “De nombreuses générations ont permis de constituer mon patrimoine viticole, précise Philippe Leclerc. Succédant à mon père, j’ai, voici quelques années, repris le flambeau en m’efforçant de créer et de faire vivre mes vins dans le même état d’esprit que mes ancêtres. Dès l’adolescence j’ai été très attentif à me faire offrir cette fabuleuse richesse, faite de techniques et de passions, que les vignerons d’antan ont véhiculée de père en fils depuis des centaines d’années. De part mon éducation familiale, et parallèlement en recherchant le dialogue avec les anciens et les pairs du village, je me suis imprégné de la culture, de la compréhension et du respect de notre noble travail. Retrouvez dans mes vins la saveur et le charme qui ont fait la grandeur et la notoriété de notre vignoble depuis presque mille ans, telle est mon ambition, tel est le travail que je m’impose pour retrouver la typicité d’autrefois.”
    “L’actualité au domaine est l’ouverture du musée courant 2019, 4 000 m2 de souterrains dédiés au vin où seront exposés des outils ancestraux. Nous proposons également des explications sur la vigne, le cycle de croissance du plant, les gestes à adopter tout au long de son évolution dans l’année jusqu'à la récolte... Entrée libre pour la visite du musée et des caves , nous sommes là, au caveau, pour répondre à toutes les questions sur le vin et le domaine. Nous sommes uniquement fermés le 25 Décembre et le 1er Janvier, nous recevons sans rdv sauf pour les groupes et à partir de 10 personnes. 
    C’est l’occasion de faire découvrir en ce moment le 2015, le 2014, certains 2012 et 2013 pour les Premiers Crus. Nous avons aussi de vieux millésimes, 2003 pour les Champeaux, 2001, 2006 et 2008 pour la Combe aux Moines. On trouvera aussi nos 2016 en Bourgogne et certains Chambolle-Musigny, puis nos autres Crus.”

    Vous allez apprécier ce superbe Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Cazetiers 2015, (sous-sol, dont les couches rocheuses très denses, rendent difficile la pénétration des racines qui alimentent la grappe), qui allie fermeté et distinction, au nez où dominent la myrtille et le poivre, puis, en bouche, un vin où le velouté s'allie à la structure, d'une matière pleine, de garde comme le montre le 2010, un beau vin typé, avec ces notes de cerise noire macérée, de cuir et d’humus. Très beau Gevrey-Chambertin Premier Cru La Combe aux Moines 2015, un vin très typé, qui développe des tanins mûrs et très équilibrés, alliant charpente et souplesse, avec des senteurs complexes de griotte et de réglisse, ample en bouche, tout en nuances. Le 2014, mêle finesse et richesse aromatique, une bouche suave et veloutée, très parfumée (fruits rouges surmûris), un vin riche en couleur comme en charpente, d’une belle finale. Le Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Champonnets 2015, est bien charnu et gras, dévoile un nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, avec ces notes persistantes de fumé, de mûre et d’épices au palais. Il y a encore ce Gevrey-Chambertin En Champs 2015, de jolie robe grenat soutenu, bien charpenté, parfumé (griotte, humus...), c’est un vin ferme, avec une bouche puissante et persistante où se décèlent la groseille cuite et le cuir. Excellent 2014, parfumé avec ces notes de mûre et de griotte, qui mêle finesse et structure, aux tanins soyeux, bien corsé.

  • NOS COUPS DE CŒUR EN PESSAC-LÉOGNAN

    Pin it!

     

     

     

     

     

    Château BOUSCAUTPESSAC-LÉOGNAN Château BOUSCAUT

    Château BOUSCAUT 

    (PESSAC-LÉOGNAN)
    Sophie Lurton
    1 477, avenue de Toulouse
    33140 Cadaujac
    Téléphone :05 57 83 12 20 
    Email : cb@chateau-bouscaut.com 
    Site : www.chateau-bouscaut.com 

    Superbe Pessac-Léognan GCC 2015 développe des arômes très intenses et complexes de fruits rouges et d’épices, avec des notes grillées, une bouche volumineuse, un grand vin racé, très prometteur. “Bouscaut rouge 2015, poursuit Laurent Cogombles, est un très beau millésime, vraiment complet, avec une palette aromatique très intéressante, du charnu, des tanins serrés, un vin très attractif qui est déjà agréable à déguster jeune tout en ayant le potentiel de garde. Le taux d’acidité était assez bas, bonne attaque franche, belle longueur, notes aromatiques bien intégrées, jolis grains de tanins, du volume en bouche. En 2015, les Cabernets-Sauvignons étaient parfaits.” 
    Le 2014, au nez de griotte et de truffe, est charpenté, ample en bouche, aux tanins savoureux et puissants à la fois, avec une finale de cassis mûr. Joli 2013, avec ces notes persistantes de griotte et de fumé, aux tanins ronds, d’un beau rubisfoncé, un vin épicé en bouche, qui s’apprécie actuellement. Le 2012 dégage un nez de mûre et de fumé, aux connotations complexes de mûre et de poivre en bouche, de couleur soutenue, d'une finale à la fois puissante et ronde. Le 2011 est toujours l’une des plus jolies bouteilles de ce millésime, avec cette robepourpre profonde, ce nez de fruits rouges (cerise, prune) et de cannelle, aux tanins arrondis, un vin long en bouche mêlant fraîcheur et maturité, qui poursuit une jolie évolution. 
    Le 2010 est remarquable, dense, séveux, de couleur profonde, concentré, avec des arômes de fruits cuits, très harmonieux au nez comme en bouche, un vinparfumé, alliant couleur et matière, de garde comme ce 2009, puissant et charnu, où s’entremêlent les fruits macérés et une pointe de poivre rose, opulent. 
    Superbe 2008, ample, riche, au bouquet très développé avec des nuances épicées, un vin complet, où se mêlent la mûre et le cassis, solide mais très délicat, vraiment remarquable aujourd’hui. On poursuit avec un 2007, rond, plus facile, qui parvient à maturité. Le 2006 est classique, typé de son appellation et du millésime, chaleureux, fondu, avec de jolis tanins. 
    Le Pessac-Léognan blanc 2015 est vraiment très agréable, aux notes de fruits exotiques, citron, orange, pêche, croquant et dense, très complet. Le 2014, à dominante de fleurs fraîches et de tilleul, est un vin gras et nerveux à la fois, riche au nez comme en bouche, vraiment très séduisant. Le 2013, frais et suave à la fois, très bien fait, tout en bouche, d’une très bonne persistance aromatique, est un vin à ouvrir sur des fruits de mer. Le 2012 est déjà très agréable, charmeur, mêlant richesse aromatique et persistance, généreux, avec des notes de fleurs blanches et d’amande, d’une belle finale florale. Le 2011 est superbe, très parfumé (pêche, coing, narcisse), d’une bouche particulièrement séduisante, soyeuse, savoureuse. Le 2010 est gras, dense, avec des connotations discrètes de fruits secs, assez classique du style Bouscaut, encore jeune, tandis que le 2009 se dévoile plus rapidement, avec une bouche florale et légèrement musquée, très agréable. Le 2008 se démarque de la série, avec un nez complexe (cire d’abeille, gâteaux secs), moins typique de Bouscaut, mais très harmonieux. 

    EYRAN PESSAC-LÉOGNAN EYRAN

    EYRAN 

    (PESSAC-LÉOGNAN)
    Stéphane et Charles Savigneux
    20, avenue du Sable d’Expert
    33650 Saint Médard d’Eyrans
    Téléphone :05 56 77 54 37 
    Email : accueil@savigneux.com 
    Site : www.savigneux.com 

    Les premières traces du Château d’Eyran remontent à 1317. Reconstruit sur la côte graveleuse du Mont d’Eyran, il entre, en 1796, dans la famille de Seze qui le possède encore aujourd’hui. Le jeu des indivisions, la crise économique et l’occupation allemande forcent la famille à arracher les vignes au début du XXe siècle. Depuis 1980, la restauration du vignoble est assurée par Stéphane et Brigitte Savigneux rejoints en 2015 par leur fils Charles. Inscrit dans une démarche réfléchie de qualité environnementale, le vignoble est mené avec un cap : le respect du terroir, dans lequel s’enracinent ses vinsrouges et blancs. La propriété est labellisée Haute Valeur Environnementale de niveau 3 (HVE3). Construit en 2017, son chai résolument moderne, composé de matériaux traditionnels, allie subtilement fonctionnalité et esthétisme offrant aux vins du Château d’Eyran un écrin d’exception. 

    “Nous avons récolté de très jolis raisins au Château Eyran, nous raconte Charles Savigneux. Ce 2018 fut une année un peu compliquée, mais nous avons su réagir en continuant notre manière habituelle de travail, ce qui nous a permis de faire de jolis rendements
    Pas de grêle, pas de problème particulier, nous avons pu vendanger au moment que l’on souhaitait. La saison 2018 a été un peu particulière, un printemps très humide mais heureusement suivi d’un bel été sec et d’une arrière-saison chaude, ce qui a permis d’obtenir une très belle accumulation de sucre dans les raisins et un degré d’alcool intéressant. Comme nous avons des terroirs frais, les taux habituels sont plus bas, en 2018, la moyenne est de 13°, ce qui est très raisonnable et indique que les raisins étaient très mûrs et gorgés de sucre. Nous avons vendangé une qualité très homogène sur l’ensemble des parcelles donc, nous avions toutes les raisons d’être très contents ! 
    Mon père Stéphane Savigneux et moi, continuons nos efforts qualitatifs et les améliorations que nous pouvons apporter. Nous sommes une équipe de 8 personnes, je travaille avec mes deux parents sur nos 25 ha en Pessac-Léognan et 10 ha en Bordeaux. Notre terroir de Pessac-Léognan est à majorité de solsde graves profondes avec certaines zones argileuses ou calcaires. Le Bordeaux Château Bastian est situé, lui, sur des sols plus riches limoneux argileux et une partie plus graveleuse.
    En 2019, nous développons l’œnotourisme avec Mathilde qui s’occupe de la communication, l’accueil et la vente à la propriété, elle informe les consommateurs de tout ce qui a trait à l’œnologie, à notre façon de travailler...
    A la vente, Château Eyran Pessac-Léognan rouge 2015 et 2016, et Château Haut L’Artigue 2016 et 2017, un vin élevé en cuves pour privilégier le fruitéChâteauEyran est plus un vin de garde ,je l’élève un an en barriques de 1/3 de bois neuf.”

    Vous allez apprécier ce Pessac-Léognan rouge Château d’Eyran 2016, tout en arômes, un vin où la concentration se mêle à une distinction certaine en bouche, qui allie puissance et souplesse, ample, complet et très parfumé (prune, griotte, moka), de jolie garde. Beau  2015, de couleur intense, racé, aux tanins riches, aux connotations de cassis, de mûre et de poivre, il est tout en élégance et velouté, d'excellente garde également (50% Cabernet Sauvignon, 45% Merlot et 5% de Petit Verdot et un élevage de 12 mois en barrique de Chêne, médaille d’Or au Concours de Mâcon 2017).
    Le Bordeaux Réserve Château Bastian 2016, est un vin corsé et riche en couleur comme en matière, au nez subtil de fruits à noyau, parfait sur des brochettes d'agneau grillée ou un onglet à l'échalote.

    Domaine de CHEVALIERPESSAC-LÉOGNAN Domaine de CHEVALIER

    Domaine de CHEVALIER 

    (PESSAC-LÉOGNAN)
    Olivier Bernard
    102, chemin Mignoy
    33850 Léognan
    Téléphone :05 56 64 16 16 
    Email : olivierbernard@domainedechevalier.com 
    Site : www.domainedechevalier.com 

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés, en blanc comme en rouge, ce qui n’est pas si courant, d’autant plus qu’il est indéniable que les prix sont largement justifiés pour un tel niveau de qualité. 

    Le 2016 est le grand millésime de ces dix dernières années, nous dit Olivier Bernard, pour moi, il est même supérieur au 2015. C’est le plus grand millésime depuis 2010, en rouge comme en blanc. Domaine de Chevalier 2016 est plus sur la tension, sur la verticalité, la fraîcheur, bonne acidité. 2015 est un millésime plus souple, plus ouvert, plus féminin, plus charmeur, nous les dégusterons avant les 2016. J’aime beaucoup le 2015, pour les différencier, disons que le 2016 est plus dans le classicisme bordelais. 

    Domaine de Chevalier 2017 n’a pas été un millésime facile… Heureusement, notre plateau de vieilles vignes n’a pas été touché par le gel et, ainsi, notre grand vin a été assez sauvegardé. Notre 2017 est très prometteur, un petit cran en-dessous des 2015 et 2016. Domaine de Chevalier rouge 2017 est encore à l’élevage mais il me fait penser aux 2012 et 2014. Notre blanc sec 2017 est supérieur en qualité, c’est un très joli vin, très réussi.
    Depuis cette année, nous bouchons tous nos Vins avec des bouchons Diam, Domaine de Chevalier blanc et rouge. Ce sont des bouchonsplus denses, nous utilisons le haut de gamme, “Diam 30” qui est garanti 30 ans. C’est une véritable révolution, je suis sûr que d’ici les dix prochaines années, ces bouchons se retrouveront sur 80% des bouteilles dans le monde entier. Son aspect diffère un peu des bouchons traditionnels. Le réel avantage est de ne plus rencontrer de goût de bouchon dans un vin et de le préserver au maximum. C’est la garantie de déguster intact le fruit du travail du vigneron. Le bouchon Diam a révolutionné le monde viticole. 

    Sauternes, au Clos des Lunes, nous avons fait une très belle récolte en 2017, c’est un très beau millésime en sec comme en liquoreux. De jolis Vins qui présentent une belle acidité, beaux équilibres. 
    Les blancs 2017 sont supérieurs aux blancs 2016. Les Vins sont grasgénéreux, belle puissance et en même temps, une très belle fraicheur, ce qui est la signature des grands millésimes. Pour les liquoreux, cette puissance, cette structure, cette fraicheur s’expriment encore mieux. Le botrytis s’est très bien développé ce qui donne des Vins aromatiques bien équilibrés. 

    Nous allons passer en Bio au Château Suau, 2e Grand Cru Classé de Sauternes. Nous attachons beaucoup d’importance au Bio, nous cultivons déjà 45 ha en Biodynamie, et la prochaine étape sera la conversion de plusieurs de nos Vins en label Bio. 

    Vous allez exciter vos papilles avec ce Pessac-Léognan rouge 2015, puissant, savoureux, est riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois, corsé, tout en bouche, très chaleureux, aux nuances de fraise, de truffe et d’humus, de garde, évidemment. Le 2014, coloré, au nez subtil, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et de truffe, développe des tanins amples et mûrs, et une bouche étoffée, un vin tout en charme. 
    Le 2013, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, est un très joli vin, riche et parfumé en bouche, avec ces nuances subtiles de pruneau confit, qui mêle structure et velouté au palais. Le 2012 est puissant, savoureux, riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois, corsé, tout en bouche, très chaleureux, aux nuances de fraise, de truffe et d’humus. Remarquable 2011, distingué, charmeur, racé, aux tanins amples, aux connotations de cassis, de mûre et de poivre, tout en élégance. 
    Splendide 2010, à la fois intense, puissant et très velouté, ample et riche au nez comme en bouche, aux arômes envoûtants de mûre fraîche et de champignons, de lente évolution. “Le 2010 est supérieur à 2009, il présente plus de puissance et une garantie de longévité. Le vin développe des notes d’agrumes de pamplemousse, de citron vert, beaucoup de fraîcheur et d’élégance, un vin plus en tension, très typé.” 
    Superbe 2009, volumineux, d’une belle matière en bouche, aux notes de cuir et de cassis, qui allie distinction et richesse, un grand vin très savoureux, puissant, gourmand, encore fermé, naturellement. Exceptionnel 2008, de couleur pourpre profond, qui développe un nez intense et complexe dominé par les fruits rouges cuits, un beau vin de belle matière, très équilibré, avec des tanins riches et savoureux à la fois.
    Formidable Pessac-Léognan blanc 2015, un vin puissant, avec des arômes de grillé et d’abricot, de bouche riche mais fraîche, très bien équilibré en acidité. Le 2014, au nez de narcisse, de grillé et de coing, avec une bouche très parfumée aux nuances florales et fumées, un vin riche et vivace, d’une belle finale, tout en fraîcheur. Le 2013 est de belle robe, alliant subtilité et complexité, intense au nez, tout en arômes où dominent les fleurs et les fruits mûrs, de bouche élégante. Le 2012 est remarquable, où l’on ressent toute la force de Chevalier, très droit, tout en nuances, typé et aromatique, avec des arômes d’agrumes et de narcisse, de bouche harmonieuse, un grand vin qui mêle ampleur et vivacité, de garde. 
    Superbe 2011, d’une grande fraîcheur, avec cette touche d'acidité alliée à une rondeur agréable, où s'entremêlent des notes d'amande et de poire, un vin tout en harmonie. Le 2010 dégage des senteurs de lis et d’agrumes mûrs, vraiment charmeur, de bouche ample et finement parfumée, est un vin complexe. 
    Le 2009 mêle finesse et structure, une belle rondeur et un bouquet aux connotations de narcisse et de pamplemousse, d’une richesse aromatique et persistance, de bouche longue. Le 2008 est très racé, marqué par le Sauvignon et son terroir qui lui transmet des notes minérales, tout en finesse aromatique, associant nervosité et gras, au nez envoûtant et persistant, dominé par des notes de fleurs blanches et de poire. 

    Domaine de GRANDMAISONPESSAC-LÉOGNAN Domaine de GRANDMAISON

    Domaine de GRANDMAISON 

    (PESSAC-LÉOGNAN)
    François et Mayi Bouquier
    182, avenue de la Duragne
    33850 Léognan
    Téléphone :05 56 64 75 37 
    Email : courrier@domaine-de-grandmaison.fr 
    Site : www.vinsdusiecle.com/domaine-de-grandmaison 
    Site : www.domaine-de-grandmaison.fr 

    Un domaine de 19 ha issu d’un terroir exceptionnel de graves siliceuses et d’argilesgraveleuses parsemées de moellons calcaires (65% Sauvignon, 15% Sauvignon gris et 20% Sémillon pour les vins blancs; 60% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernetfranc pour les vins rouges). Vendanges manuelles, élevage du blanc 30% en barriquesneuves pendant 6 mois sur lies fines et 70% en cuves sur lies également; le rouge : vin de goutte 80% de la récolte en barriques pendant 12 mois et vin de presse 20%. Le vin produit sur le domaine se caractérise par une expression minérale autant en rouge qu'en blanc reflétant le type de sol argilo-calcaire. La vigne est présente depuis longtemps au Domaine de Grandmaison : dès le XVIIIe siècle, Monsieur de Belleyme, Ingénieur cartographe du Roi Louis XV, mentionne notre crû alors appelé Barreyre. Au fur et à mesure des époques, la production de vin s’est parfois interrompue, (à cause du gel, du phylloxéra), et a parfois fait place à la polyculture. Grandmaison a aussi fait office de maison de campagne. François Bouquier, qui avait dû quitter son Cantal natal au début du vingtième siècle, y fit quelquefois les vendanges et acquit le domaine en 1939, quand il sut qu’il était à vendre. Puis, à partir de 1970, Jean (son fils) et son épouse Françoise reconstituèrent le vignoble et entreprirent la construction de l’actuel cuvier. Grandmaison entrait alors à nouveau en production. Depuis 1988, c’est François (leur fils) qui vinifie et avec son épouse Mayi, tous deux se consacrent à la propriété familiale depuis 1993.

    François Bouquier nous dit avoir été atteint par le gel à 90%, les 10% restants sont de très bonne qualité, et ce 2017 sera une année réussie avec un bel équilibre, mais il n'aura pas le panache du 2016. Les ventes en 2018 s'orientent pour les rouges vers les 2013, 2014 et 2015, et les blancs 2016 et 2017. Chaque année, renouvellement de certaines parcelles et changement de matériel, si nécessaire. Chez les Bouquier, nous rappelle-t-il, toujours la même devise : 1 seul vin rouge, 1 seul vin blanc !

    Coup de cœur pour ce beau Pessac-Léognan rouge 2015, où la structure prédomine, au nez puissant avec des notes de mûre et d’humus, bien charnu comme il se doit, de très bonne charpente, aux tanins harmonieux, un vin distingué, ample, de bouche pleine. Le 2014, au nez de violette et de sous-bois, tout en couleur, avec en bouche ces notes subtiles et intenses de fruits rouges surmûris, aux tanins amples mais bien fondus, est très harmonieux. 
    Excellent 2013, savoureux, aux notes de groseille et d’humus, mêle une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, d’une finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie. Le 2012 est de jolie couleur soutenue, bien charnu, tout en nuances aromatiques (fruits macérés, épices), de robe foncée, de bouche complexe où dominent la prune, le cuir et les sous-bois, aux tanins doux, avec une finale très persistante. Le 2011, de couleur intense aux reflets noirs, est un vin généreux, avec des arômes de fruits rouges et d'épices, et des tanins bien enrobés, typé et persistant, idéal sur des noisettes d'agneau aux flans de légumes ou un filet de veau en croûte de cèpes. Remarquable 2010, riche en couleur, dense, où se mêlent la griotte et l’humus, un vin charnucharpenté, de garde. Savoureux 2009, aux notes de fruits macérés et d’épices, gras, aux tanins très équilibrés, au charnu caractéristique, bien en bouche, de belle évolution. Le 2008, de couleur profonde, structuré, ample, avec des tanins riches et qui se fondent bien, des arômes de fruits bien mûrs (cassis, griotte...), tout en finale. 
    Remarquable Pessac-Léognan blanc 2016, gras, dense, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, de bouche suave, mêlant finesse et persistance. Le 2015, au nez délicat, aux connotations d’agrumes et de fleurs blanches, est tout en élégance. Excellent 2014, aux nuances de fleurs, finement poivré, gras mais nerveux, très bien équilibré, de bouche parfumée et ample, quand le 2013 est un vin sec mais suave, de jolie robe dorée, très rond, très fruité, de bouche puissante et persistante, aux notes d’amande et pêche.



    Les autres Domaines en vidéo sont sur Vinovox

    Château HAUT-LAGRANGEPESSAC-LÉOGNAN Château HAUT-LAGRANGE

    Château HAUT-LAGRANGE 

    (PESSAC-LÉOGNAN)
    Francis et Ghislain Boutemy
    89, avenue de La Brède
    33850 Léognan
    Téléphone :05 56 64 09 93 
    Email : contact@hautlagrange.com 
    Site : www.hautlagrange.com 

    Propriété créée par Francis Boutemy en 1986, sur un terroir mentionné, en 1763, sur la carte de Belleyme. Sol travaillé avec un enherbage partiel, 7 700 pieds/ha, production volontairement ramenée, selon les années, de 10 à 20% en dessous des rendements autorisés. Un vignoble de 8,3 ha dont 1 ha en blanc et 7,3 ha en rouge. Certification Terra Vitis.
    Un remarquable Pessac-Léognan rouge 2016, aux tanins bien fermes et savoureux à la fois, tout en nuances avec des notes de griotte et d’épices, est un vin qu’il faut laisser se faire pour bien profiter de son potentiel. 
    Le 2015, est un vin qui exhale des notes sauvages et persistantes, aux tanins équilibrés qui commencent à se fondre, un vincoloré, dense et ample, de charpente élégante. Le Pessac-Léognan blanc 2017, 50% Sauvignon et 50% Sémillonvignes de 17 ans, a des notes d’agrumes bien spécifiques, un vin très bien vinifié, de robe brillante et limpide, aux nuances de fougère et de pomme au palais, d’une jolie rondeur, suave et persistant. Très joli 2016, finement épicé, subtil, où s’entremêlent les fruits et le genêt, tout en persistance, d’une jolie finale suave.

    Château LAFARGUEPESSAC-LÉOGNAN Château LAFARGUE

    Château LAFARGUE 

    (PESSAC-LÉOGNAN)
    Famille Leymarie
    9, impasse de Domy
    33650 Martillac
    Téléphone :05 56 72 72 30 
    Email : contact@chateau-lafargue.com 
    Site : www.chateau-lafargue.com 

    Une propriété menée par Jean-Pierre Leymarie, ancien maraîcher, qui s’est passionné pour son cru, le développant petit à petit. Le domaine compte 18,35 ha : presque 16 ha en rouge et 2,5 en blanc. Les vignes ont une moyenne d'âge de 20 à 25 ans. Les vendanges en blanc sont manuelles et effectuées par tries successives selon un critère phytosanitaire très rigoureux. Elles sont en grande partie mécaniques en rouge depuis 1997 (les plus jeunes vignes sont vendangées à la main), à maturité optimale et selon, là aussi, un critère phytosanitaire extrêmement rigoureux. Le vignoble est planté en Cabernet-SauvignonMerlotCabernet franc et Petit Verdot pour les rouges, Sauvignon et Sauvignon gris pour les blancs.
    Vous allez aimer comme nous ce Pessac-Léognan cuvée Prestige rouge 2015 (sélection de vieilles vignesfaibles rendements, vendanges manuelles à maturité optimale), aux notes de cerise et de sous-bois, de robe foncée, très équilibré au nez comme en bouche, un beau vin chaleureux, avec, au palais, des nuances de groseille mûre et de cuir. Le Pessac-Léognan rouge classique 2015, au nez de myrtille, de violette et d'épices, gras, associe puissance et finesse, de couleurprofonde aux reflets violacés, aux tanins enrobés. Séduisant Pessac-Léognan cuvée Alexandre blanc 2016, il est sec mais suave, de jolie robe dorée, très rond, très fruité, de bouche puissante et persistante, aux notes d’amande et pêche
    Goûtez également le Dauphin de Lafargue, charnu comme il se doit, aux notes caractéristiques de petits fruits frais et d’humus, tout en souplesse.



    Les autres Domaines en vidéo sont sur Vinovox

    Château LEOGNANPESSAC-LÉOGNAN Château LEOGNAN

    Château LEOGNAN 

    (PESSAC-LÉOGNAN)
    Michel et Chantal Miecaze
    88, chemin du Barp
    33850 Léognan
    Téléphone :05 56 64 14 96 et 06 19 89 23 68 
    Email : lmartin@chateauleognan.fr 
    Site : www.visitechateaubordeaux.fr 

    Vignoble de 6 ha, sur sables et graves de l’ère tertiaire des Pyrénées, 70% Cabernet-Sauvignon et 30% Merlot, moyenne d’âge de la vigne 22 ans. “Durant le XIXe siècle, cette magnifique propriété très en vue fut largement courtisée par la bourgeoisie des arts et des lettres, François Mauriac en fait le lieu de passage, dans son roman “les chemins de la mer”. Une nouvelle division, début du 20e siècle, transforme la propriété telle que l'on peut la découvrir aujourd'hui. Le propriétaire de l'époque découvre une magnifique veine de graves sablonneuse proche de l'étang. Il décide de planter 6 ha sous la maîtrise de son ami propriétaire du Grand Cru classé voisin du ChâteauLéognan. Enfin, au cours de l'année 2006 : Philippe et Chantal Miecaze découvrent le joyau que représente la propriété, elle correspond en tout point à leur recherche. Aussitôt ils se rendent acquéreurs et deviennent propriétaires de Château Léognan début 2007.”
    Voilà un remarquable Pessac-Léognan rouge 2016, au nez délicat, charpenté et équilibré, parfumé (griotte, humus...), c’est un vin intense au nez, ample en bouche, velouté, bien classique du millésime, de garde, bien entendu. Comme le 2015, de robe intense, au nez complexe où dominent les fruits cuits, alliant structure et élégance en bouche, c’est un vin chaleureux et bien charnu comme il le faut. Savoureux 2014, avec des arômes de fruits rouges et de fumé, graset charnu, aux tanins structurés et soyeux, de très bonne évolution, comme en atteste ce beau 2009, de bouche ample et parfumée, légèrement épicée, d’une très jolie finale avec ces notes de poivre et de petits fruits rouges surmûris.
    Leur Pessac blanc Le blanc By 2017, persistant et racé, a un nez de pain grillé et de pêche, il est riche en arômes comme en charpente, un vin ample et gras, aux nuances de pomme mûre et de noix en finale.

    Château LESPAULT-MARTILLACPESSAC-LÉOGNAN Château LESPAULT-MARTILLAC

    Château LESPAULT-MARTILLAC 

    (PESSAC-LÉOGNAN)
    Propriétaire : Famille Jean-Claude Bolleau Administrateur Gérant : Olivier Berna
    5, impasse de Domy 
    33650 Martillac
    Téléphone :05 56 64 16 16 
    Email : olivierbernard@lespault-martillac.com 
    Site : www.lespault-martillac.com 

    Depuis le millésime 2009, l'exploitation en est confiée au Domaine de Chevalier. 
    “Il n’est pas abusif de dire que le château Lespault-Martillac possède un très grand terroir, explique Olivier Bernard. D’abord, sa position élevée détermine un régime hydrique très favorable, avec un excellent écoulement naturel des eaux de ruissellement. 
    Et puis il y a cette couche de graves de taille relativement importante, dont l’épaisseur varie de 80 cm à 1,50 m, qui repose sur de la grave argileuse. La fraîcheur est là, dans ce soubassement profond. Afin de prendre en compte avec précision la gestion parcellaire du vignoble, nous avons mis en place une batterie de petites cuves de 60 et 80 hl, dont le remplissage s’effectue par gravité. 
    A Lespault-Martillac, désormais, tout comme à Chevalier, les phases de vinification du vin blanc se déroulent exclusivement en barriques et l’élevage, sur lies, est assorti de bâtonnages réguliers. Concernant le vin rouge, notre priorité est de préserver la parfaite intégrité du fruit et notamment de la peau, facteur de qualité de la trame tanniqueRemontages et pigeages sont faits manuellement. Je précise que le vin rouge, lui aussi, est élevé sur lies pendant les premiers mois...”

    Ce Pessac-Léognan rouge 2016, 60% Merlot, 22% Cabernet-Sauvignon, 13% Petit Verdot, 5% Malbec, au nez de myrtille, de violette et d'épices, gras, associe puissance et finesse, un vin de couleur profonde aux reflets violacés, aux tanins amples, tout en bouche.  
    Le Pessac-Léognan blanc 2016, 80% Sauvignon blanc, 20% Sémillon, dégage un nez subtil et persistant (fruits frais, amande, acacia), un vin dense et distingué, tout en finale, avec une pointe d’épices bien spécifique en finale.

    Château LUCHEY-HALDEPESSAC-LÉOGNAN Château LUCHEY-HALDE

    Château LUCHEY-HALDE 

    (PESSAC-LÉOGNAN)
    Directeur : Olivier Lavialle - Directeur Technique : Pierre Darriet
    17, avenue du Maréchal Joffre
    33700 Mérignac
    Téléphone :05 56 45 97 19 
    Email : info@luchey-halde.com 
    Site : www.luchey-halde.com 

    En 1999, Bordeaux Sciences Agro, Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs Agronomes a redonné vie au Château Luchey-Halde disparu quelque 80 ans plus tôt. Dès l’époque romaine, des vignes étaient présentes sur le terrain de l’exploitation. Au fil des siècles, de nombreuses propriétés ont disparu au gré des crises et du fait de l’extension de l’aire urbaine. Le vignoble s’étend sur 23 ha. Il est composé de 19 ha de rouge : Cabernet-Sauvignon (55%), Merlot (35%), Cabernet franc (5%) et Petit Verdot (5%), et de 4 ha de blanc : Sauvignon blanc (37%), Sauvignon gris (18%) et Sémillon (45%). Une étude pédologique extrêmement poussée, réalisée par les enseignants-chercheurs de Bordeaux Sciences Agro, a permis une implantation optimale de ce vignoble grâce à la mise en adéquation des cépages avec les différents types de sols

    “Notre appartenance à une école d’agronomie nous a permis d’aller plus loin dans notre démarche environnementale. Nous avons engagé un programme agro-écologique basé sur l’innovation et la recherche. Il a pour ambition de faire naître des pratiques à la fois respectueuses de l’environnement et économiquement viables. La transmission de notre savoir : cette exploitation est aussi un lieu de partage et de transmission des savoirs. C’est un outil pédagogique accessible à tous les élèves ingénieurs que ce soit dans les domaines de la production, de la gestion financière ou de la commercialisation. Nous accueillons de nombreux stagiaires souhaitant compléter leur parcours de formation.
    Le 2017 a été marqué par le gel. Nos parcelles de Cabernet-Sauvignon et de Petit Verdot, situées sur les terroirs les plus chauds, ont été épargnées. Cela nous a permis de produire un vin rouge largement majoritaire en Cabernet-Sauvignon et avec une proportion de Petit Verdot jamais atteinte au Château. Il en résulte un vin fruité alliant puissance et finesse. Ce 2017 est un millésime petit par son volume mais grand par sa qualité.
    Belles vendanges 2018, un vin que l’on peut comparer au 2010”.

    Qualité constante avec ce Pessac-Léognan rouge 2015, dense, où se mêlent la griotte, la groseille et l’humus, aux tanins soyeux, il est bien charnu, ample et structuré, de jolie garde. Beau 2012, savoureux, d’une couleur profonde, riche et subtil, complet, aux tanins soyeux, avec des arômes de sous-bois et de groseille, est d’une très belle finale, d’excellente évolution.Excellent 2011, très parfumé au nez (griotte, fumé), il est dense, tout en distinction, aux notes de cassis et de sous-bois en bouche, aux tanins mûrs. 
    Savoureux Pessac-Léognan blanc 2013, avec cette ampleur caractéristique, alliant charpente et finesse, d'une belle finale aromatique (poire, bruyère...) très séduisant. Le 2012, avec ce bouquet unique d’agrumes frais, d’un bel or pâle brillant, est d’un bel équilibre, d’une très bonne acidité, d’une belle fraîcheur persistante, c’est un vin classique. 
    On retrouve aussi Les Haldes de Luchey rouge 2015, de belle couleur grenat, finement parfumé (framboise, épices), de belle structure, ample et fin, corsé en bouche, d’une très jolie finale souple et généreuse. Le 2014, aux tanins ronds, très classique, est élégant, avec de la matière, aux arômes de fruits rouges intenses, très réussi comme Les Haldes de Luchey blanc 2014, de robe dorée, riche au nez, avec des senteurs de pamplemousse et de noix, un vin gras et nerveux à la fois. 

    Château PONTAC-MONPLAISIRPESSAC-LÉOGNAN Château PONTAC-MONPLAISIR

    Château PONTAC-MONPLAISIR 

    (PESSAC-LÉOGNAN)
    Jean et Alain Maufras
    20, rue Maurice Utrillo
    33140 Villenave d'Ornon
    Téléphone :05 56 87 08 21 et 06 09 28 80 88 
    Email : contact@pontac-monplaisir.fr 
    Site : www.pontac-monplaisir.fr 

    Une belle propriété familiale de 16 ha, depuis des générations. 
    “En 1920, mon père, Auguste Maufras acquit le domaine, dont le vignoble avait une superficie de 50 ha. Pendant la guerre de 1940, la propriété fut négligée : et c’est seulement en 1955, que j’entrepris le remembrement du vignoble en cépages nobles et la rénovation de tous les chais, cuviers, pour me permettre de faire la mise en bouteille au Château, vu qu’auparavant, la récolte était vendue en fûts. Dès lors, la vinification fut contrôlée par M. Peynaud, œnologue confirmé sur la place de Bordeaux. Au début des années 1980, après avoir suivi une formation œnologique, mon fils travaille avec moi, afin de perpétuer la tradition familiale et de pratiquer des vinifications semblables aux Grands CrusClassés.”

    Alain Maufras nous parle du “2016 rouge, le plus beau millésime que j’ai fait depuis 2005, c’est un vin capiteux, assez tannique, très rond avec beaucoup de structure, aux arômes de fruits mûrs, un vin de garde à savourer dans les 4, 5 ans. En blanc, nous proposons le 2016 et le 2015, de belles réussites, 50% de Sauvignon, 40% de Sémillon et 10% de Sauvignon gris. Belle couleurgras, sur la gourmandise avec une belle longueur en bouche aux arômes d’abricot, de pêche et de fleur de miel, à déguster dans les 3, 4 ans.“

    Beaucoup apprécié ce Pessac-Léognan rouge 2016, au nez intense où s’entremêlent les fruits mûrs (fraise, groseille) et l’humus, un vin corsé, avec des taninsprésents et savoureux, très bien élevé, alliant puissance et finesse, de très bonne garde
    Beau Pessac-Léognan blanc 2016, qui a des notes d’agrumes, un vin complexe et rond, remarquable par sa finesse aromatique en bouche (fleurs blanches), vivace et très plaisant, à prévoir sur des filets de turbot poêlés, sauce aux câpres ou une dorade aux poivrons, notamment.
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu